01 août 2018

"Solitude Standing" - Suzanne Vega

Une des plus belles voix des années 80 à maintenant, probablement : celle de Suzanne Vega. Née en Californie en 1958, la miss n'a donc pas encore 30 ans quand sort cet album, son deuxième (le premier, sorti en 1985, qui porte son nom, sera un bide), qui date de 1987. Solitude Standing. Sous cette pochette un peu floue et ce titre qui sent bon son égotisme des années 80 se cache un vrai petit bijour de pop/rock folkisante, magnifiquement produite par Lenny Kaye (du Patti Smith Group, et rock-critic à la base) et Steve Addabbo (euh,... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 juillet 2018

"Eat A Peach" - The Allman Brothers Band

La tragédie a souvent frappé le rock, on ne compte plus les groupes qui ont perdu un, ou plusieurs membres, soit dans des accidents, maladies, overdoses, ou bien évidemment morts naturelles. Les Rolling Stones, les Beatles, les Bee Gees, AC/DC, Metallica, Can dont je vais reparler bientôt, les Beach Boys, Fleetwood Mac, Pantera, Led Zeppelin, Pink Floyd, Lynyrd Skynyrd, Big Star, les Ramones (ces trois derniers ont fait fort : sont tous morts ! Enfin, sauf un, peut-être, notamment pour Big Star), je ne vais pas tous les citer sinon... [Lire la suite]
28 juillet 2018

"The Downward Spiral" - Nine Inch Nails

Berlin pour les années 70, Pornography pour les années 80, et cet album-ci pour les années 90 : trois albums authentiquement terrifiants. Pas forcément pour la musique (encore que pour les deux dernier, ça soit le cas), mais pour les chansons, les thèmes, les paroles. Berlin (de Lou Reed, 1973) parle d'un couple d'Américains qui, dans le Berlin des années 70, s'autodétruit : haine, violences conjugales, tromperies, drogues, alcool, DDASS pour leurs gosses, suicide sanglant, rancoeur putride, tout y passe, par un Lou Reed dans un... [Lire la suite]
24 juillet 2018

"Indiscreet" - Sparks

Pour cette troisième (et, je pense, dernière pour le moment) chronique sur les Sparks, place à un disque absolument titanesque. Par ailleurs, c'est leur cinquième opus, et comme les deux précédents disques que j'ai abordés d'eux sont leurs troisième et quatrième, ça tombe plutôt bien, c'est dans la continuité. Sorti en 1975, se tapant la bagatelle de 13 titres (pour 41 minutes, soit nettement plus long que les deux précédents qui faisaient dans les 34 minutes), cet album s'appelle Indiscreet. Encore une fois, sa pochette est géniale... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
21 juillet 2018

"Propaganda" - Sparks

Revoilà les Etincelles. Ca va chauffer. Après un premier album éponyme sous le nom de Halfnelson en 1971 et un deuxième album (le groupe s'est entre temps rebaptisé) au titre improbable de A Woofer In Tweeter's Clothing en 1972, le groupe, constitué essentiellement des frangins Ron (claviers, allure stricte) et Russell Mael (chant, voix de Castafiore), sort Kimono My House en 1974. Enregistré entre 1973 et 1974, ce disque, produit par Muff Winwood (frangin de Stevie) et dont la pochette représente deux geishas (celle de droite est... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
18 juillet 2018

"Kimono My House" - Sparks

Pincez-moi, les mecs : Hitler est à la télé, et il joue du piano !! Selon la légende, c'est ce qu'aurait dit John Lennon en voyant, en avril 1974, l'émission britannique Top Of The Pops, au cours de laquelle passeront les Sparks, pour y interpréter (en play-back, ce qui, vu le bordel sonore de la chanson, était indéniablement la meilleure chose à faire pour laisser une bonne impression) leur hit This Town Ain't Big Enough For Both Of Us. Aaah, les Sparks... Ce groupe américain, constitué de deux frangins (Russell Mael au chant, Ron... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:04 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

10 juillet 2018

"The Idiot" - Iggy Pop

L'album du suicide de Ian Curtis (chanteur de Joy Division). Pas la plus paisible et douce des réputations. Le fait est que le jour de son suicide par pendaison, l'épileptique et ultra-dépressif frêle chanteur à la voix sépulcrale, qui venait de finir les sessions d'enregistrement de Closer (le deuxième et dernier album du groupe), a écouté à plusieurs reprises ce disque, et selon une légende invérifiable, lorsqu'on a découvert le corps, encore chaud, de Curtis pendu au bout de son fil dans sa cuisine, le disque tournait encore, sur... [Lire la suite]
08 juillet 2018

"Starsailor" - Tim Buckley

Voici indéniablement un de mes albums préférés de tous les temps, dans le Top 5 avec The Silent Corner And The Empty Stage de Peter Hammill, Abbey Road des Beatles, Band On The Run des Wings et Berlin de Lou Reed. Ce qui fait un Top 5 (dont je n'ai pas précisé l'ordre ; Abbey Road serait premier) des plus étranges, mélangeant aussi bien la pop/rock que la noirceur intellectualisante et arty. Tim Buckley, mort en 1975 d'une overdose (il avait 28 ans), père du fameux Jeff qui ne l'a pour ainsi dire pas connu, deviendra lui aussi un... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:02 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
03 juillet 2018

"Welcome" - Santana

Après trois albums remarquables (surtout le deuxième) entre 1969 et 1971, Santana, Abraxas et Santana III, Santana, groupe américo-mexicain, se met grandement en danger avec Caravanserai, en 1972. Ce disque, un triomphe de la volonté, est un mélange détonnant entre rock latino, jazz atmosphérique à la Sun Ra et world music orientalisante. Le tout imprégné d'une bonne dose de mysticisme hindouïste (Carlos Santana, qui se fera peu de temps après renommer Devadip Carlos Santana, a en effet découvert la foi hindouïste), citation d'un... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
28 juin 2018

"Lust For Life" - Iggy Pop

  Après la fin des Stooges en 1974 (après un Raw Power démentiel produit par Bowie, qui a cependant largement atténué le côté violent de la musique du groupe ; voir le remix de 1997, signé Iggy en personne, et qui explosera les tympans de toute personne l'écoutant au casque à un volume relativement élevé), Iggy Pop est en pleine déroute. Il enregistre un disque avec James Williamson (guitariste des Stooges de Raw Power), le fameux Kill City à la production aussi belle qu'une décharge sauvage sur la Côte d'Azur, album enregistré... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,