14 juillet 2011

Track-by-track : "Selling England By The Pound" - Genesis

Pour ce nouveau Track-by-track, le 177ème, un disque remarquable comptant parmi les meilleurs du rock progressif : Selling England By The Pound, le cinquième album studio de Genesis (en comptant From Genesis To Revelation, leur premier, méconnu et à oublier) et leur sixième album tout court (leur précédent était un live). Dancing With The Moonlit Knight : "Can you tell me where my country lies ?", said the unifaun to his true love's eyes. C'est ainsi, sanx aucun accompagnement musical, que commence Dancing With The Moonlit Knight :... [Lire la suite]

14 juillet 2011

Track-by-track : "Long Live Rock'n'Roll" - Rainbow

Pour ce nouveau Track-by-track, un chef d'oeuvre du hard-rock. Oui, je dis bien 'chef d'oeuvre', et ce, même si deux des 8 chansons de l'album ne sont pas extraordinaires. Il n'empêche, cet album, sorti en 1978 et s'appelant Long Live Rock'n'Roll, est bel et bien un chef d'oeuvre du genre. C'est le quatrième album du groupe de hard-rock anglais Rainbow, et leur troisième album studio. Rainbow, c'est un groupe fondé en 1975 par Ritchie Blackmore, ancien guitariste de Deep Purple (par la suite, Roger Glover, bassiste des Purples,... [Lire la suite]
13 juillet 2011

Track-by-track : "This Year's Model" - Elvis Costello

Pour ce 174ème Track-by-track, un disque sensationnel. Sorti en 1978 sous une pochette culte qui fut même l'objet d'une édition vinyle rarissime (avec un faux raccord d'image, un léger débordement sur le côté), This Year's Model est le deuxième album d'Elvis Costello, sans doute une des personnalités les plus mythiques du rock. Dégaine de Buddy Holly venant de se prendre un court-jus dans les gencives, attitude vicieuse, voix méprisante, humour très présent, Costello ne vient pas du punk-rock, mais ce deuxième album, sans doute... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
10 juillet 2011

Track-by-track : "Lodger" - David Bowie

Pour ce 169ème Track-by-track, voici un disque très étrange, assez contesté parfois (il fut moyennement accueilli à sa sortie, il faut du temps pour l'apprivoiser, et il sera réhabilité par la suite) : Lodger. Sorti en 1979 sous une pochette assez amusante et glauque en même temps (le principal intéressé s'y représente en locataire de morgue, visage un peu déconstruit, posture pas normale du tout), c'est un album de David Bowie, et le dernier volet de sa trilogie berlinoise commencée par Low et poursuivie par "Heroes", tous... [Lire la suite]
07 juillet 2011

Track-by-track : "Their Satanic Majesties' Request" - The Rolling Stones

Nouveau Track-by-track, et pour la peine, un disque remarquable mais assez mal apprécié, globalement (le groupe lui-même le reniera pendant longtemps, ce n'est plus trop le cas aujourd'hui) : Their Satanic Majesties' Request, sorti en 1967, et unique album psychédélique des Rolling Stones. L'album sortira en fin d'année 1967, année psychédélique par excellence, année de sortie de quasiment tous les classiques du genre. L'album se veut une sorte de synthèse, stonienne mais quand même, de ce courant musical. Le groupe vient de se... [Lire la suite]
07 juillet 2011

Track-by-track : "Faith" - The Cure

Pour ce nouveau Track-by-track, un disque remarquable sorti en 1981, mais qui sera assez froidement accueilli à sa sortie : Faith. C'est le troisième album de The Cure, et le deuxième volet de la trilogie glacée commencée avec Seventeen Seconds (1980) et finie avec Pornography (1982). Assez court (37 minutes, 8 titres), l'album, sous sa pochette grisâtre et floue représentant les ruines de la Bolton Abbey dans le brouillard (photo faite par Porl Thompson, qui incorporera le groupe en tant que guitariste plus tard), est plus sombre... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

06 juillet 2011

Track-by-track : "London Calling" - The Clash

Pour ce nouveau Track-by-track, un album qui, à sa sortie en 1979 (sous une pochette qui plagie allègrement celle du premier album RCA d'Elvis Presley) était double autrefois (tout tient sur un seul CD de 65 minutes pour 19 titres). Ce disque, le troisième du Clash, fameux groupe de punk-rock anglais, s'appelle London Calling. C'est le sommet du groupe, même si leur premier album éponyme de 1977 est également totalement indispensable. Produit par Guy Stevens, l'album offre donc 19 titres (18 étaient crédités sur le vinyle, le... [Lire la suite]
02 juillet 2011

Track-by-track : "Brain Salad Surgery" - Emerson, Lake & Palmer

154ème Track-by-track, et pour ce faire, un disque mythique de l'histoire du rock progressif : Brain Salad Surgery, sorti en 1973. C'est le cinquième album d'Emerson, Lake & Palmer (et leur quatrième album studio), et incontestablement leur meilleur, même si Trilogy (leur précédent) est également ultra conseillé (et le live Pictures At An Exhibition). Emerson, Lake & Palmer, un groupe très mal-aimé sauf des fans de rock progressif, était constitué de Keith Emerson (claviers), Greg Lake (basse, guitare, chant) et Carl Palmer... [Lire la suite]
02 juillet 2011

Track-by-track : "Up The Bracket" - The Libertines

Pour ce nouveau Track-by-track, un disque sensationnel qui fêtera ses 10 ans comme un grand l'année prochaine : Up The Bracket, le premier (des deux...) album des Libertines, groupe de rock anglais fondé par Pete Doherty et Carl Bârat (tous deux guitare et chant, avec plus de chant pour Doherty). Un groupe qui fut important pour moi : lorsque j'ai crée mon pseudo internet, j'ai puisé chez les Clash (dont un des membres, Mick Jones, produit les Libertines) et chez ce groupe ! L'album est court (36 minutes dans sa version 12 titres... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
01 juillet 2011

Track-by-track : "The Beatles" - The Beatles

Attention, chef d'oeuvre. Pour ce 152ème Track-by-track, je m'attaque à l'Everest rock : The Beatles, alias le Double Blanc, double album (toujours en CD) que les Beatles ont sorti, à l'étonnement général, en 1968. Une somme ahurissante de travail, enregistrée dans le doute et la douleur (les quatre Fab Four bossaient chacun de leur côté, les engueulades étaient monnaie courante), 30 titres, 95 minutes. L'album n'est pas parfait, mais c'est quand même un disque que tout le monde aborde avec un respect total. Même s'il contient... [Lire la suite]