10 avril 2021

"Vital" - Van Der Graaf Generator

Hé oui, une nouvelle chronique concernant Van Der Graaf Generator. J'ai réabordé le cas du remarquable Still Life de 1976 il y à un mois et demi environ, mais là, c'est de l'inédit total. Et préparez-vous à un choc, les mecs, si vous ne connaissez pas encore cet album, parce que c'est de la bon Dieu de putain de bordel de Zeus de caisse de nitroglycérine posée sur une machine à laver en plein essorage, ce truc. Bon, Van Der Graaf Generator (ici crédité sans le Generator, mais c'est bien le même groupe), VDGG pour faire plus long,... [Lire la suite]

09 avril 2021

"Live" - Uriah Heep

Voilà, c'est fini, comme le chantait Aubert. La fin du cycle Uriah Heep. Mais non, pleurez pas... Bon, je dois dire que ce petit cycle, qui a été pour moi l'occasion de parler enfin de ce groupe que j'avais si royalement ignoré (j'en avis lu pas mal de choses négatives, genre caricatural, bourrin, pompeux, ce genre ; je reconnais que ce n'est pas totalement faux en même temps, il suffit de regarder les photos des membres du groupe, prises live, sur la pochette intérieure de cet album, pour rigoler un peu, surtout en ce qui concerne... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
09 avril 2021

"Alive ! II" - Kiss

Kiss s'est formé vers 1973, sur les cendres d'un autre groupe du nom de Wicked Lester. D'emblée, le groupe américain fera parler de lui grâce à son look, on le sait : costumes insensés, maquillages originaux qui couvrent totalement le visage (le groupe ne se montrera, démasqué, sur une de leurs pochettes, qu'en 1983 ; ils connaîtront moins de succès à visage découvert, au final, et reprendront leur attirail une grosse dizaine d'années plus tard pour ne plus le quitter). Les trois premiers albums du groupe, Kiss, Hotter Than Hell et... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
08 avril 2021

"Wattstax : The Living Word" - Various

Attention, gros morceau.  Très gros morceau, même : double en vinyle comme en CD, cet album, en vinyle, dure quasiment deux heures. Oui, il pourrait être triple, vu sa durée, et dans 99% des cas, quand on a plus de 105 minutes en vinyle, c'est sur trois disques que le contenu est réparti (The Concert For Bangla Desh d'Harrison et Shankar dure moins que ça, et est triple). Cet album est à la fois un live et un album de bande originale, je ne savais pas où le ranger : musique de film, ou blues et soul ? Car c'est du blues et de... [Lire la suite]
07 avril 2021

"One More From The Road" - Lynyrd Skynyrd

Lynyrd Skynyrd... Groupe mythique s'il en est, pour plusieurs raisons. D'abord, la présence dans leur répertoire d'une petite poignée de gröss klassiks du rock, Sweet Home Alabama, Free Bird, Simple Man, Saturday Night Special. Ensuite, leur premier album (qui offre deux de ces chansons) est un des meilleurs premiers albums qui soient au monde, un des meilleurs albums de rock, leur meilleur album, (Pronounced 'leh-nerd skin-nerd'), avis aux amateurs de southern rock (et les deux suivants sont loin d'être dégueulasses, avis aux... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
04 avril 2021

"Slade Alive !" - Slade

Quoi ? 12 ans d'existence pour le blog (il n'a pas été crée un 4 avril précisément, hein, mais en 2009) et pas un seul album de Slade n'a été abordé ? Mais il se passe quoi ? How could I be such a fool ? comme se demandaient les Mothers Of Invention en 1966. Allez, Slade. Groupe fondé en 1966 en Angleterre, d'abord sous le nom de The N'Betweens avant de devenir Ambrose Slade en 1969 et de se renommer en un simple Slade en 1970. Ce groupe, mené par le chanteur Noddy Holder (ses favoris, ses chapeaux, sa voix narquoise, ses yeux... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 12:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

01 avril 2021

"Live...In The Heart Of The City" - Whitesnake

Quand David Coverdale intègre, en 1973, Deep Purple en tant que chanteur (il y restera jusqu'en 1976), il est alors totalement inconnu, il chante dans un petit groupe local, The Government qui, en 1969, a partagé l'affiche avec le Pourpre (à l'époque pas encore ce qu'il sera ensuite). Quand il apprend que Ian Gillan, le chanteur, quitte le groupe en 1973, il se propose, et se fait engager, avec le bassiste et chanteur Glenn Hughes. On connaît la suite, Burn, Stormbringer, Come Taste The Band. Il quitte le groupe en 1976. En fait, le... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
31 mars 2021

"Finyl Vinyl" - Rainbow

J'ai beau vraiment aimer Rainbow, tous les albums du groupe n'ont pas été abordés ici. Précisément, ni Down To Earth (1979), le seul avec le chanteur Graham Bonnet, ni Bent Out Of Shape (1983), ni l'ultime album, sorti en 1995, Stranger In Us All. Autant je ne pense pas que je ferai ces albums, du moins pour le moment (le cru 95, je ne le connais pas, et je n'ai vraiment pas envie de réparer ce retard), autant, parmi les Rainbow manquants, j'ai décidé, aujourd'hui, de m'attaquer à ce qui, pendant 9 ans, sera le dernier opus de... [Lire la suite]
29 mars 2021

"Live" - Donny Hathaway

Allez, un peu de soul, ça manquait au blog (non pas qu'il n'y ait pas d'albums de soul sur le blog, au contraire ; et cet article est une refonte, l'album en question avait déjà été abordé il y à 10 ans ; mais ça faisait un moment, il me semble, que l'on n'en avait pas parlé, de soul, non ?). Et quoi de mieux pour ça que de parler d'un des chefs d'oeuvres du genre, d'un des meilleurs albums live du genre (et d'un des meilleurs albums live en général, en fait ; oui oui, je vais jusque là, pour vous dire !) ? Je ne sais pas si vous... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 mars 2021

"On Stage" - Rainbow

Quand Ritchie Blackmore quitte Deep Purple, en 1975, le soir-même d'un concert donné à Paris (le 7 avril ; concert existant en album), c'est parce qu'il en à marre de la coloration funky que la musique du groupe a chopé avec Stombringer. Le colérique guitariste à gueule de con (quand il sourit, c'est, j'imagine, mauvais signe, et il existe d'ailleurs très peu de photos de lui avec le sourire) avait envie de faire autre chose, et peu de temps après son départ du Pourpre, il fonde son propre groupe, Ritchie Blackmore's Rainbow, qui... [Lire la suite]