24 février 2020

"Au Palais Des Sports" - Véronique Sanson

On poursuit et par la même occasion on termine le mini-cycle consacré à Sanson en live. Après avoir abordé, hier, même heure, le cas du remarquable premier album live de la chanteuse (un double live sorti en 1976, Live At The Olympia, qui s'impose vraiment à tout amateur de cette chanteuse et de bonne variété française), place maintenant au cas de son deuxième album live. Celui-ci est sorti en 1981, à l'époque, Véronique Sanson a sorti son septième album studio, Laisse-La Vivre (qui fait suite à 7ème, lequel était en fait son... [Lire la suite]

24 février 2020

"Boucan D'Enfer" - Renaud

Un 747 s'est explosé dans ma fenêtre... 1993 est une année importante pour Renaud : son premier vrai rôle au cinéma, rôle principal de plus, dans Germinal de Berri, film et interprétation remarquables (bien des années après, dans les années 2000, il jouera une seconde fois au cinéma un rôle important, dans Wanted, aux côtés de Johnny Hallyday, mais là, ça sera déplorable). L'année suivante, il sort A La Belle De Mai, disque peu connu, presque oublié, pas son sommet mai un album nettement supérieur à Marchand De Cailloux, et qui... [Lire la suite]
23 février 2020

"Live At The Olympia" - Véronique Sanson

On va reparler un petit peu de Véronique Sanson, dont les albums furent abordés ici il y à un bon mois. Là, ça va durer moins longtemps, deux articles, on va donc considérer ça comme une sorte de post-scriptum. Mais en guise de post-scriptum, attendez de voir, c'est vraiment du lourd, ici. Car les deux albums que j'aborde en final tardif du cycle ne sont rien d'autre que deux albums live tout simplement dantesques, aucun autre terme ne convient. Le premier de ces deux albums live, double (l'édition CD contient un titre de moins que... [Lire la suite]
23 février 2020

"A La Belle De Mai" - Renaud

T'en fais pas papa, mon amoureux tu l'aimera, il écoute que Brassens et toi... Ca y est, on peut le dire, Renaud a entamé sa descente. En fait, c'est avec l'album qui précède celui dont je vais parler aujourd'hui. Avec l'album Marchand De Cailloux, sorti en 1991, lequel, malgré de très bonnes chansons, marquait une très nette baisse de qualité (Je Cruel) et n'est, globalement, vraiment pas passionnant. L'album se vendra moins bien que le précédent, lequel s'était déjà moins bien vendu que les deux cartons de 1983 et 1985 (plus d'un... [Lire la suite]
22 février 2020

"Marchand De Cailloux" - Renaud

  Tonton a rêvé que la gauche revenait. LÂge d'Or de Renaud est bel et bien passé. Il a pris fin en 1985 avec un Mistral Gagnant remarquable. La suite, c'est une lente descente. Dans la déprime : vie privée un peu chaotique, alcoolisme sans doute déjà présent, désillusions politiques et personnelles, décès de son grand pote Coluche en mai 1986, c'est clair, Renaud va mal. Putain De Camion, son album de 1988, son huitième, est noir de deuil. L'album, on la vu hier, est très bon, on y trouve de superbes chansons. Mais aussi, mais... [Lire la suite]
21 février 2020

"Putain De Camion" - Renaud

Enfoiré, on t'aimais bien, maintenant on est tous orphelins..  1985 : grande année pour Renaud, mais année pas vraiment de  tout repos aussi : Chanteurs Sans Frontières (il écrit leur chanson sur l'Ethiopie et participe à l'aventure humanitaire), tournée en URSS qui se soldera par un malentendu historique et une profonde désillusion personnelle, et sortie de son septième album studio, le remarquable Mistral Gagnant, qui va cartonner et recevra de très très bonnes critiques. En janvier 1986, Daniel Balavoine décède. Je ne... [Lire la suite]

21 février 2020

En Pièces Détachées - Johnny Hallyday

Si l'on devait résumer la carrière de Johnny telle qu'elle était au début des années 80, on pourrait aisément dire ceci : d'un côté des concerts phénoménaux qui le laissaient complètement en ruines une fois sorti de la scène et de l'autre, des albums studio ne valant pas tripette. Certains étant même des merdes abyssales, comme La Peur ou Quelque Part Un Aigle. Et pour Johnny (et pour nous aussi au passage), le cauchemar va durer jusqu'en 1985, jusqu'à ce que Berger lui mette le grapin dessus et relance sa carrière. On... [Lire la suite]
20 février 2020

Très Souvent Je Pense À Vous - Patrick Bruel

  BRRRRRRRRRRRRRR ! BRRRRRRRRRRRRRR ! BRRRRRRRRRRRRRR ! BRRRRRRRRRRRRRR ! BRRRRRRRRRRRRRR ! BRRRRRRRRRRRRRR ! Une femme, sur les coups des 11h du matin entend ces bruits effrayants chez elle. Elle en capte la provenance. Ça vient du garage. À grandes enjambées, manquant de se casser la figure à deux reprises, elle dévale l'escalier et se précipite donc au garage. Quand elle en ouvre la porte, elle voit son mari avec un perforateur dans les mains en train de percer les murs. Alors, elle se met à... [Lire la suite]
20 février 2020

"Mistral Gagnant" - Renaud

Ah, m'asseoir sur un banc, cinq minutes avec toi... Renaud a frappé un grand coup, très grand coup même, en 1983 avec un album enregistré à L'Os en Gelée, Morgane De Toi..., chef d'oeuvre intemporel de grande chanson française, un disque à la fois touchant et engagé, drôle et sérieux, produit à la perfection (il n'a pas pris une ride malgré son âge), très certainement, et je finissais ma chronique, hier, là-dessus, son meilleur album. Mais ce succès populaire, commercial, orné de nombreux hits, reste un peu amer pour Renaud. Il est... [Lire la suite]
20 février 2020

Hugues - Hugues Aufray

Et oui, vous ne rêvez pas : Hugues Aufray est sur le blog ! Sachez toutefois que ce n'est pas une première ! Clash lui ayant déjà consacré deux chroniques. L'une des deux portait sur Aufray Chante Dylan de 1965. Hugues Aufray, on peut en dire ce que l'on veut, mais ce mec mérite le respect. Déjà parce que c'est l'un des rares vrais folkeux que l'on ait eus en France. Si ce n'est le seul. Et puis, comment ne pas respecter un artiste qui a tenté comme il le pouvait de mettre en lumière les chansons de Félix Leclerc ? Et surtout,... [Lire la suite]