19 septembre 2015

"10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1" - Midnight Oil

Le chef d'oeuvre de Midnight Oil est-il Red Sails In The Sunset (1984), Diesel And Dust (1987), Blue Sky Mining (1990)... ou celui-ci ? Parce qu'attention, celui-ci, putain, il défouraille grave. C'est le quatrième album des Australiens, qui ont démarré leur carrière doucettement (leur premier album, éponyme - 1978 -, n'est pas de ceux qu'on retiendra), l'ont poursuivie plus efficacement (Head Injuries - 1979 -, le deuxième album, et Place Without A Postcard - 1981 -, le troisième, avec entre les deux un EP, Bird Noises - 1980... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

02 septembre 2015

"Discovery" - Electric Light Orchestra

Pour cette dernière (pour l moment) chronique du cycle Electric Light Orchestra, voici ce qui est probablement ma déception du lot. Enfin, déception... Ceci n'est pas le pire album d'ELO, loin de là. Je n'ai pas l'intention de les aborder, mais les albums faits après celui-ci, et notamment Zoom de 2001, sont, eux, vraiment affligeants, il ne s'y passe rien de potable. Discovery, lui, car c'est le titre de l'album, n'est pas un grand disque du groupe, et il fait pâle figure après tous les chefs d'oeuvre (et surtout le précédent... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
31 août 2015

"The Nightfly" - Donald Fagen

Ce disque sorti  l'année de ma naissance (soit 1982) devrait, selon toute logique, plaire à toute personne aimant Steely Dan, et notamment la période 1977/80 du groupe (les albums AJA et Gaucho). Pourquoi ? Bikoze le principal intéressé ici, l'auteur de ce disque, n'est autre que Donald Fagen, lequel est l'une des deux personnes se cachant derrière cette incroyable entité pop/rock qu'est Steely Dan (l'autre personne est Walter Becker, lequel resplendit par son absence sur cet album, ceci dit). Entité pop/rock ? Pourquoi pas... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
31 août 2015

"Out Of The Blue" - Electric Light Orchestra

Il est maintenant temps de parler du magnum opus d'Electric Light Orchestra : Out Of The Blue. J'attendais depuis des jours, depuis la rédaction de la chronique de On The Third Day (le premier album d'ELO abordé ici, et leur troisième opus, sinon), de pouvoir, enfin, parler plus longuement de ce que j'ai, mis à part ça, décrit rapidement, quasiment dans chacune des précédentes chroniques d'albums du groupe, comme étant leur chef d'oeuvre. Si Out Of The Blue, sorti en 1977 sous la forme d'un double album (17 titres pour un total de... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
29 août 2015

"A New World Record" - Electric Light Orchestra

Après un Face The Music (1975) vraiment bon mais que certains jugeront en demi-teinte, Electric Light Orchestra va tout faire péter, en 1976, avec son sixième album en autant d'années (et septième album tout court, en comptant un live en 1974 ; mais je ne compte pas les deux best-ofs sortis entre temps, dont un au nom sympa : Olé ELO) : A New World Record. Intronisant par le biais de la pochette de l'album son nouveau logo (inspiré par celui de la General Electric), logo qui, sur la pochette, est par ailleurs (je parle du vinyle) en... [Lire la suite]
28 août 2015

"1984 (For The Love Of Big Brother)" - Eurythmics

S'il y à bien un groupe qui me pose des problèmes (enfin, problèmes : terme un peu fort...), c'est Eurythmics. On ne présente plus ce duo new-wave/électropop des années 80, constitué d'un couple (divorcé depuis bien des années), la chanteuse Annie Lennox et le multi-instrumentiste Dave Stewart. C'est d'abord sous l'appellation The Tourists que le duo se lance dans la musique, ça sera un bide retentissant. Changeant de formule, ils deviennent Eurythmics, dont le premier opus, In The Garden, sera lui aussi un bide. C'est à partir du... [Lire la suite]

27 août 2015

"Face The Music" - Electric Light Orchestra

Une chaise électrique en plein centre d'une gigantesque salle de métal, surplombée par trois immenses lettres E, L et O, un décor un peu à la Giger mais pas trop. De l'autre côté de la pochette, une vitre avec, le visage collé dessus, pressés les uns sur les autres pour regarder la probable exécution, sept personnages, les sept membres d'Electric Light Orchestra (ou ELO), tous avec un regard rougi (et une vilaine teinte jaunâtre/verdâtre, glauquissime). Voilà pour la pochette, assez tape-à-l'oeil, du sixième album (et cinquième... [Lire la suite]
26 août 2015

"Eldorado" - Electric Light Orchestra

Sorti en 1974, Eldorado est le quatrième album studio d'Electric Light Orchestra, et son cinquième tout court (juste avant, dans la même année, le groupe sortira un live, The Night The Light Went On In Long Beach, un excellent album malgré une qualité sonore déplorable pour le vinyle, ce qui fera que le groupe intentera un procès à sa maison de disque à cause de ça ! - ce fut bien restauré pour le CD). Son vrai titre semble en réalité être Eldorado - A Symphony, et on sent bien, avec ce titre, que le groupe a décidé... [Lire la suite]
25 août 2015

"On The Third Day" - Electric Light Orchestra

Quand je pense qu'il m'aura fallu tout ce temps pour, enfin, penser à aborder, ici, ce groupe... Si je dis ça, c'est parce que ce groupe, je l'adore, et ce depuis quelques années, et c'est pourtant le premier article les concernant. Electric Light Orchestra (ELO pour faire plus court), vous connaissez ? Si vous avez au moins 30/35 ans, et/ou que vous vous intéressez pas mal à la pop music des années 70, la réponse devrait être oui. Ce groupe anglais fondé au tout début des années 70 était, quelque part, un précurseur : parmi les... [Lire la suite]
22 août 2015

"New Blood" - Blood, Sweat & Tears

Je tiens à le préciser d'emblée, cet article sera : a) plus court que de coutume car je ne me sens vraiment pas l'envie de tartiner des paragraphes au sujet de cet album, et b) le dernier sur le blog concernant Blood, Sweat & Tears (parce que les albums suivants, merci bien, mais ça sera sans moi). Voici donc Blood, Sweat & Tears, big band de jazz-rock, à nouveau, pour la cinquième et ultime fois sur le blog. Ce groupe, si vous avez suivi les précédentes chroniques à son sujet, a commencé remarquablement bien sa carrière... [Lire la suite]