31 mars 2020

"Once Upon A Time In...Hollywood - Original Soundtrack" - Various

Avec cet article prend fin le petit cycle consacré aux musiques des films de Tarantino, petit cycle car seulement 3 albums et donc 3 films, mais qui sait, peut-être qu'un jour j'en ferai d'autres (et d'autres musiques de films seront faites dans les semaines ou mois à venir). On aborde aujourd'hui le cas du dernier (et son neuvième en tout ; et comme il a toujours dit qu'il ferait 10 films et ensuite, arrêterait de tourner, il lui en reste un à faire, hélas pour ses fans dont je fais partie ; à moins qu'il ne change d'avis) de ses... [Lire la suite]

30 mars 2020

"The Hateful 8 - Original Soundtrack" - Ennio Morricone & Various

On continue le petit cycle (trois articles) des bandes originales des films de Quentin Tarantino. Bon, j'aai hier abordé le cas de la très très réussie bande originale de ce qui reste pour moi son film le moins réussi (tout est relatif, ceci dit : ça serait le sommet de bon nombre de réalisateurs de moindre niveau), j'ai nommé Jackie Brown, sorti en 1997 et troisième film de Tarantino. Place maintenant à un film bien plus tardif, sorti en fin d'année 2015 : Les 8 Salopards. The Hateful 8 en titre original. Ce film, le deuxième... [Lire la suite]
25 mars 2020

Refuge - Jean-Louis Aubert

C'est tout un paradoxe : j'aime Téléphone. Enfin, j'aime surtout les albums d'entre 1977 et 1980, c'est-à-dire l'éponyme, Crache Ton Venin et Au Coeur De La Nuit. Je suis nettement moins fan des deux suivants, tout en les trouvant réussis. Ce qui veut donc dire que j'aime le Jean-Louis Aubert de Téléphone. En revanche, et c'est là que le bât blesse en raison de l'article d'aujourd'hui, le Jean-Louis Aubert en solo me fait autant d'effet qu'un pichet de bière éventée. J'ai tout écouté de la carrière solo d'Aubert et rien, à part... [Lire la suite]
20 mars 2020

Soul City - Garou

Toute ressemblance avec une situation réelle ne serait que pure coincidence. Le dimanche 20 mars 2005, pour le jour de ses 15 ans, un jeune garçon (pléonasme) nommé Julien Ravel reçoit des mains de son père et pour cadeau d'anniversaire le Otis Blue d'Otis Redding. Le jeune Julien a des étoiles dans les yeux. Alors même qu'il ne l'a pas écouté, il sait pourtant quel chef d'oeuvre vient de lui être offert. Et son père est tout heureux de lui avoir fait pareil cadeau. Julien lit le track-listing de l'album et est rêveur. Puis,... [Lire la suite]
17 mars 2020

VersuS - Vitaa & Slimane

Comme vous avez pu le constater, ces derniers jours, mon activité sur le blog se borne à la rédaction de chroniques complémentaires ou à la rédaction de bons gros cassages de culs. Lesquels sont, je le précise, faits avec la bénédiction de Clash. Je vous l'avoue : j'aime beaucoup m'adonner à l'exercice. Ça n'apporte rien culturellement parlant, mais ça apporte de la légèreté. Que ce serait dommage si l'on ne pouvait pas, de temps en temps, se lâcher sur de bons gros bâtons merdeux. Ici, j'ai l'occasion de le faire, alors je ne me... [Lire la suite]
13 mars 2020

"My World" - Jul

Des fois, on croit qu'on fait une merde, mais c'est un chef d'oeuvre. Des fois, on croit qu'on fait une merde, et c'est une merde. - Charlotte de Turckheim. C'est quand même pas ce disque-là que t'as voulu qu'on t'offre pour Noël, fiston, rassures-moi ? - Un père consterné entrant dans la chambre de son fils consternant. Wesh l'équipe restez cool/Ca m'critique m'en bat les couilles/Y'à tout l'monde qui parle dans l'com/Mais y'à dégun qui porte ses couilles - Jul Tu vas voir si j'porte pas mes couilles. - Moi Allez hop, c'est... [Lire la suite]

12 mars 2020

Avec Toi - Sylvie Vartan

Le 6 décembre de 2017, au matin, nous apprenions le décès de Johnny Hallyday. Un décès qui, bien qu'attendu, a suscité une énorme émotion. Ce qui était prévisible. Un décès qui a plongé des milliers, que dis-je, des millions de fans dans une tristesse profonde. Et, même à l'heure actuelle, ces fans sont encore inconsolables. Vous me connaissez un peu maintenant : vous savez que Johnny et moi, ça fait cent. Même s'il y a dans sa discographie très (trop) abondante, une poignée d'albums qui me plaisent : Johnny Reviens, Les Rocks Les... [Lire la suite]
20 février 2020

Très Souvent Je Pense À Vous - Patrick Bruel

  BRRRRRRRRRRRRRR ! BRRRRRRRRRRRRRR ! BRRRRRRRRRRRRRR ! BRRRRRRRRRRRRRR ! BRRRRRRRRRRRRRR ! BRRRRRRRRRRRRRR ! Une femme, sur les coups des 11h du matin entend ces bruits effrayants chez elle. Elle en capte la provenance. Ça vient du garage. À grandes enjambées, manquant de se casser la figure à deux reprises, elle dévale l'escalier et se précipite donc au garage. Quand elle en ouvre la porte, elle voit son mari avec un perforateur dans les mains en train de percer les murs. Alors, elle se met à... [Lire la suite]
18 février 2020

"Nakamura" - Aya Nakamura

Quand tu regardes l'abîme, l'abîme aussi regarde en toi - Friedrich Nietzsche J'espère à l'éternullité - Jules Laforgue Qu'on les piétine, qu'on les insulte/[...]/Et qu'on les oublie pour toujours - Michel Berger Papa, c'était qui, Aya Nakatamuna ? - Un enfant anonyme, 15 juin 2030 Reste dans l'ignorance, poussin - Un père anonyme, 15 juin 2030 En voiture, un jour, à une certaine heure... -Ah non, putain, Didier, tu peux pas couper la radio, j'en ai marre d'entendre ces chanteuses américaines, ces Beyoncé, Lizzo, Alicia Keys,... [Lire la suite]
17 février 2020

Je Me Dis Que Toi Aussi - Boulevard Des Airs

Un bon gros bâton merdeux pour terminer la journée, ça vous dit ? Allez, c'est moi qui régale ! Ne me remerciez pas, c'est moi qui offre. Par contre, ne lancez pas de tueurs à gages à ma recherche ou n'ayez pas recours aux services de sorciers vaudous. Je ne me mérite quand même pas ça. Bien, comment parler de ce disque ? Ou plutôt de cette grosse merde ? Elle est l'oeuvre d'un groupe nommé Boulevard Des Airs. Un groupe formé à Tarbes et qui évolue dans le milieu de la chanson depuis... bien trop longtemps. 2015 : année où l'on a... [Lire la suite]