07 janvier 2018

"Live At Fillmore West" - King Curtis

L'autre jour (comme le dirait Olivier De Benoist), j'ai abordé un classique des classiques de la soul music, un album sublimissime d'Aretha Franklin. J'ai ai profité pour un peu parler d'un des musiciens qui officiaient sur l'album, un saxophoniste (saxo ténor) de grand talent et de haute renommée du nom (de scène) de King Curtis. Bah, c'est lui. En photo. Là, au-dessus, et plus bas, aussi. Ce mec était, car il est mort en 1971 peu avant la sortie de cet album, incontestablement un des plus grands saxophonistes au monde, avec John... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

06 janvier 2018

"In Concert : Live At Philharmonic Hall" - Miles Davis

Place maintenant à Miles Davis. Parce que ça faisait longtemps, et parce que je me suis enfin chopé un exemplaire CD, neuf, de cet album que je possédait déjà en vinyle (d'époque, pressage US) mais que j'avais envie de pouvoir écouter aussi en voiture (notamment), ce qui est compliqué avec un 33-tours je ne vous le cacherai pas. Cet album, sorti en 1973, est un live, double (toujours en CD ; l'album dure dans les 82 minutes), proposant un concert donné au Philharmonic Hall de New York en 1972, et sobrement intitulé : In Concert :... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
04 janvier 2018

"Kapt. Kopter & The (Fabulous) Twirly Birds" - Randy California

Attention, chef d'oeuvre. Et ne vous fiez pas à sa pochette qui, il est vrai, fait très 'album de seconde zone'. Ce gros cadre blanc, ce lettrage 'gonflé'... L'album, lui, est tuant. Randy California (Randy Wolfe de son vrai nom), vous connaissez ? Non ? Et si je vous dit Spirit ? Non plus ? Bande de mécréants. Mais il est vrai que Spirit, un remarquble groupe de rock (à tendance psychédélique/progressif par moments) des années 60/70 et dont California était le chanteur/guitariste, est aujourd'hui nettement moins connu que dans le... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 janvier 2018

"Holland" - The Beach Boys

Osons le dire : Brian Wilson n'est pas indispensable aux Beach Boys. [ici, insérer hurlements de fureur de la part des fans et, d'une manière générale, murmures outrés en provenance du public] Bah oui, j'ai osé le dire. Et ma preuve pour étayer cette déclaration Paul et Mick ? Cet album, Holland, 19ème opus studio des Biche Bois, sorti en 1973, enregistré dans l'autre pays du fromage (c'est à dire les Pays-Bas, donc la Hollande, ce qui explique évidemment son titre, hein ?), et deuxième des deux albums du groupe, après Carl And The... [Lire la suite]
31 décembre 2017

"Wipe The Windows, Check The Oil, Dollar Gas" - The Allman Brothers Band

Voici un live qui, à défaut d'être aussi anthologique que le fameux At Fillmore East du même groupe, n'en demeure pas moins un sacré bon moment de rock à passer durant 71 minutes. Sorti en 1976 alors que le groupe s'est déjà séparé (il ne se reformera qu'en 1979), et ce, dans une atmosphère des plus pourrie (abus de drogues, tensions, passif douloureux car deux des membres du groupe périront dans des accidents de la route en 1972 et ça démolira pas mal l'alchimie du groupe), ce double live, difficile à trouver en CD (et pas... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
29 décembre 2017

"After The Heat" - Eno Moebius Roedelius

Et voici venu le temps non pas des rires et des chants, mais de parler du deuxième et dernier album de la collaboration courte mais impressionnante entre Brian Eno, légendaire et génial non-musicien britannique, et les Allemands de Cluster. Après un Cluster & Eno déjà remarquable, très relaxant et somme toute plutôt accessible en 1977, la collaboration se poursuit, avec l'aide de Conny Plank (ancien membre de Cluster, et leur coproducteur, c'est dans son studio que fut fait l'album et le précédent), en 1978, sous une autre... [Lire la suite]

28 décembre 2017

"Evening Star" - Fripp & Eno

Le premier album de la collaboration entre Brian Eno, le non-musicien de Roxy Music (pendant la période 1972/1973), et Robert Fripp, le guitariste de King Crimson, est sorti en 1973. Il s'appelait (No Pussyfooting) (les parenthèses font partie intégrante du titre), avait été enregistré entre 1972 et 1973 par les deux hommes, et comprenait deux morceaux, un par face, tous deux instrumentaux, tous deux à base de boucles sonores, d'expérimentations de guitare (les fameux et futurs frippertronics et soundscapes, tels que les surnommera... [Lire la suite]
27 décembre 2017

"Cluster & Eno" - Cluster & Eno

Pour Brian Eno, 1977 est une année importante : c'est celle de ses adieux au rock, en quelque sorte, du moins pendant de nombreuses années. En 1977, il participe activement à Low et "Heroes", les deux premiers volets de la trilogie berlinoise de David Bowie (il participera aussi à Lodger, le dernier volet, en 1979), et il enregistre Before And After Science, qui sera son dernier album 'rock' (si on peut dire). Sur cet album, un morceau du nom de By This River, co-écrit et enregistré avec deux musiciens allemands, Hans-Joachim... [Lire la suite]
26 décembre 2017

"Carl And The Passions - 'So Tough'" - The Beach Boys

 Généralement, les albums des Beach Boys contenaient dans les 11 ou 12 titres, et duraient dans les 25 à 28 minutes. Oui, ils étaient courts à ce point-là (je parle surtout des albums de l'avant Pet Sounds, c'est à dire, de l'avant 1966, car à partir de cette année, les album s'étofferaient quelque peu, avec des chansons plus longues, mais tout de même pas de très longues chansons : Pet Sounds dure 35 minutes et contient 13 titres). En 1972, année de sortie de cet album, les Biche Bois faisaient déjà à peu près des albums... [Lire la suite]
25 décembre 2017

"Before And After Science" - Brian Eno

Brian Eno n'avait plus rien à prouver, en 1977, quand il publia son cinquième album solo : outre la réussite complète de ses précédents opus (enfin, exception faite d'un Discreet Music quelque peu inégal), il réussit aussi, depuis son départ de Roxy Music en 1973, à prouver qu'il était un vrai catalyseur, collaborant aussi bien avec Robert Fripp (pour deux albums étonnants d'ambiant) que Genesis (via The Lamb Lies Down On Broadway, sur lequel il participe en enossifiant, selon les crédits de pochette, le son de l'album), sans... [Lire la suite]