04 juillet 2020

"Dark Night of the Soul" - Sparklehorse & Danger Mouse

  « Dark Night of the Soul »… A fortiori, ça ressemble à un nouveau film de David Lynch… Par ailleurs, l’oriflamme laisse transparaître une main ouverte et à l’intérieur une sorte de brebis égarée… Sauf que ce n’est pas un film de David Lynch, mais le fruit de la collaboration (de la collusion) entre Sparklehorse et Danger Mouse. En l’espace d’une dizaine d’années, Sparklehorse s’est octroyé le statut de « groupe » dépressif. En outre, le qualificatif de « groupe » est plutôt galvaudé, puisque... [Lire la suite]

24 octobre 2019

Track-by-track : The Idiot - Iggy Pop

Pour ce 358ème track-by-track, c'est un disque d'Iggy Pop que je vous propose. Et pas n'importe lequel : son tout premier album solo sorti en 1977. Rappelant que l'Iguane sort d'une courte (5 ans), mais intense aventure avec les Stooges qui ira de 1969 à 1974. Le groupe n'a eu que très peu de succès mais a pondu notamment Fun House en 1970, un vrai monstre sacré et aujourd'hui considéré comme étant l'un des précurseurs du punk-rock. Raw Power, sorti en 1973 enfoncera le clou en étant encore plus fou et plus violent. Enfin bref,... [Lire la suite]
Posté par MaxRss à 17:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
10 juillet 2018

"The Idiot" - Iggy Pop

L'album du suicide de Ian Curtis (chanteur de Joy Division). Pas la plus paisible et douce des réputations. Le fait est que le jour de son suicide par pendaison, l'épileptique et ultra-dépressif frêle chanteur à la voix sépulcrale, qui venait de finir les sessions d'enregistrement de Closer (le deuxième et dernier album du groupe), a écouté à plusieurs reprises ce disque, et selon une légende invérifiable, lorsqu'on a découvert le corps, encore chaud, de Curtis pendu au bout de son fil dans sa cuisine, le disque tournait encore, sur... [Lire la suite]
28 juin 2018

"Lust For Life" - Iggy Pop

  Après la fin des Stooges en 1974 (après un Raw Power démentiel produit par Bowie, qui a cependant largement atténué le côté violent de la musique du groupe ; voir le remix de 1997, signé Iggy en personne, et qui explosera les tympans de toute personne l'écoutant au casque à un volume relativement élevé), Iggy Pop est en pleine déroute. Il enregistre un disque avec James Williamson (guitariste des Stooges de Raw Power), le fameux Kill City à la production aussi belle qu'une décharge sauvage sur la Côte d'Azur, album enregistré... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
27 mars 2016

"Post Pop Depression" - Iggy Pop

Il fut un temps, il y avait le trio infernal du rock : Lou Reed, Iggy Pop, David Bowie, immortalisés par une célèbre photo les montrant posant ensemble (l'un d'entre eux, Iggy je crois, avec un paquet de clopes entre les dents). Ne subsiste plus aujourd'hui qu'Iggy, depuis la mort de Lou en 2013 et celle, plus récente encore (janvier dernier), de Bowie. Nul doute que la mort de Bowie (qui a considérablement aidé Iggy Pop, lui produisant The Idiot et Lust For Life, ainsi que le Raw Power des Stooges, et avec lequel il a aussi... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
23 février 2013

"American Caesar" - Iggy Pop

Iggy Pop a eu une carrière d'enfer. Pourquoi je parle de lui au passé, alors qu'il n'est (heureusement, d'ailleurs !) pas mort ? Ben, ses deux derniers albums, Préliminaires et Après, ne sont pas bons. Il y chante globalement dans la langue de Molière (reprenant La Chanson De Prévert, ou bien Et Si Tu N'Existais Pas), et ce n'est pas pour ça que c'est mauvais, mais, bon, c'est quand même mauvais, y à pas à tortiller du cul pour chier droit. Pourtant, ayant démarré sa carrière comme chanteur au sein des fuckin' Stooges, et ayant... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 19:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 mai 2012

"Raw Power" - Iggy & The Stooges

 Fuckin' Stooges ! Après un premier album assez réussi en 1969 (The Stooges, quelques chansons médiocres sur la face B, mais rien de grave) et un deuxième album démentoïde en 1970 (Fun House), le premier produit par John Cale et le second par Don Galluci, après ces deux disques, donc, le groupe d'Iggy Pop et des Asheton Brothers mettra trois ans avant de refoutre un 33-tours. Ca sera Raw Power, leur dernier disque en 34 ans (en 2007 sortira le nullissime The Weirdness), et niveau production, c'est un grand, un illustre, un... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
15 mai 2012

"Fun House" - The Stooges

Oh putain de bordel de nom de Dieu de merde de sa race de pute vierge !!! C'est à peu près la réflexion hautement philosophique que je me fais à chaque écoute de ce disque. Me dire qu'il date de 1970 me fait toujours un effet bizarre : la musique, ici, est tellement violente, tellement punk, qu'on jurerait entendre un disque de 1977, au moins. Et pourtant, fuck non, Fun House, deuxième fuckin' album des  fuckin' Stooges, est fuckin' sorti en fuckin' 1970, aussi fuckin' incroyable que ça peut le fuckin' paraître. Fuck. Ce... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 19:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
01 novembre 2011

"Beat 'Em Up" - Iggy Pop

Dans la série des mauvais albums d'Iggy Pop, après Soldier, après Instinct, voici Beat 'Em Up. L'album est sorti en 2001 sous une très criarde pochette franchement bien pourrie. C'est son quatorzième album, et probablement un de ses pires ; et il fait suite à un Avenue B (1999) assez moyen, pour tout dire. Et sera suivi en 2003 d'un Skull Ring bien meilleur. Beat 'Em Up est, de plus, un album épouvantablement long, 72 minutes pour 15 titres (le dernier dure 13 minutes, ce qui inclut le dernier titre, V.I.P., et un bonus-track... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 11:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 novembre 2011

"Instinct" - Iggy Pop

Il suffit de regarder la pochette de l'album pour juger de l'ampleur du désastre. C'est une des pires pochettes d'albums que je connaisse : ces striures rouges, blanches, jaunes, en étoiles, tout autour d'un cadre contenant une photo d'un Iggy Pop au regard circonspect, coupe de cheveux ridicule, et ce lettrage comique et ridicule, pop, pour le titre de l'album et le nom de l'artiste, beurk, que c'est abominable... Sorti en 1988, Instinct est, en plus, un des pires albums de l'Iguane, et il fait suite à un Blah Blah Blah (1986) très... [Lire la suite]