09 décembre 2020

"Havana Moon" - The Rolling Stones

Ca vous dit, encore un peu de Pierres qui Roulent ? Tant mieux. Celui-ci, cet album, est encore une fois un live, de toute façon je ne vous propose que ça chez les Rolling Stones pour le moment, parce qu'il faut bien avouer qu'ils en ont sorti, des lives, depuis quelques années, déjà qu'ils faisaient partie des groupes qui en avaient sorti le plus, mais là, ils ont atteint une sorte de record. Encore  une fois, ce live est sous la forme d'un double CD accompagné d'un DVD du même show (il existe aussi une version au format DVD,... [Lire la suite]

07 décembre 2020

"The Bootleg Series Vol. 6 : Live 1964 - Concert At Philharmonic Hall" - Bob Dylan

Plus que deux Bootleg Series à aborder ! Mais le dernier que je ferai, prochainement (je ne peux pas encore vous dire quand, mais c'est clairement d'ici quelques jours), ça sera quelque chose, vous pouvez me croire. Si vous avez suivi la série de chroniques de ce cycle un peu épars (aucun ordre, fait au fil de l'eau, selon mes envies) consacré à Bob Dylan, logiquement, vous savez déjà quel sera le dernier Bootleg Series abordé. Mais au cas où, je préfère ne rien dire (allez vérifier vous-mêmes !). L'avant-dernier abordé sur le blog... [Lire la suite]
07 décembre 2020

"Live Licks" - The Rolling Stones

Dans la série des lives des Rolling Stones, celui-ci ne fait vraiment pas partie des plus recommandés et réputés. Bon, un fan le dira peut-être (ça y est ! Je l'entends, d'ailleurs ! Ca n'a vraiment pas loupé !), il y à pire encore dans les lives stoniens : Got Live If You Want It, leur premier, sur lequel on entend le public brailler (essentiellement des filles, apparemment, pour voir le beau Miiiiiiiick) et, accessoirement, en arrière-plan, le groupe jouer. Pas très bien, d'ailleurs. Ou bien Still Life (American Concert 1981),... [Lire la suite]
06 décembre 2020

"Live At The Fillmore" - Derek & The Dominoes

Quand Eric Clapton a quitté Cream en 1968 (disons, quand le groupe s'est séparé, en fait), il a, presque tout de suite, fondé un autre groupe, Blind Faith, avec le batteur de Cream, Ginger Baker, et avec, aussi, au chant et à la seconde guitare (aussi aux claviers et un peu à la basse), Stevie Winwood, qui venait de quitter Traffic de son côté. Rejoints par un membre de Family (Ric Grech : basse, violon), ils enregistrent un album éponyme qui va très bien marcher (le bouche-à-oreille était du genre impatient à l'idée d'écouter... [Lire la suite]
05 décembre 2020

"The Bootleg Series Vol. 4 : Live 1966 - The "Royal Albert Hall" Concert" - Bob Dylan

Il ne reste plus beaucoup de Bootleg Series à aborder (mais le cycle Dylan n'est pas fini pour autant, je pense), et celui-là, je voulais le garder pour la fin, ou presque la fin. Ca sera donc presque la fin, l'antépénultième (ça veut dire avant-avant-dernier, au fait, pour ceux qui l'ignoreraient) opus des Bootleg Series à se faire chroniquer sur le blog, et un fan de Dylan vous le dira tout de go, cet opus est rigoureusement indispensable à tout amateur de folk-rock, de Dylan, de rock, de musique en général. Il s'appelle The... [Lire la suite]
05 décembre 2020

"Sign 'O' The Times" - Prince

Son édition collector (dont un coffret de 9 disques) est sorti en septembre dernier. De quel album je veux parler ? Du chef d'oeuvre de Prince, évidemment, un double album sorti en 1987, son neuvième album studio (et neuvième tout court, en fait), je veux bien entendu parler de Sign 'O' The Times. Disparu en 2016, la même année que Bowie et Leonard Cohen (putain de sale année pour la musique...), Prince est ce que l'on peut appeler un artiste légendaire. Si on veut bien (et on le voudra toujours, je pense) mettre de côté ses deux... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

03 décembre 2020

"No Security. - San Jose '99" - The Rolling Stones

On a parlé récemment, ici, du live No Security, que les Stones ont sorti en 1998, qui documente, un peu curieusement (un seul disque en CD, pas mal de morceaux un peu 'secondaires', moins connus), la tournée promotionnelle de leur Bridges To Babylon de 1997. Place maintenant à un autre live du groupe qui porte quasiment le même titre, attention à la confusion. Enfin, cette confusion ne vaut que sur Internet, quand vous regardez les visuels sur le site de vente par correspondance de votre choix : on a un titre similaire (celui du... [Lire la suite]
02 décembre 2020

"Live At The Fillmore East" - Jimi Hendrix

Encore un peu de Jimi Hendrix ? Ca passe tout seul, ce genre de machin... Bon, si vous touchez un peu votre bille en rock, logiquement vous devez connaître non pas Hendrix, parce que pardon, mais même votre grand-père qui a fait la 2GM ou l'Algérie le connaît au moins de nom, mais son album Band Of Gypsys, sorti en 1970. Ce disque, puissant ô combien, est un live qui fut enregistré au Fillmore East (fameuse salle de pestacles nouillorquaise gérée par Bill Graham, qui gérait aussi, à San Fransisco, le Fillmore West et le Winterland)... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
27 novembre 2020

"Live In Leeds 1982" - The Rolling Stones

Putaing con, qu'est-ce qu'ils sont bien, les lives archivaux "From The Vault" des Rolling Stones... J'en avais abordé deux il y à quelques mois (Hampton Coliseum 1981, Tokyo Dome 1990), un troisième il y à quelques jours (L.A. Forum 1975), et croyez-moi, je ne compte pas m'arrêter là, même s'il n'y en à pas 150 000, des albums de cette série. Il y à notamment un live au Marquee en 1971, un autre (trois, en fait, même, il me semble) de la tournée Bridges To Babylon... Vous risquez de les croiser sur le blog avant la fin de l'année,... [Lire la suite]
27 novembre 2020

"Privateering" - Mark Knopfler

On continue pépèrement notre cycle consacré aux albums solo de Mark Knopfler. Bon, on l''a vu récemment, son précédent opus, Get Lucky, sorti en 2009, est une belle réussite, un de ses meilleurs albums à ce jour (au moment de sa sortie), et sa courte durée, 52 minutes seulement (pour les Ramones, ça serait immense, ce genre de durée ; pour Knopfler, c'est rikiki), le rend d'autant plus réussi, on ne s'y ennuie pas, rien n'est à jeter, ça ne se dilue pas dans le temps, c'est parfait. Je pense de toute façon qu'une bonne cinquantaine... [Lire la suite]