20 août 2018

"Gaucho" - Steely Dan

Après la publication de Aja en 1977, Steely Dan, déjà bien réputés, explose à la face du monde. L'année de sortie de l'album est certes celle du punk-rock (celle du Rumours de Fleetwood Mac aussi, sommet de pop), mais ça m'empêchera pas le groupe (les deux groupes, en citant aussi Fleetwood Mac) de cartonner, récoltant un Grammy Award (Steely Dan seulement) pour la peine. L'année suivante, 1978, est celle du Greatest Hits, qui est remarquable et assez généreux (double album). Puis...plus rien. Le groupe, qui n'en est plus un depuis... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:02 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

19 août 2018

"Greatest Hits" - Steely Dan

Il semblait inévitable que, tôt ou tard, Steely Dan nous fasse le coup du best-of. Après six albums, en même temps, l'idée de publier un best-of, qu'il soit simple ou double, n'est franchement pas idiote. C'est ainsi qu'un an après avoir triomphé dans les charts (ils ont même récolté un Grammy Award pour leur production nickelée) avec Aja, sorti en pleine année punk et ayant malgré tout réussi à vampirisé les hit-parades (Rumours de Fleetwood Mac, tout aussi sucré, mais en pop-rock pure et dure pas en jazz-rock, réussira lui aussi à... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
18 août 2018

"Aja" - Steely Dan

La classe absolue. C'est à peu près ce que je pense à chaque fois que je pose le vinyle noir sur la platine et que j'écoute ce disque. Cet album est classieux, quel que soit le bout par lequel on le prend. Sa pochette ? Avec sa photo signée d'un certain Hideki Fuji (oui, c'est un Japonais), son sobre noir, ce visage asiatique apparaissant discrètement dans la pénombre et ses bandes blanches et rouges (je les soupçonne d'être celles d'un kimono), sans parler de son lettrage stylé, elle est clairement classieuse, cette pochette (au... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:03 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
17 août 2018

"The Royal Scam" - Steely Dan

Steely Dan a changé son fusil d'épaule en 1974/75 en remplaçant ses musiciens attitrés (même si un d'entre eux, Denny Dias, guitariste, jouera en guest jusqu'en 1977, et est donc encore sur le disque que je réaborde aujourd'hui) par des musiciens de studio, tous de vraies pointures, des piliers que l'on retrouve souvent sur les meilleurs coups. Katy Lied, en 1975, quatrième opus du groupe qui, désormais, n'en est plus vraiment un, était le coup d'essai, globalement très très réussi, de cette nouvelle direction musicale, toujours... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
16 août 2018

"Katy Lied" - Steely Dan

 En 1974, Steely Dan publie son troisième album, le grandiose Pretzel Logic, et décide, après ça, de changer radicalement d'optique musicale (marrant de parler d'optique pour du son, n'est-ce pas ?). C'était un groupe pur et dur, constitué de musiciens solides, le personnel n'avait pas changé depuis le premier album (enfin, sauf David Palmer, qui chantait sur une partie des chansons du premier opus et partira dans la foulée), même si, sur Pretzel Logic, on notait tout de même l'arrivée d'autres musiciens (Jim Gordon, Jeff... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
15 août 2018

"Pretzel Logic" - Steely Dan

Parfois des images d'Epinal débiles traînent aux basques de certains artistes : ainsi Steely Dan (qui pour la dernière fois de sa carrière mérite amplement le qualificatif de "groupe" : après cet album, Jeff "Skunk" Baxter, Denny Dias (guitares), et Jim Hodder (batterie) seront gentiment priés d'aller voir ailleurs si la cocaïne est moins chère, David Palmer ayant été débarqué durant la tournée "Countdown") ne serait préoccupé que par la perfection sonore et le raffinement musical. Or l' album qui nous concerne ici est un véritable... [Lire la suite]
Posté par Leslie Barsonsec à 08:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

31 mai 2018

"Never Say Die !" - Black Sabbath

Après un Technical Ecstasy étrange, un peu inégal et surtout enregistré dans la douleur par un groupe au bord de l'implosion, Black Sabbath va vivre une des plus grosses crises de sa carrière : Ozzy Osbourne, en 1977, après la tournée, complètement rétamé par la coke et, en plus, devenu alcoolique à plein temps et en proie à un certain embonpoint (on l'applaudit bien fort pour ce tiercé gagnant), se barre. Le groupe, qui avait déjà composé de nouvelles chansons (ce qui fut assez laborieux ; basé temporairement au Canada (Toronto)... [Lire la suite]
17 mars 2018

"Ginger Baker's Air Force 2" - Ginger Baker's Air Force

En 1970, Ginger Baker, le rouquin et impétueux batteur de la Graham Bond Organization, Cream et Blind Faith, fonde son propre groupe, le Ginger Baker's Air Force. Super-groupe comme l'étaient Cream et Blind Faith, cette formation ne durera que le temps de deux albums, sortis tous deux en 1970, et de quelques concerts, avant de splitter et de sombrer dans l'oubli. Le premier album, je l'ai abordé il y à à peu près un mois, c'était un double album live (enregistré au Royal Albert Hall) proposant 8 titres pour 78 minutes, 5 d'entre eux... [Lire la suite]
16 mars 2018

"The Golden Scarab" - Ray Manzarek

En 1971, la mort de Jim Morrison aurait pu mettre fin aux Doors. En fait, elle l'a fait, mais pas tout de suite : peu de temps après la mort de Jim, les trois Portes qui restaient se sont consolés dans le travail, accouchant probablement difficilement d'un album qui sortira en fin d'année 1971, Other Voices. Pas de nouveau chanteur, les voix étant assurées par Robbie Krieger (guitare) et Ray Manzarek (claviers), John Densmore (batterie) ne chantera, lui, pas, ne s'estimant pas bon chanteur (c'est tout à son honneur). Bien que... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:05 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
23 février 2018

"Ginger Baker's Air Force" - Ginger Baker's Air Force

Parlez d'un super-groupe : que des pointures, ici, ou presque (des noms un peu moins connus que d'autres, mais sur les onze membres, oui onze, on a quand même six musiciens qui, dans leur domaine, sont des légendes du rock). C'est un peu ça, un super-groupe : un assemblage, le plus souvent éphémère (ici, ça ne tiendra que deux albums, tous deux en 1970), de musiciens de génie, pour un résultat souvent espéré, attendu comme le Messie, et qui, une fois sur deux, déçoit. Soit sur le coup, soit sur la durée. Ce premier album du Ginger... [Lire la suite]