09 janvier 2014

"Out Of Our Heads"- The Rolling Stones

Pour cette nouvelle chronique, je vais vous parler d'un groupe mythique. Sauf si vous avez vécu dans une grotte au fin fond de la papouasie, et même là bas vous auriez peu de chance d'y échapper complètement, il est impossible que vous ne connaissiez pas les Rolling Stones. Alors oui c'est vrai que le groupe aujourd'hui ressemble plus à un énorme produit marketing: Tournée gigantesques dans des stades qui ne le sont pas moins, et surtout pas de nouvel album studio depuis 2005 et l'excellent A Bigger Bang, Juste une compilation au... [Lire la suite]

26 décembre 2011

"Let It Bleed" - The Rolling Stones

On continue la nouvelle série de chroniques stoniennes (réécritures) par un de leurs sommets absolus. Après avoir réussi un retour gagnant en 1968 grâce au producteur Jimmy Miller, à un album infernal (Beggars' Banquet) et à une chanson toute aussi infernale (et absente de l'album), Jumpin' Jack Flash, les Rolling Stones vont, en 1969, expérimenter une de leurs pires années (avec 1985). 1969 est effectivement l'année de deux traumatismes pour le groupe : la mort, en juillet, de Brian Jones (mort noyé dans sa piscine, il était... [Lire la suite]
23 décembre 2011

"Beggars' Banquet" - The Rolling Stones

Dans la discographie stonienne, cet album a une place de choix. C'est un disque important pour le groupe, qui vient alors de sortir un album psychédélique mal compris (Their Satanic Majesties' Request) et a perdu son producteur Andrew Loog Oldham (qui n'avait pas du tout foi en ce disque psyché et a quitté le navire pour la peine). Se resaisissant, le groupe recrute un nouveau producteur, un Américain extrêmement génial du nom de Jimmy Miller (producteur de Traffic, puis de Blind Faith en 1969, puis, encore plus tard, de Motörhead,... [Lire la suite]
19 décembre 2011

"Their Satanic Majesties Request" - The Rolling Stones

Pour la quasi totalité des Stones (en fait, pour tous !), cet album est bidon, mineur, raté, il ne compte pas. Le groupe l'a quasiment renié, ne jouant que très rarement des titres en live (deux seulement, 2000 Light Years From Home et She's A Rainbow, et très rarement, furent joués live), ne le citant jamais, sauf pour rappeler que c'est à cette période que leur producteur Andrew Loog Oldham a claqué la porte. Ou pour dire que la pochette était en 3D en vinyle. Même s'il a depuis été considérablement réhabilité... [Lire la suite]
27 septembre 2010

"She's A Rainbow" - The Rolling Stones

Un des plus purs joyaux des Stones, She's A Rainbow, issu de Their Satanic Majesties' Request, album magistral et sous-estimé de 1967, leur incursion psychédélique !
01 mai 2010

"Between The Buttons" - The Rolling Stones

Sorti en 1967 (avant Their Satanic Majesties Request de la même année), Between The Buttons est un disque des Rolling Stones qui est, souvent, assez mal considéré. Non pas que ce disque assez imprégné de psychédélisme (mais largement, laaaargement moins que le suivant) soit mauvais, ni même inégal ; en fait, je ne sais pas vraiment pourquoi cet album existant en deux versions (anglaise, américaine, comme d'autres anciens disques du groupe, comme Aftermath) est, parfois, critiqué. Sans être aussi grandiose qu'Aftermath, Between The... [Lire la suite]
28 avril 2010

"Aftermath" - The Rolling Stones

Aftermath est indéniablement le premier vrai sommet absolu de la carrière des Rolling Stones. Publié en 1966, l'album sortira en deux versions. La version originale est la britannique (normal, le groupe est britannique), mais il sortira aussi une version américaine, avec ajout du single à succès Paint It, Black et quelques titres en moins (11 contre 14 pour l'anglaise). Les différentes versions sont détaillées en bas d'article. La version américaine dure dans les 42 minutes, la version originale anglaise, elle, dure 53 minutes. Ce... [Lire la suite]