07 avril 2020

Eddy Paris Mitchell - Eddy Mitchell

Sorti en 1986, Eddy Paris Mitchell est le vingt-cinquième album en studio d'Eddy Mitchell et succède donc à un Racines qui n'était pas parfait, mais quand même d'un très bon niveau. Un album sur lequel on trouvait Nashville Ou Belleville ? et surtout Comme Quand J'Étais Môme. Malheureusement, en ce qui concerne ce cru 1986, l'appréciation va être beaucoup moins positive. D'abord, même si c'est pas dans mes habitudes, je vais pester un peu (ça me fait plaisir) sur le titre de l'album. Bon, je sais bien que le titre d'un album... [Lire la suite]

27 mars 2020

Anamorphosée - Mylène Farmer

Comme vous l'avez sûrement constaté, ces derniers jours, je fais pleuvoir les cassages de cul comme les obus tombaient à Verdun. Je vous l'ai dit, j'aime m'adonner à l'exercice. Je suis même bien plus inspiré quand je défonce des albums que quand je ne les défonce pas. Il faudra que je me penche sur mon arbre généalogique un de ces jours, pour voir si je n'ai pas d'éventuels liens familiaux avec Machiavel. Aujourd'hui, ça va être au tour de Mylène Farmer de déguster. Enfin non, pas exactement. Je me trouve dans une position très... [Lire la suite]
25 mars 2020

Refuge - Jean-Louis Aubert

C'est tout un paradoxe : j'aime Téléphone. Enfin, j'aime surtout les albums d'entre 1977 et 1980, c'est-à-dire l'éponyme, Crache Ton Venin et Au Coeur De La Nuit. Je suis nettement moins fan des deux suivants, tout en les trouvant réussis. Ce qui veut donc dire que j'aime le Jean-Louis Aubert de Téléphone. En revanche, et c'est là que le bât blesse en raison de l'article d'aujourd'hui, le Jean-Louis Aubert en solo me fait autant d'effet qu'un pichet de bière éventée. J'ai tout écouté de la carrière solo d'Aubert et rien, à part... [Lire la suite]
24 mars 2020

Entre Nous - Chimène Badi

Petit exercice de style. Sous l'influence d'un autre. Bien lire. Subtilités à saisir. QuAnd un peu d'eau se pose sur un désert aride C'est la terre qui propose c'est le Ciel qui décide On se dresse une rose la lumière qui la guide Je crois que c'est la vie La vie qui gagne Et ce sourire qu'un jour un visage nous dessine Alors que pour toujours on marcHait sur des ruInes Et tout cEs mots d'amour que nos lèvRes devinent C'est bien la vie qui gagne Comme une étoile Sous le vent Des montagnes Comme un signal... [Lire la suite]
23 mars 2020

Au Nom D'Une Femme - Hélène Ségara

Au cours de ma vie et ce, à plusieurs reprises, il m'est arrivé d'en arriver (ahahah, applaudissez sur-le-champ s'il vous plaît ou j'appelle qui de droit) à regretter de nier l'existence de Dieu. Dieu pardonne à ceux qui nous ont offensés nous dit-on. Si j'avais cru en Dieu, j'aurais eu la foi, la foi de pardonner certaines offenses. Une offense, j'en ai vécu une sacrée grosse quand j'ai découvert ce disque. Je m'en souviens très bien : c'était en 2006, pas fin août/début juillet (ahahah, putain, j'suis chaud comme une braise... [Lire la suite]
23 mars 2020

"Toto, 30 Ans, Rien Que Du Malheur..." - Alain Souchon

Je voudrais pousser un coup de gueule bien senti, sans mâcher mes mots mais dire vraiment ce que je pense, et croyez-moi, ça va faire mal, il va y avoir de la casse, ça sera violent et brutal, sanglant même, mais moi je suis comme ça, je dis les choses comme elles sont et tant pis si ça ne plaira pas à tout le monde, car je sais que certains ici seront en colère, déçus, choqués même, mais il faut bien que les choses les moins agréables, même si, comme ici, elles sont un peu sordides, soient dites, il faut crever l'abcès, c'est ce... [Lire la suite]

18 mars 2020

"Et Si Le Monde" - Sandrine François

Aah, l'Eurovision... Je ne sais pas si, vous, vous suivez ce concours international de la chanson qui, chaque année, comme les feuilles mortes aux pieds des arbres, la rentrée scolaire, les p'tits cadeaux sous le sapin, la galette des Rois en janvier et l'épidémie de gastro, revient en bon gros marronnier, mais moi, enfant, j'aimais bien regarder ça. Pardonnez-moi, j'étais con. Plus sérieusement, on n'a pas gagné depuis 1977, on le répête tous les ans l'air de dire si ça continue, faudra que ça cesse, mais franchement, en écoutant... [Lire la suite]
17 mars 2020

VersuS - Vitaa & Slimane

Comme vous avez pu le constater, ces derniers jours, mon activité sur le blog se borne à la rédaction de chroniques complémentaires ou à la rédaction de bons gros cassages de culs. Lesquels sont, je le précise, faits avec la bénédiction de Clash. Je vous l'avoue : j'aime beaucoup m'adonner à l'exercice. Ça n'apporte rien culturellement parlant, mais ça apporte de la légèreté. Que ce serait dommage si l'on ne pouvait pas, de temps en temps, se lâcher sur de bons gros bâtons merdeux. Ici, j'ai l'occasion de le faire, alors je ne me... [Lire la suite]
15 mars 2020

"Rivière...Ouvre Ton Lit" - Johnny Hallyday

Enregistré et sorti en 1969, Rivière...Ouvre Ton Lit sera le dernier album des sixties pour Johnny Hallyday. Et son plus grand album, le chef d'oeuvre de l'ensemble de sa carrière. Avec sa pochette sombre le montrant sous un look hippie (paradoxe, lui qui chantait Cheveux Longs, Idées Courtes quelques temps plus tôt !), et sa batterie de classiques (le morceau-titre, Je Suis Né Dans La Rue, Voyage Au Pays Des Vivants, Je N'Ai Besoin De Personne), cet album s'impose vraiment comme le classique absolu de ah-que-Johnny. Et je dit ça en... [Lire la suite]
14 mars 2020

Pure - Lara Fabian

Bon, là les gars, on a un maousse problème. Et, il réside en cet album. Quel est donc le maousse problème ? Le maousse problème, c'est qu'il est un vrai mini best-of à lui tout seul. En théorie, un album qui a tout du mini best-of n'est pas automatiquement repoussant. Tout dépend de qui il est l'oeuvre. Et là, dans le cas qui nous intéresse, il est l'oeuvre de Lara Fabian. Et ça, c'est un maousse problème. La Belgique a donné Jacques Brel, Arno ou encore Maurane, mais elle nous a aussi donné Lara Fabian. Ça pique le cul. Clairement.... [Lire la suite]