03 novembre 2011

"The Wall" - Pink Floyd

On est ici en présence d'un monstre sacré. Oui, d'un monstre sacré, l'expression n'est pas faible. Sorti en 1979, The Wall est probablement, de tous les albums de Pink Floyd, le plus culte et connu, devant même The Dark Side Of The Moon. La majorité de néophytes, généralement, découvre le Floyd par le biais de ces deux albums (qui reste, parfois, les seuls albums du Floyd en leur possession). C'est un double album, toujours en CD (disque 1 : 39 minutes ; disque 2 : 42 minutes), qui fut enregistré dans la douleur, et avant ça écrit,... [Lire la suite]

03 novembre 2011

"Animals" - Pink Floyd

Ce disque est mal-aimé. Enfin, mal-aimé... Disons : pas considéré comme il le faudrait. Coincé entre deux albums ayant fait depuis des lustres office de léviathans dans la discographie floydienne (Wish You Were Here et The Wall), Animals est, de plus, sorti à une période difficile pour pas mal de groupes de rock existant depuis les années 60 : 1977. C'est l'année des 10 ans du premier album du Floyd, mais c'est aussi l'année punk par excellence. Avec son t-shirt vicieux "I Hate Pink Floyd", Johnny Rotten, chanteur des Sex Pistols, a... [Lire la suite]
02 novembre 2011

"Meddle" - Pink Floyd

Changement de style. Après avoir, durant quatre albums (de 1968 à 1970), offert une musique complexe, dure, sombre, pleine d'une violence latente ne demandant qu'à exploser, pleine de tension et d'oppression, Pink Floyd, en 1971, décide de totalement changer d'optique. Place à la douceur, à la relaxation, à de la musique réellement planante, zen, à prédominance acoustique, très aérienne et, aussi et surtout, optimiste. Leur musique, par la suite, retombera parfois dans la tension (Animals, The Wall), mais sera quand même... [Lire la suite]
02 novembre 2011

"Si On Avait Besoin D'Une Cinquième Saison" - Harmonium

Tout d'abord, je tiens à remercier Koamae de m'avoir fait découvrir cet album et ce groupe : je ne les connaissais que de nom (j'avais vu une chronique de cet album sur un site dédié au rock progressif), et je n'avais jusque là jamais rien écouté d'eux. Maintenant, je connais au moins un album d'Harmonium, groupe de rock progressif canadien (québecois, en fait), et cet album, qui date de 1975, est aussi leur deuxième album studio : Si On Avait Besoin D'Une Cinquième Saison. L'album n'offre que 5 chansons pour un total de 41 minutes,... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
31 octobre 2011

"Atom Heart Mother" - Pink Floyd

Attention : vous êtes en présence d'un album hors du commun. Le genre d'album qui va vous bousiller votre petite tête, vous faire sauter les joints à l'intérieur. Pas parce que c'est un album violent (ça n'en est pas un, d'ailleurs), mais parce que c'est un des albums les plus complexes qui soient. Vous allez, vous qui écouterez cet album de 1970 pour la première fois, sentir dans un premier temps les vaches de la pochette se foutre gentiment de votre tronche, l'air de dire pauvre fou, toi qui essaie d'écouter cet album et qui n'y... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 octobre 2011

"A Saucerful Of Secrets" - Pink Floyd

 Deuxième album de Pink Floyd, A Saucerful Of Secrets est une pièce quasiment unique dans la discographie du groupe, comme l'était déjà le précédent album, The Piper At The Gates Of Dawn (1967). Le premier album est une pièce unique car l'unique album entièrement enregistré avec Syd Barrett (chant, guitare, abus de drogues, composition), et possède une atmosphère nursery rhyme allumée inégalée et inégalable. Le deuxième, sorti en 1968, l'album studio le plus court du groupe (39 minutes, 7 titres) et celui qui, aussi, hélas,... [Lire la suite]

01 octobre 2011

Track-by-track : "Abacab" - Genesis

336ème Track-by-track, et pour ce faire, un disque assez sous-estimé (mais qui n'est pas, en même temps, un chef d'oeuvre), sorti en 1981, le 11ème album studio de Genesis : Abacab. Sous sa pochette faisant furieusement penser à un zoli dessin d'élève de maternelle petite section, et sous son trange et con titre (en allusion à la structure du morceau-titre : AB - AC - AB), Abacab est un disque mal aimé, il faut le dire, et que j'ai mis du temps à aimer, justement. C'est un des Genesis parmi les plus mineurs. Ce n'est pas le moins... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 12:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
26 septembre 2011

Track-by-track : "A Trick Of The Tail" - Genesis

325ème Track-by-track, et pour ce faire, un immense album de rock progressif, et un des sommets de Genesis : A Trick Of The Tail. Sorti en 1976 sous une sublime pochette dont les illustrations représentent les différentes chansons, A Trick Of The Tail est le septième album studio de Genesis, leur huitième album tout court, et le premier album depuis le départ de Peter Gabriel. C'est, donc, leur premier album avec Phil Collins au chant en plus de la batterie. L'album est long, 50 minutes pour 8 titres seulement, et c'est un... [Lire la suite]
23 septembre 2011

Les meilleurs albums de rock progressif

Voici une liste de ce qui sont, pour moi, les meilleurs albums de rock progressif. Aucun ordre, à part l'ordre chronologique par années (mais pas par mois) : Soft Machine, Soft Machine (1968) : Comme pour l'album suivant de la liste, c'est plus du rock psychédélique (école de Canterbury) et du space-rock que du vrai rock progressif, mais, dans l'ensemble, je ne trouve pas que ce premier opus studio, éponyme, de Soft Machine (pas leur meilleur, mais un excellent cru), soit intrus sur cette liste. Un disque franchement remarquable,... [Lire la suite]
23 septembre 2011

Track-by-track : "Genesis Live" - Genesis

Pour ce 319ème Track-by-track, un album live sorti en 1973 : Genesis Live. Comme son nom l'indique, c'est un album live de Genesis, fameux groupe de rock progressif anglais qui, à l'époque, avait encore Peter Gabriel au chant. C'est un live officiel, le seul live officiel avec Gabriel, mais le groupe le reniera rapidement, affirmant que l'album est sorti sans leur vrai consentement, enregistré au cours de concerts anglais qu'ils ignoraient être captés (le son est par ailleurs rugueux, sans être pourri, ce qui accentue le côté brutal... [Lire la suite]