02 juin 2017

"Vertical Man" - Ringo Starr

Après un Time Takes Time plutôt très bon et enthousiasmant en 1992, on pouvait se dire ça y est, Ringo est de retour en forme. Et pourtant, il faudra attendre 6 ans pour que notre batteur préféré revienne avec un nouvel album. Et avec un nouveau producteur, Mark Hudson, avec qui il collaborera pour les années et albums suivant(e)s, jusqu'à 2008. Mark Hudson, qui amènera avec lui des musiciens (le bassiste Steve Dudas, notamment) et jouera par ailleurs de la guitare ou des claviers sur les albums de Ringo qu'il a produits. Hudson a... [Lire la suite]

01 juin 2017

"Time Takes Time" - Ringo Starr

On avait quitté Ringo Starr en 1983, en plutôt médiocre état, après un Old Wave dans l'ensemble correct mais n'ayant vraiment pas eu de bol (de gros soucis de distribution de la part de son label de l'époque, Boardwalk Records, firent que l'album ne sortira, à l'époque, que dans deux pays : l'Allemagne et le Canada), et qui est aujourd'hui à peu près aussi facile à trouver qu'un crocodile amical et végétarien. L'album fut édité en CD dans les années 90 (en 1994 si je ne m'abuse) mais cette édition CD est également très difficile à... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
15 janvier 2017

"The Raven That Refused To Sing And Other Stories" - Steven Wilson

  Sous une pochette illustrée d'un dessin qui n'aurait pas dépareillé dans un décor de film de Tim Burton, se cache un des plus beaux et des plus puissants albums de rock progressif de l'histoire de ce mouvement musical (et qu'il ne soit pas dans la liste, maintes fois commentée ici, que j'avais fait il y à longtemps sur le blog signifie tout simplement que je ne connaissais pas cet album à ce moment-là, il n'était peut-être même pas encore sorti, il date de 2013 et il se peut que ma liste avait été faite avant). Sachez que je... [Lire la suite]
18 octobre 2015

"For Earth Below" - Robin Trower

Revoilà le bon vieux Robin Trower sur le blog ! Rappelez-vous, le guitariste de Procol Harum, qui a lancé sa carrière solo en 1973, constituant un groupe de folie avec le batteur Reg Isidore (qui sera remplacé par Bill Lordan dès le troisième opus, soit dit en passant, celui que j'aborde aujourd'hui) et le bassiste et chanteur James Dewar. Ce premier album s'appelait Twice Removed From Yesterday, et Trower (au style éminemment hendrixien) y brille de tous ses feux On y trouve des chansons aussi fulgurantes que I Can't Stand It Much... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
29 septembre 2015

"Rattle That Lock" - David Gilmour

Tam-dam-da-dam. Le prochain train à destination de Strasbourg est annoncé avec un retard de 3 mois environ. Merci d'avance de votre compréhension. Qui aurait cru qu'un jour, ce petit jingle bien sympathique de quatre notes deviendrait une chanson de rock ? En tout cas, Michaël Boumendil, l'auteur dudit jingle, n'y croyait apparemment pas,car le jour où David Gilmour l'a contacté pour lui demander l'autorisation de faire une chanson à partir de cette petite mélodie, il ne le rappellera, dans un premier temps, pas, pensant à une... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 13:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
28 septembre 2015

"Twice Removed From Yesterday" - Robin Trower

Procol Harum, fameux groupe de pop/rock à tendance baroque/progressif, parfaits rivaux des Moody Blues, est connu pour ses tubes A Salty Dog et A Whiter Shade Of Pale, cette dernière chanson étant, avec le Nights In White Satin des Moody Blues justement, un des plus parfaits slows de son époque (seconde moitié des annés 60), une chanson idéale pour se rouler des gamelles et visiter, à la main, la cave de son partenaire de danse (oui, je suis poète, aujourd'hui). Le guitariste du groupe s'appelait (s'appelle toujours, car il est... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

31 août 2015

"The Nightfly" - Donald Fagen

Ce disque sorti  l'année de ma naissance (soit 1982) devrait, selon toute logique, plaire à toute personne aimant Steely Dan, et notamment la période 1977/80 du groupe (les albums AJA et Gaucho). Pourquoi ? Bikoze le principal intéressé ici, l'auteur de ce disque, n'est autre que Donald Fagen, lequel est l'une des deux personnes se cachant derrière cette incroyable entité pop/rock qu'est Steely Dan (l'autre personne est Walter Becker, lequel resplendit par son absence sur cet album, ceci dit). Entité pop/rock ? Pourquoi pas... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
25 juillet 2015

"Songs For A Tailor" - Jack Bruce

Tout le monde connaît Eric Clapton ; sa vie, son oeuvre, son cul. Les différents groupes dans lesquels il a oeuvré avant de se lancer en solo en 1970 (sa carrière est toujours active à ce jour), il a joué au sein des Yardbirds avant d'être remplacé par Jeff Beck ; il a rejoint John Mayall à ce moment-là, temporairement, le temps d'un album prodigieux (Blues Breakers, 1966), puis l'a quitté (à ce moment précis, son surnom affectueux et justifié de God était déjà utilisé par ses premiers fans), afin de fonder un groupe d'enfer, Cream,... [Lire la suite]
09 juillet 2015

"Bad Boy" - Ringo Starr

Si vous voulez savoir quel est le pire album jamais fait par un ex-Beatles (les trois conneries avant-gardistes du couple LennOno exceptées), vraiment celui qui restera à vie comme la plus mauvaise contre-performance couchée sur disque, ne passez pas à côté de cet album. Sacré Ringo Starr. On l'aime bien, le Richard Starkey (son vrai nom), il a un capital sympathie vraiment important, quasi resté intact depuis le début de sa carrière au sein du plus grand groupe de rock du monde (1962), mais il faut reconnaître qu'il n'a jamais été... [Lire la suite]
18 juin 2015

"Electronic Sound" - George Harrison

Comment définir cet album ? D'abord, est-ce que ç'en est un ? Oui, quand même, ç'en est un, on peut le dire, mais ce qu'il faut quand même dire aussi, c'est que c'est loin d'être un disque classique. S'il avait été fait par John Lennon, on se serait dit encore une de ses conneries avant-gardistes de la fin des sixties, et puis on aurait chopé un disque de n'importe qui d'autre, et qu'on n'en parle plus. Oui, mais là, on parle de George Harrison. Se dire qu'un album aussi bizarre, chelou et (autant le dire tout de suite) raté que cet... [Lire la suite]