16 décembre 2010

"200 Motels" - Frank Zappa & The Mothers Of Invention

200 Motels est une des oeuvres les plus barges de Frank Zappa. Double album sorti en 1971, pendant longtemps introuvable en CD (il a depuis été réédité vers 2003, par Ryko/MGM, mais il faut parfois lutter pour le trouver), c'est la bande son du film du même nom que Zappa a réalisé (en utilisant le procédé vidéo alors tout neuf) et sorti en salles en 1971. Le film, un pur délire interprété par Ringo Starr (qui joue Zappa), les Mothers de l'époque (Flo & Eddie, notamment), Theodore Binkel, Keith Moon et Zappa, sera un bide sans... [Lire la suite]

26 novembre 2010

"The Blimp (mousetrapreplica)" - Captain Beefheart & His Magic Band

Un délire de plus pour Captain Beefheart, extrait de Trout Mask Replica !
17 novembre 2010

"Old Fart At Play" - Captain Beefheart & His Magic Band

Un de mes morceaux préférés du dinguisime Trout Mask Replica !
15 novembre 2010

"The Dust Blows Forward'N'The Dust Blows Back" - Captain Beefheart & His Magic Band

Issu de Trout Mask Replica de Captain Beefheart & His Magic Band, un des trois morceaux 'parlés' de l'album, un blues assez spécial, avec un effet sonore faisant croire que le morceau est très ancien (crachotements, effets de souffle...). Court, mais réussi !
11 novembre 2010

"Dachau Blues" - Captain Beefheart & His Magic Band

Un grand moment de blues-garou : Dachau Blues, issu de Trout Mask Replica !
19 mai 2010

"Lick My Decals Off, Baby" - Captain Beefheart & His Magic Band

Après avoir, en 1969, sorti le double album Trout Mask Replica, vrai délire (et album grandiose, mais au succès très limité, on s'en doute) de 28 titres avant-gardistes, free-jazz et barrés produit par Zappa (son ami/ennemi), Captain Beefheart (et son Magic Band) sort, en 1970, un Lick My Decals Off, Baby qui, logiquement, aurait du sembler plus conventionnel. C'est mal connaître Beefheart que de penser qu'il reviendrait sur Terre après les dingueries de son double album. Beefheart est (ou plutôt, était, car s'il n'est pas mort,... [Lire la suite]

17 mai 2010

"Safe As Milk" - Captain Beefheart & His Magic Band

Premier album de Captain Beefheart & His Magic Band (Captain Beefheart, de son vrai nom Don Van Vliet), Safe As Milk date de 1967. L'album, déjà totalement barré (mais Trout Mask Replica et Lick My Decals Off, Baby, deux albums qu'il fera par la suite, seront encore plus dingues), est fortement influencé par le blues ; une des idoles de Beefheart semble être Howlin' Wolf, ça se sent totalement dans le chant. L'album, premier sur lequel un certain Ry Cooder (d'alors seulement 20 ans) participe, sera mal accueilli à sa sortie,... [Lire la suite]
30 avril 2010

"The Shape Of Jazz To Come" - Ornette Coleman

Album extrêmement important que de The Shape Of Jazz To Come dont le titre ("la forme du jazz futur") résume parfaitement les prétentions et l'importance, justement. Sorti en 1959, ce disque de jazz signé d'Ornette Coleman (saxophoniste alto) et sorti chez Atlantic est un des sommets du jazz en général, et un disque totalement avant-gardiste, considéré comme le premier album de free-jazz de l'histoire (par la suite, le free-jazz sera vraiment free avec les albums de Zappa, mais entre temps, c'est juste du jazz joué plus... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 13:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 avril 2010

"The Soft Machine" - Soft Machine

The Soft Machine, sorti en 1968, est le premier album officiel de Soft Machine, groupe anglais de rock progressif jazzy alors constitué de Kevin Ayers (chant, guitare), Robert Wyatt (batterie, chant) et Mike Ratledge (orgue, piano). Hugh Hopper (basse) n'est pas encore officiellement dans le groupe mais joue sur Box 25/4 Lid. Hopper incorporera l'album après la sortie de l'album (et Ayers, en 1969, quittera le groupe pour se lancer en solo). Produit par Chas Chandler (manager de Hendrix) et Tom Wilson (producteur de Dylan, Velvet... [Lire la suite]
19 avril 2010

"Ship Arriving Too Late To Save A Drowning Witch" - Frank Zappa

Frank Zappa est une de mes idoles, je suis un grand fan. Je suis même tellement fana de Zappa, je suis tellement zappahile que je lui pardonne Fillmore East, June 1971, Just Another Band From L.A. (deux live musicalement médiocres) et le délire 200 Motels, considérés comme mineurs. Bon Dieu, j'aime même Lumpy Gravy, album on ne peut plus casse-gueule ! Mais qui aime bien châtie bien, et je ne vois vraiment pas comment dire du bien de Ship Arriving Too Late To Save A Drowning Witch, dont seul le titre ("bateau arrivé trop tard... [Lire la suite]