23 décembre 2014

"Miles Smiles" - Miles Davis

Sacré Miles Davis : lui qui, sur une bonne partie des pochettes de ses albums (quand celles-ci - les pochettes - le représentent, évidemment), fait la gueule, ou est d'apparence sérieux, pensif (In A Silent Way, Get Up With It, Nefertiti, Kind Of Blue, Miles Ahead, Milestones, Decoy, Tutu, You're Under Arrest, Directions...), nous livre, en 1967, avec son quintet de l'époque, un album sous une pochette des plus inhabituelles : Miles sourit, dents bien blanches et regard rieur ! Ca ne manqua d'ailleurs pas d'étonner l'auteur... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 décembre 2014

"Miles Ahead" - Miles Davis

Vires-moi cette pétasse blanche de la couverture ! Telle fut la réaction de Miles Davis en découvrant la pochette de son nouvel album, Miles Ahead, sorti en 1957. Sur cette pochette, celle ci-dessus, on voyait une jeune femme blanche, et un petit garçon aussi blanc qu'elle, sur un voilier, en pleine mer. Miles n'appréciera pas du tout ce visuel et le choix du modèle, et exigera qu'on ressorte le disque avec une autre pochette (celle ci-dessous), laquelle nouvelle pochette est jaune/orange, et le représente, dans un cadre, en... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 décembre 2014

"Porgy And Bess" - Miles Davis

George Gershwin, vous connaissez ? Compositeur américain né en 1898, mort au très jeune âge de 38 ans et demi, en 1937, on lui doit des oeuvres telles que Rhapsody In Blue, Un Américain A Paris, plusieurs musiques de films...On lui doit aussi et surtout, en 1935, un opéra-folk sur la vie des Afro-Américains, Porgy And Bess. Cette oeuvre culte sera adaptée à de multiples reprises (cinéma, télévision, musique), on la jouera énormément de fois dans divers pays, à diverses époques... Cet opéra, sorte de Roméo Et Juliette afro-américain... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 décembre 2014

"Quiet Nights" - Miles Davis

Depuis des années que je vous bassine (probablement) en répétant, ici, à longueur de chroniques, que Miles Davis est un génie, qu'il n'a rien raté à l'exception de ses derniers albums, des années 80, vraiment médiocres (You're Under Arrest, Decoy, ce genre), mais que tout ce qu'il a fait depuis les années 50 jusqu'à Get Up With It en 1974 (dernier vrai album qu'il sortira avant une pause de sept ans, pendant laquelle ne sortiront que des lives et compilations d'inédits) est immense. En fait, non : il y à quand même, pendant cette... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
14 décembre 2014

"Jazz Impressions Of Japan" - The Dave Brubeck Quartet

On va reparler un peu de jazz sur le blog, ça faisait longtemps. Ce disque ne fait pas partie des légendes du jazz, ce n'est clairement pas un des albums les plus connus, révérés du genre. Même pour son auteur, le fameux Dave Brubeck (pianiste mort en 2012) et son quartet, ce n'est pas un disque comptant parmi ses oeuvres les plus majeures et connues, Time Out, le légendaire Time Out de 1959 (avec Take Five, Blue Rondo A La Turk...) lui étant supérieur, et bien plus connu. Mais cet album, très court (35 minutes, ce qui, pour un... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
13 décembre 2014

"Olé" - John Coltrane

En 1960 sortait Sketches Of Spain, Miles Davis puisait son inspiration dans la musique espagnole. Pour moi, l'essai ne fut pas concluant outre mesure. Néanmoins, on ne pouvait qu'applaudir l'oeuvre de Davis pour sa grande originalité et ses sonorités innovantes. Olé est bien différent de l'oeuvre de Davis car beaucoup plus sombre et bien plus mystique! Quiconque aura entendu le titre éponyme comprendra parfaitement ce que je veux dire. Commençant sur de la contrebasse, le sax ténor de Coltrane vient vite s'imposer. La messe... [Lire la suite]

13 décembre 2014

"The 1971 Fillmore East Recordings" - The Allman Brothers Band

  Si un jour quelqu'un me pose la question qui tue, quel est, selon toi, le meilleur album live de rock ?, ma réponse serait soit Made In Japan de Deep Purple, soit At Carnegie Hall de Chicago, soit At Fillmore East des Allman Brothers. Pour le premier (1972), parce qu'il est brut de chez brut, rien n'a été modifié en studio, aucun overdub, aucun rajout de public, pas de remontage studio du style on prend une partie de cette version de la chanson et le reste est issu d'une autre version, d'un autre soir, pour la même chanson. Le... [Lire la suite]
10 décembre 2014

"A Love Supreme" - John Coltrane

Tout amateur de jazz vous le dira : il y à de très mauvais mois, ceux au cours desquels on n'écoute pas John Coltrane. En partant de ce principe, je peux d'ores et déjà dire que décembre ne sera pas un mauvais mois me concernant. J'ai par ailleurs constaté avec quelque effroi mêlé de stupeur que peu d'albums de 'trane avaient été abordés ici, et que seul cet album, que je réaborde donc pour la première fois depuis 2009, avait été abordé ici par mes soins (KingStalker ayant abordé Olé et Giant Steps notamment). Il y a aussi un... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 13:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 décembre 2014

"Suicide" - Suicide

Ooooh, quelle bande de malades... Mais si vous vous y connaissez un peu en rock, je pense que vous le savez déjà. Rien que le nom du groupe en dit long sur leur côté totalement extrémiste : Suicide (à la base, le groupe devait même s'appeler Satan Suicide, mais la première partie du nom fut, heureusement, retirée, ça aurait vraiment fait trop). Quel joli nom, annonciateur de bien des plaisirs auditifs, un nom de groupe joyeux comme une promenade dans un ossuaire, joyeux comme une crémation... Suicide. Faut vraiment être des malades... [Lire la suite]
07 décembre 2014

"The Southern Harmony And Musical Companion" - The Black Crowes

Parlez d'un putain de grand album de rock. On tient ici tout simplement un des killers des années 90, tout simplement, un disque tellement bon, tellement puissant (et que l'on écoute avec toujours autant de plaisir 22 ans après sa sortie) qu'il se pose ===>là, ===>là, voire même un peu ===> là aussi. Les Black Crowes, vous connaissez ? Non ? Pas vraiment ? Ah, faut dire que ce groupe américain et originaire du Sud des USA, c'est important (et d'ailleurs, si leur musique n'était pas si évidente de ce côté-là, le titre de cet... [Lire la suite]