22 avril 2018

"October" - U2

Cet album, dans la discographie de U2, possède une place particulière. Il n'est pas rare d'en lire du mal, en tout cas de lire ou d'entendre comme quoi il serait mineur, secondaire, vraiment pas un de leurs meilleurs opus. Chose amusante qui, quelque part, instaure mon statut de non-fan (disons plutôt de mec qui aime vraiment bien écouter du U2 de temps en temps, et possède tous leurs albums dont certains en deux formats, mais ne fera jamais partie de leur fan-club pour autant et ne cite jamais ce groupe parmi ses premières... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:03 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

16 mars 2018

"Shades" - J.J. Cale

Irrémédiablement, cette pochette fera penser à une marque de cigarettes très connue (qui fut celle que mon père fumait, avant qu'il ne décide heureusement d'arrêter), les fameuses Gitanes. La ressemblance, tant du point de vue du lettrage, du motif, des couleurs, est trop évidente pour que ça ne soit qu'une coïncidence. Cette marque de cigarettes n'est peut-être pas aussi connue, dans le monde, que Marlboro ou Lucky Strike, mais elle est quand même connue, Bowie en fumait, par exemple. Cet album est le sixième de J.J. Cale, il... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
10 mars 2018

"Special Forces" - Alice Cooper

Décidément, les années 80 n'étaient pas terribles pour Alice Cooper. Pas que pour lui, en même temps : Bowie, Lou Reed, les Stones, Bob Dylan, Neil Young, AC/DC (à partir de 1985), George Harrison (sauf en 1987) ont sorti des albums vraiment médiocres durant les années 80. Alice n'a pas fait exception à la règle. Après un Flush The Fashion épouvantable en 1980 (disque raté de rock new-wave à tendance vaguement hard-rock), un Alice Cooper totalement sous l'emprise de la cocaïne, et ayant peut-être même replongé dans l'alcool a sorti,... [Lire la suite]
19 février 2018

"Controversy" - Prince

Après deux albums assez moyens et peu connus (For You  et Prince), Prince commence un peu à se faire connaître avec Dirty Mind en 1980. Mais c'est avec ce disque, son quatrième donc, sorti en 1981, que le Kid de Minneapolis va vraiment commencer à devenir une valeur sûre. Déjà, ça y est, il a son look des années 80, sa coupe de cheveux, ses tenues affriolantes et colorées, sa petite moustache, son eye-liner... La pochette le montre (vêtu du même manteau que pour la pochette de Dirty Mind, son précédent opus) devant des coupures... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
05 février 2018

"The Flowers Of Romance" - Public Image Limited

Des bidouillages sonores discrets, sortes de petits plics synthétiques, une batterie qui tabasse violemment, à grands coups secs, et puis...Aaaaaaaaaaallllaaaaaaaaah ! Aaaaaaaaaaaaaalllaaaaaaaah ! Batterie tribale, violente, sèche, brute. Une voix aigüe, narquoise, cynique, difficile à encaisser au premier abord, nous balance des paroles insensées. Pendant 4,45 minutes. Bienvenue dans l'univers totalement frappadingue et sournois du troisième album de Public Image Limited : The Flowers Of Romance. Sorti en 1981, cet album est un... [Lire la suite]
04 février 2018

"Scott Walker Sings Jacques Brel" - Scott Walker

  Alors là... Que dire ? Un des plus grands chanteurs francophones (rappelons sa belgitude) repris par un des plus grands chanteurs anglophones (américain de nationalité), deux chanteurs ayant la particularité d'avoir des voix intenses, et d'être deux références absolues pour un certain David Bowie (qui reprendra et l'un, et l'autre). D'un côté du ring, Jacques Brel. De l'autre, Noel Scott Engel, alias, de son nom de scène, Scott Walker, ex-membre des Walker Brothers (dont je vais reparler very soon), un groupe vocal américain... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

31 janvier 2018

"Concerts For The People Of Kampuchea" - Collectif

Du 26 au 29 décembre 1979, à l'Hammersmith Odeon de Londres, une série de concerts a eu lieu, tous liés par un seul et même évênement : en venir en aide aux victimes de la guerre civile cambodgienne, alors que le pays allait succomber aux sinistres Khmers Rouges du non moins sinistre Pol Pot. Ces concerts caritatifs ont donné lieu, en 1981, à un double live produit par Chris Thomas, proposant, en 78 minutes, 20 extraits de ces multiples concerts de divers groupes : les Wings, les Who, les Clash, les Pretenders, Queen... Je ne vais... [Lire la suite]
16 janvier 2018

"A Collection Of Great Dance Songs" - Pink Floyd

Ce disque a été un de mes premiers Pink Floyd, avec The Dark Side Of The Moon (acheté en CD par mon père, fan du groupe et de l'album, dans les années 90) et Wish You Were Here (acheté par mes soins, peu après, sur conseil paternel ; disons plutôt qu'on me l'a acheté, en fait, j'avais, quoi, 11 ou 12 ans). Peu de temps après, la pochette et le nom du groupe m'attirant, j'achète (pour le coup, je crois l'avoir acheté avec mon propre argent) ce disque, sans savoir que j'allais me faire copieusement avoir. J'aurais du regarder au dos... [Lire la suite]
17 mai 2017

"Stop And Smell The Roses" - Ringo Starr

Bon, on ne va pas se mentir : la pochette de cet album est ridicule. Ce regard de caniche fraîchement toiletté, cette petite moue, cette posture genre je me cache derrière ce beau bouquet de roses parce que je suis timiiiiiiiide... Ringo Starr, car c'est lui, n'a que rarement fait dans la demi-mesure, surtout pour ses pochettes d'albums. Rappelez-vous celle de Goodnight Vienna, où il pose en Klaatu, l'extra-terrestre du film Le Jour Où La Terre S'Arrêta (de fait, la pochette était littéralement issue du film, on a juste superposé la... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 octobre 2015

"Nine Tonight" - Bob Seger & The Silver Bullet Band

Cet article sera probablement, du moins pour le moment, le dernier sur le Springsteen du pauvre (putain de surnom à la con dont cet artiste a hérité malgré lui, à cause de sa musique très springsteenienne, mais en moins cartonneur que le Boss). C'est un double album, le premier double album de Seger depuis Live Bullet (1976), qui était live. Bah ça tomb bien, lui aussi : il s'appelle Nine Tonight, est donc double, le deuxième double album de Bob Seger, et il est, aussi, un live, le deuxième, là aussi, du bonhomme. Ce... [Lire la suite]