26 mai 2018

"Non Homologué" - Jean-Jacques Goldman

En attendant le jour béni, mais hautement hypothétique voire même improbable (que j'aimerais me tromper sur ce point !) qui verra Jean-Jacques Goldman revenir aux affaires, se sortir les doigts et enregistrer à nouveau un album à lui (ou bien remonter sur scène, rien que ça), autant reparler de ses albums existants. Celui-ci, légendaire, me tient particulièrement à coeur, c'est un de mes trois préférés de lui (en solo ; et je rajoute les deux albums studio de Fredericks/Goldman/Jones pour faire un Top 5) avec Positif et En Passant.... [Lire la suite]

20 mai 2018

"Paris Ailleurs" - Etienne Daho

M'avez-vous déjà vu quelque part ?/Rafraîchissez-moi donc la mémoire...  Je n'en peux plus tellement je suis content : j'ai enfin trouvé une édition vinyle de ce disque ! Pas un pressage d'époque (1991) car si lalbum est sorti sous ce format à l'époque, il n'est pas évident de trouver un pressage original, mais le disque a été réédité l'an dernier, dans une sublime édition remastérisée, avec une sous-pochette ornée de belles photos noir & blanc des sessions, et bien entendu, les paroles sur un feuillet. Le tout, pour 15... [Lire la suite]
14 mai 2018

"Aï" - Jacques Higelin

J'avoue, la pochette a de quoi interloquer. Une vue (en pochette ouvrante, visuel du verso plus bas) de Paris by night, en version fluo avec liseré rouge, et au-dessus, un Higelin comme recouvert de néon rouge, brandissant bien haut un micro comme pour le fracasser sur les toits, une expression 247ème minute du concert sur le visage. Le titre de l'album, au dos, est, chose amusante et originale (fallait y penser), constitué de la Tour Eiffel, coupée en deux parties, chacune d'entre elles faisant une des deux lettres du titre de... [Lire la suite]
12 mai 2018

"Higelin '82" - Jacques Higelin

Récemment disparu, Jacques Higelin aura vraiment marqué la chanson française de son empreinte. Après un début de carrière assez étonnant, sur le label Saravah, aux côtés d'Areski Beklacem et de Brigitte Fontaine (tous deux en couple), il entre chez EMI au mitan des années 70 et son album BBH 75, en fin d'année 1974 (s'il a été baptisé BBH 75 c'est pour faire plus actuel, comme il a été publié en fin d'année 1974, l'appeler BBH 74 aurait fait un peu tardif), est encore aujourd'hui considéré, avec raison, comme un des plus grands... [Lire la suite]
11 mai 2018

"Incognito" - Michel Polnareff

Heu...ayant réécouté récemment cet album (pour la première fois depuis pas loin de 10 ans, hé oui), je me suis surpris à relire la chronique que j'en avait fait, ici, en 2010. Apparemment, ça faisait un bail que je n'avais pas écouté ce disque, et ça se ressentait (ne recherchez pas cette ancienne chronique, elle est remplacée par celle que vous lisez en ce moment, mais allez donc voir les commentaires en lien avec l'article, vous verrez que certains n'étaient pas d'accord avec moi) : j'étais vraiment du genre sauvons cet album, il... [Lire la suite]
07 mai 2018

"Alertez Les Bébés !" - Jacques Higelin

Avant que de mettre à pleine gomme/Juste ce que tu préfères/Le minimum.   Il y à un mois presque jour pour jour (c'était un 6 avril) partait le Grand Jacques. Pas Brel, l'autre. Higelin. En même temps, il est parti l'année anniversaire de la mort du Grand Jacques. Pas Higelin, l'autre. Brel. Lequel est mort la même année que l'électrocuté du boulevard Exelmans, il y à 40 ans. Mais on est là pour parler d'Higelin, et croyez-moi, putain, on va en parler. Il est grand temps d'alerter les bébés, voici un album, que j'avais... [Lire la suite]

06 avril 2018

C'est dur aujourd'hui peut-être...demain, ça s'ra pas vachement mieux : RIP Higelin

Jacques Higelin vient de nous quitter, 77 ans. RIP le Grand Jacques, éternel auteur de ces immortels albums que sont :  BBH 75 Irradié Alertez Les Bébés ! No Man's Land Champagne Pour Tout Le Monde.../...Caviar Pour Les Autres Aï Tombé Du Ciel Aux Héros De La Voltige Paradis Païen Amor Doloroso Et ce sensationnel triple live à Mogador... Tu nous manqueras, Higelin. Je m'en vais réécouter Alertez Les Bébés ! (son meilleur album) pour la peine... Vendredi de merde, tiens.
30 mars 2018

"Histoire De Melody Nelson" - Serge Gainsbourg

Spirit of Ecstasy. Décemment, il est difficile d'aimer Serge Gainsbourg sans porter un culte à cet album-ci. C'est un peu comme aimer Miles Davis et ne pas aimer Kind Of Blue ou In A Silent Way. Cet album est tellement puissant, beau, fort, intemporel, qu'il est difficile à chroniquer. C'est la deuxième fois (et probablement la dernière) que je l'aborde ici, cette chronique étant le remplacement de l'ancienne, et je sens que je vais avoir du mal, comme la dernière fois, sans doute plus que la dernière fois, à aligner des mots, des... [Lire la suite]
21 mars 2018

"Camembert Electrique" - Gong

Tu veux un camembert ? Tiens, un camembert...Tu veux un camembert ? Un camembert... Ne cherchez pas, vous êtes en train d'écouter un des plus bizarres albums de rock français. Un groupe français mené par un Australien du nom de Daevid Allen (Christopher David Allen de son vrai nom, décédé en 2015 à l'âge de 77 ans), ancien membre de Soft Machine (il en a été membre fondateur avec Robert Wyatt, Mike Ratledge et Kevin Ayers, mais n'a participé à aucun album du groupe : alors que le groupe jouait en France, Allen s'est vu interdire... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
19 mars 2018

"Obsolète" - Dashiell Hedayat

Attention : le disque dont vous vous apprêtez à lire la chronique est bizarre, étrange, et même totalement dingue. C'est incontestablement un des trucs les plus fous de l'histoire de la musique française. L'album le plus barge (avec le Camembert Electrique de Gong, de la même année, que j'aborderai ici un de ces jours) enregistré au Château d'Hérouville (Val d'Oise). Sorti en 1971, ce disque est signé d'un artiste multitâches, qui oeuvrait sous divers pseudonymes, et dont le vrai nom était (j'utilise le passé, car il est mort en... [Lire la suite]