17 février 2020

"Let's Take It To The Stage" - Funkadelic

Funkadelic, encore et toujours, suite du cycle consacré à un des groupes les plus dingues de tous les temps. On avait quitté le groupe de George Clinton (enfin, un de ses deux groupes avec Parliament, frère jumeau de Funkadelic en plus 'funk traditionnel' que l'autre, Funkadelic étant, lui, très axé psychédélique) en 1974 avec un Standing On The Verge Of Getting It On purement remarquable, 36 minutes de tuerie funky. Cet album-ci, sorti l'année suivante soit 1975, dure aussi 36 minutes (mais quasiment tout rond). C'est le septième... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

13 février 2020

"Standing On The Verge Of Getting It On" - Funkadelic

On poursuit le cycle Funkadelic avec leur sixième album. Encore une fois sorti sous une assez insensée pochette dessinée par Pedro 'Captain' Bell (à la longue, le côté totalement chabraque et farfelu de ce groupe fera que la marque de jouets Mattel entrera en liaison avec eux pour imaginer une série de figurines, le projet tournera court), cet album est généralement considéré par les fans de la P-Funk Army -P-Funk pour Parliament-Funkadelic, les deux groupes étant, je l'ai déjà dit ici, quasiment le même, en fait - comme un des... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 février 2020

"Cosmic Slop" - Funkadelic

On continue pépèrement le cycle, à peine démarré il y à quelques jours, sur Funkadelic. La bande à George Clinton (enfin, une de ses deux bandes avec Parliament, constitué en partie des mêmes musiciens, mais faisant un funk plus 'puriste' que Funkadelic) a livré, tout du long des années 70, une enculade d'albums absolument tétanisants pour la plupart d'entre eux. Après un double album assez engagé politiquement en 1972, America Eats Its Young ("L'Amérique mange sa jeunesse", allusion évidente au Vietnam), album très réussi mais qui... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
05 février 2020

"America Eats Its Young" - Funkadelic

Voilà un groupe que j'adore, mais qui, curieusement, n'est pour ainsi dire pas représenté ici (juste une chronique, qui commence à dater un peu, sur One Nation Under A Groove, leur album de 1978, chronique que je referai d'ailleurs) : Funkadelic. Ce groupe, c'est un peu comme les Mothers Of Invention de Zappa, en version musique noire. Et en à peu près aussi facile à décortiquer, d'ailleurs. Je tremble rien qu'au fait que j'ai l'intention d'aborder, ici, les albums que ce groupe a fait de 1972 (ce disque) à 1978 (l'album déjà abordé... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
03 février 2020

7ème - Véronique Sanson

Notre Véronique nationale est de retour sur le blog ! Peu de temps après sa dernière apparition. Et, pour aujourd'hui, je vais vous parler de cet album sorti en 1979. 7ème, comme son nom l'indique, est donc le septième album de Véronique Sanson. Mais attention, le septième album en tout. Un album live capté à Olympia en 1976 s'étant glissé entre Vancouver et Hollywood. Si on s'en tient aux albums studio, 7ème est le sixième. Faut s'en faire des noeuds au cerveau hein. Sinon, vous avez vu cette pochette ? Oui, et bien quoi ? Le... [Lire la suite]
02 février 2020

Hollywood - Véronique Sanson

Ne vous pincez pas, vous ne rêvez pas : Véronique Sanson est sur le blog ! Mais, sachez que cette chronique n'est pas la première à parler d'elle et d'un de ses albums. Clash, il y a quelques années avait abordé Le Maudit, son disque de 1974. Est-ce que j'aime Véronique Sanson ? Très sincèrement, ça ne me déplaît absolument pas. Par contre, je n'aime pas ses débuts en 1972. Les chansons comme Amoureuse, Comme Je L'Imagine, Une Nuit Sur Son Epaule, Besoin De Personne ou encore Chanson Sur Ma Drôle De Vie, ça, il n'y a pas moyen, je... [Lire la suite]

21 janvier 2020

Electric Mud - Muddy Waters

Pour aujourd'hui, place à un géant du blues : Muddy Waters. Et place à un album tout aussi géant : Electric Mud. Lorsque sort ce disque en 1968, Muddy Waters est dans une bien mauvaise passe, sa carrière tourne au ralenti. On peut même dire qu'il fait du surplace total. Il ne parvient plus à intéresser le public avec son blues bien à lui. Il faut fusionner. Garder ses racines blues, mais les inclure dans les sonorités de la fin des années 60. Des sonorités rock et rock psychédéliques. C'est ce que le père Muddy fit, mais l'album... [Lire la suite]
Posté par MaxRss à 11:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 octobre 2019

Reality - James Brown

Aujourd'hui, on va parler un peu de funky music et de celui qui en est une des tronches les plus emblématiques, si ce n'est la plus emblématique : Mister Dynamite Jaaaaaames Brown ! Bon, il faut bien le dire, l'ami James, je n'en suis pas fan. Mais je respecte énormément l'artiste malgré ses comportements tyranniques envers ses musiciens (amende s'il y avait une fausse note, le mec entendait tout, amende s'il y avait retard aux sessions d'enregistrements et j'en passe). Une telle carrière, sans déconner, ça en impose. Et... [Lire la suite]
Posté par MaxRss à 17:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 mai 2018

"Dangerous" - Michael Jackson

Soyons honnêtes un instant : ce disque, qui l'écoute encore aujourd'hui ? Je veux dire, du début à la fin, d'une traite ? Ah aaaaah, je le savais ! Pas grand monde. Sauf les fans de Michael Jackson, et ça doit quand même faire pas mal de monde. Ce disque sent bon sa décadence des années 90 naissantes. La fameuse ère du digital qui déboule, du CD qui permet plus de choses que les antiques vinyles, cassettes audio et (vous vous rappelez de ça ?) cartouches 8-pistes. Niveau visuel, on n'en est pas encore au DVD, c'est encore les VHS,... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 12:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
17 mai 2018

"Hot Space" - Queen

Queen a toujours été un groupe important pour moi. C'est bien simple : né en 1982 (l'année de ce disque, ce qui n'est pas une heureuse coïncidence), j'ai découvert le rock, vraiment, par le biais de ce groupe, vers l'âge de 10/11 ans, soit un ou deux ans après la mort de son chanteur Freddie Mercury. Ayant entendu une ou deux chansons du groupe à la TV ou radio (The Show Must Go On, Headlong, passaient souvent, Innuendo était sorti en 1991, peu avant la mort de Mercury) et les ayant adoré, j'avais demandé qu'on m'offre un de leurs... [Lire la suite]