11 novembre 2020

"Wish" - The Cure

Fin du petit cycle The Cure en ce jour d'armistice (je vous jure que c'est pas fait exprès, et d'ailleurs, il n'y à aucun lien, rien à voir, mais ça fait une phrase déjà de faite pour l'article, on ne va pas cracher dessus, après tout, non ?). Autant les deux précédents articles étaient des réécritures, autant là, c'est du neuf (enfin, du neuf, mais un vieil album). Le précédent abordé, c'était Kiss Me Kiss Me Kiss Me, double album (simple CD, toutefois) de 1987 vraiment réussi, à (re)découvrir. Puis le groupe a marqué un grand... [Lire la suite]

10 novembre 2020

"Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me" - The Cure

On va continuer à prendre un peu de remède, si vous le voulez bien (et si vous ne comprenez pas pourquoi je vous parle de médicament à 8 heures du matin un 10 novembre, allez checher sur le Net la signifiation du nom du groupe ; mais je n'ose croire que vous ne le saviez pas déjà). on, hier, heu oui c'était hier, j'ai réabordé le cas du franchement très correct, et même bon, album que The Cure a sorti en 1985, The Head On The Door. L'album offre certes une chanson que je n'ai jamais pu encadrer, et je sais que je ne suis pas le seul... [Lire la suite]
09 novembre 2020

"The Head On The Door" - The Cure

Vous savez quoi ? Le fait d'avoir, en juin dernier, réabordé Disintegration (première fois en 8 ans que je reparlais du groupe sur le blog !) m'a fait prendre conscience qu'il fallait vraiment que je reparle de The Cure ici. Alors je ne vais pas faire un cycle complet comme je l'ai fait récemment pour des artistes ou groupes tels que les Waterboys, les White Stripes ou, très récemment, George Michael, mais je vais vous en proposer deux-trois, des chroniques. Deux au sujet d'albums abordés ici il y à presque 10 ans, et dont les... [Lire la suite]
21 juin 2020

"Disintegration" - The Cure

OK, les gars, aujourd'hui, c'est musique joyeuse à gogo, ambiance de fête foraine et tout le monde s'éclate à la queue leu leu. Parce qu'il m'est venu l'idée, ce matin, le lendemain du jour où j'ai reparlé d'un disque aussi sombre et étrange (et peu commercial) que le Exposure de Robert Fripp, de parler des Cure, le groupe d'un autre Robert : Robert Smith. Je n'ai jamais été un fan de ce groupe culte, mais il y à cinq albums que j'aime d'eux : Seventeen Seconds (1980), Faith (1981), Pornography (1982 ; surtout celui-ci, qui fut et... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
10 mai 2012

"Pornography" - The Cure

Il y à des albums qui foutent mal à l'aise : Starless And Bible Black, Red (tous deux de King Crimson), le premier album éponyme de Suicide, Rue De Siam (de Marquis De Sade) ou bien encore Junkyard de The Birthday Party. Pornography, quatrième album de The Cure et dernier volet de leur 'trilogie glacée' (Seventeen Seconds en 1980 et Faith en 1981 en sont les deux précédents opus), ne me met pas mal à l'aise, non. En revanche, il me terrifie. Littéralement. Ce disque est, à chaque écoute en ce qui me concerne, une baffe... [Lire la suite]
24 novembre 2011

"Bloodflowers" - The Cure

Dernière chanson d'un album remarquable portant le même nom. L'album est remarquable, sans être le sommet des Cure. La chanson, elle, ce Bloodflowers de 7,30 minutes, est indéniablement, en tout cas pour moi, la meilleure du groupe ! Il y à des passages, dans cette chanson, comme ce solo de guitare, ce riff sublime et déchirant dans le final, sans oublier la voix de Smith, qui me font frissonner, à chaque écoute...
Posté par ClashDoherty à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

27 août 2011

Track-by-track : "Disintegration" - The Cure

  Pour ce 265ème Track-by-track, un très très grand disque sorti en 1989, probablement le deuxième meilleur album de The Cure après Pornography (1982) : Disintegration. Long (72 minutes, 12 titres dans son format CD, et seulement 10 titres en vinyle car ni Homesick ni Last Dance ne s'y trouvent), cet album rempli de claviers est une pure réussite à la fois reposante et angoissante, un disque sur a déconstruction, la décomposition mentale d'un homme. Le groupe est alors constitué du chanteur/guitariste/claviériste/auteur Robert... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
07 juillet 2011

Track-by-track : "Faith" - The Cure

Pour ce nouveau Track-by-track, un disque remarquable sorti en 1981, mais qui sera assez froidement accueilli à sa sortie : Faith. C'est le troisième album de The Cure, et le deuxième volet de la trilogie glacée commencée avec Seventeen Seconds (1980) et finie avec Pornography (1982). Assez court (37 minutes, 8 titres), l'album, sous sa pochette grisâtre et floue représentant les ruines de la Bolton Abbey dans le brouillard (photo faite par Porl Thompson, qui incorporera le groupe en tant que guitariste plus tard), est plus sombre... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
01 mai 2011

Track-by-track : "Pornography" - The Cure

Attention, malaise à prévoir. Pour ce 46ème volet des Track-by-track, un album assez particulier, le quatrième disque studio de The Cure, et dernier volet de leur trilogie glacée (débutée par Seventeen Seconds et poursuivie ensuite par Faith), j'ai nommé Pornography, de 1982, mon année de naissance. Egalement premier volet d'une autre trilogie, poursuivie par Disintegration et finie par Bloodflowers, Pornography est, en 43 minutes et 8 titres, et sous sa sanguinaire pochette rouge, un disque violent, morbide, glauque,... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
01 mars 2011

The Cure : la discographie

Brrr...il fait froid, d'un coup, non ? Normal, me direz-vous, voici un groupe faisant partie des empereurs de la cold-wave, The Cure ! Voici leur doscographie officielle, albums studio et lives.  Three Imaginary Boys (1979) : L'album au frigo est assez mythique pour le groupe. Mais de là à dire que c'est un grand disque, ça serait exagéré. De bonnes chansons (10.15 Saturday Night, la reprise du Foxy Lady de Hendrix, Meathook). A Noter, la fameuse Killing An Arab, inspirée par L'Etranger de Camus (un des livres de chevet de... [Lire la suite]