21 juillet 2013

"Dirt" - Alice In Chains

Quatre hurlements qui font froid dans le dos, successifs, sur fond de guitare tronçonneuse et d'une rythmique lourde de sens. I...believe...them bones...are me/Some...say...we're born...into the grave/I feel so alone, gonna end up a big old pile of them bones. Avouez qu'on a trouvé plus joyeux, comme ouverture d'album ! Car c'est ainsi que démarre Dirt : on met le CD, et direct on se prend les hurlements de Layne Staley, ouvrant la première chanson, Them Bones, dans la gueule. Et en dépit de quelques chansons plus 'calmes' (mais... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

14 juillet 2013

Alice In Chains: MTV Unplugged

En raison de l'état de santé de plus précaire du chanteur Layne Staley, ravagé par ses problèmes de drogue, il est impossible à Alice in Chains d'effectuer la moindre tournée en cette année 1996.Malheureusement, le destin se chargera de rappeler Layne vers le ciel. Cet Unplugged est donc le dernier témoignage live du groupe.Alice In Chains avait pour projet de livrer cet acoustique depuis longtemps, mais voilà, lessivé, fatigué, usé, Layne n'est déjà plus qu'un fantôme.Et lorsqu'il débarque sur scène avec ses lunettes noires, c'est... [Lire la suite]
Posté par Alice In Oliver à 13:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
25 mars 2013

"David Live" - David Bowie

 Au sujet de cet album, Mick Jagger, à sa sortie, dira : Si je devais avoir, dans ma carrière, d'aussi mauvaises critiques que ce disque et Bowie en récoltent, et si je devais chanter aussi mal, j'arrêterais de chanter. Ambiance. Mais Bowie a des circonstances atténuantes : la schnouff, sur laquelle il a fait une razzia digne des antiques légions barbares. En 1974, David Bowie est aussi mal en point que les photos présentes sur la pochette et le livret intérieur de cet album tendent à le faire penser : il est mal dans sa... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 13:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
25 mars 2013

"Station To Station" - David Bowie

La cocaïne est sans doute une came euphorisante, festive, et augmentant parfois les capacitées intellectuelles et créatives, mais c'est aussi et surtout une drogue aussi dure que l'héroïne ou le crack, et parmi ses nombreux inconvénients, elle fait saigner du nez, elle fait maigrir à vue d'oeil et ressembler à un rescapé de Sobibor, et elle rend encore plus paranoïaque que la paranoïa elle-même. Pourquoi cette intro en forme de cours de morale ? Pour expliquer, rapidos, l'état dans lequel David Bowie était entre 1974 et 1977,... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:30 - - Commentaires [109] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
29 décembre 2012

"There's A Riot Goin' On" - Sly & The Family Stone

 Un disque culte. Clairement. Un disque, aussi, difficile d'accès, étrange, et qui fit beaucoup parler de lui en son temps, à sa sortie en 1971. There's A Riot Goin' On (le titre est une allusion au What's Going On de Marvin Gaye, de la même année) est le cinquième (ou sixième, si on comptabilise le best-of de 1970) album de Sly & The Family Stone, groupe de funk américain (à la musique fortement sous influence rock psychédélique) fondé en 1967 (année de sortie du premier album). En 1969, le groupe, mené par Sylvester 'Sly... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 13:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 juin 2012

"The Piper At The Gates Of Dawn" - Pink Floyd

 Le premier album de Pink Floyd ne ressemble à aucun autre de leurs albums. Déjà, parce que c'est le seul album studio du groupe à avoir été enregistré en totalité avec Syd Barrett en tant que leader du groupe et chanteur principal (et auteur) ; ensuite, c'est le seul album réellement psychédélique du groupe, qui passera au space-rock dès l'album suivant, A Saucerful Of Secrets en 1968. Ce premier opus s'appelle The Piper At The Gates Of Dawn, et, sorti en 1967, il porte le nom d'un des chapitres ("Le joueur de flûte aux... [Lire la suite]

30 mai 2012

"The Madcap Laughs" - Syd Barrett

 Syd Barrett, mort en 2006 au cours d'un été difficile pour le rock psychédélique (Arthur Lee de Love l'a suivi quelques semaines plus tard), était fou. Bon. Mais quel talent il avait, sinon ! Certains disent de ses deux albums solo (celui-ci et Barrett, 1970) que les écouter équivaut à écouter un aliéner chanter, ce n'est pas qualifiable, ça relève du travail fait dans les ateliers créatifs des hôpitaux psychiatriques par leurs pensionnaires. C'est vrai qu'à écouter ces deux albums, et notamment le premier, The Madcap... [Lire la suite]
30 mai 2012

"Live/Dead" - Grateful Dead

 Dans la liste des meilleurs albums live de toute l'histoire de l'univers et de l'Humanité-fondé-en-1904-par-Jean-Jaurès, ce disque possède une place de choix, à la droite du Seigneur. 75 minutes de bonheur (le disque était donc double à sa sortie, mais tout tient sur un seul CD), sorties en 1969 (en novembre ; les bandes furent captées au cours de différents concerts ayant eu lieu en début 1969). C'est le quatrième album du Grateful Dead, et leur premier live, et il s'appelle Live/Dead. Pas con, comme titre : c'est un live, et... [Lire la suite]
24 janvier 2012

"Sticky Fingers" - The Rolling Stones

  Attention, car là, c'est du lourd. Du lourd. Du lourd !!! Sticky Fingers est un disque culte. Ce disque est le premier des Stones à paraître sur leur propre label Rolling Stones Records, hébergé par leur nouvelle maison de disques, Virgin. Ce disque est leur premier album studio des années 70. C'est aussi avec ce disque que leur fameux logo, voir ci-dessous, apparaît, cette bouche rouge, lippue, avec cette lanue provocatrice. Puisant apparemment son titre d'un film de cul américain ('les doigts collants'), Sticky Fingers offre... [Lire la suite]
30 octobre 2011

"Music From The Film 'More'" - Pink Floyd

En 1969, Barbet Schroeder, réalisateur franco-suisse, sort More, un film choc, brutal, sans concessions et admirable, à moitié inspiré par sa vie (ou plutôt, par l'histoire de la vie d'un de ses amis, qui a fini comme le héros du film, et au même endroit, de plus), et qui raconte, en gros, l'histoire d'un jeune Allemand, Stefan, qui, ses études finies, décide de parcourir l'Europe et, à Paris, fait la connaissance d'une jeune Américaine, Estelle, qui l'initie aux drogues. Tous deux partent pour le paradis des drogués,... [Lire la suite]