25 mars 2018

"Diamond Head" - Phil Manzanera

Guitariste de Roxy Music, Phil Manzanera s'est rapidement fait une spécialité et un plaisir que de collaborer sur les albums de ses amis musiciens : quand Brian Eno (membre fondateur de Roxy, qui a joué sur les deux premiers opus du groupe avant de partir) s'est lancé en solo en 1973, Manzanera (de son vrai nom Philip Geoffrey Targett-Adams, de nationalité britannique, à moitié colombien de par sa mère) fera partie des invités de luxe de son premier opus (et des suivants, jusqu'à 1977) Here Come The Warm Jets. Manzanera a aussi joué... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

18 novembre 2014

"A Young Person's Guide To King Crimson" - King Crimson

Comme je l'ai déjà dit ici plusieurs fois, et plus récemment dimanche dernier (16 novembre), King Crimson est 'mort' en 1974. Le fameux groupe de rock progressif fondé vers 1968, dont le premier album (In The Court Of The Crimson King, 1969) fut un authentique traumatisme dans le monde du rock, et ayant accompli l'exploit, avant de splitter, de livrer trois albums de rock progressif métallique et expérimental dantesques et extrémistes (Larks' Tongues In Aspic en 1973, Starless And Bible Black et Red en 1974) qui, aujourd'hui... [Lire la suite]
17 novembre 2014

"Starless And Bible Black" - King Crimson

Starless And Bible Black est un des albums du Crimso' le plus décrié par les fans.La raison en est simple, l'album est composé à moitié par des morceaux improvisés live, il ne comporte qu'en tout et pour tout que 2 titres et demi (si je puis dire) qui ont été enregistrés en studio.Ce qui nous donne un album résolument expérimental et improvisé mais aussi la plus grande réussite du groupe à ce jour et mon album chéri !Starless And Bible Black (que j'abrègerai en SABB dès à présent) est "méchant".Fini les ambiances champêtres du... [Lire la suite]
16 novembre 2014

"USA" - King Crimson

Le Roi est mort, vive le Roi... C'est, en gros, ce que les fans de King Crimson durent se dire en 1975, au moment de la sortie de cet album live. Car, à la sortie de ce live baptisé connement USA (en même temps, tout ce que l'on y entend provient de concerts américains, c'est donc un titre logique), King Crimson était splitté, fini, terminé, le groupe avait cessé d'exister depuis environ un an ou peu s'en faut. Le groupe a été stoppé par son principal membre (son seul membre d'origine, en fait), son leader, le guitariste Robert... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 13:00 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
02 juillet 2012

"One More Red Nightmare" - King Crimson

On achève le cycle King Crimson avec One More Red Nightmare, immense chanson de Red. Ne sentez-vous pas, cependant, le riff de Smoke On The Water de Deep Purple dans celui de cette chanson ? Sinon, toutes les chansons de tous les albums studio de King Crimson, du premier à Red, sont ainsi abordées (sauf les trois courtes parties de Peace, d'In The Wake Of Poseidon) !

02 juillet 2012

"Red" - King Crimson

En 1974, juste avant la sortie de ce disque (ou juste après son enregistrement, quoi), King Crimson se sépare. Red sera leur dernier opus studio jusqu'à 1981. Un disque surpuissant et extrêmement noir, violent, malsain, dépressif, une sorte de grunge avant la lettre (un album comptenant beaucoup pour Kurt Cobain, d'ailleurs, il l'avouera sans problème)... Un chef d'oeuvre extrême. En voici le morceau-titre, d'abord (le cycle Crimso s'achèvera une fois cet album abordé, encore trois clips en comptant celui-ci) !
02 juillet 2012

"Starless And Bible Black" - King Crimson

Instrumental long et angoissant...
02 juillet 2012

"The Great Deceiver" - King Crimson

Une des rares chansons de Starless And Bible Black, et un des meilleurs moments (et le premier morceau !) de l'album !
01 juillet 2012

"The Mincer" - King Crimson

Avec un peu de paroles vers la fin (qui furent rajoutées en studio, car ce morceau, comme pas mal d'autres de l'album, a été enregistré en live, et les applaudissements et bruits de foule furent virés du mix), ce morceau est un instrumental, malgré cela, glauque au possible. Son titre signifie 'le hâchoir', et on semble en effet passer entre ses lames pourries durant l'écoute...Terrifiant, et sublime, aussi !