04 mai 2015

"Spectres" - Blue Öyster Cult

Après un Agents Of Fortune remarquable en 1976, Blue Öyster Cult était attendu au coin du bois, avec des torches enflammées et des fourches bien pointues, au cas où ils se vautreraient en beauté. Car, avec son hit absolu (Don't Fear) The Reaper, cet album avait vraiment été un colossal succès, le plus imposant du groupe jusque là (disque de platine), et le groupe en sera tout retourné, ne pensant pas, un jour, connaître un tel succès et ne s'estimant pas du tout comme un groupe pop. Blue Öyster Cult entre donc en studio afin... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 mars 2015

"Spot The Pigeon" - Genesis

Ca fait un petit moment que je n'avais rien écrit sur le blog (pas eu trop le temps). Erreur réparée avec cet article qui, j'en suis désolé, sera plus court que de coutume, mais en même temps, comme le disque abordé (pour la première fois) ici est, lui aussi, plus court que de coutume, ça va finalement bien ensemble. Il s'agit ici de Genesis, et du Genesis de 1977. 1977, c'est l'année de sortie de Wind And Wuthering, immense album, ainsi que du double live (lui aussi immense, malgré une prise de son sans doute trop réussie, on... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
31 janvier 2015

"Running On Empty" - Jackson Browne

J'ai découvert Jackson Browne, il y à une vingtaine d'années, en...lisant un roman de Stephen King. Véridique ! C'est en lisant Christine (pas son meilleur roman, d'ailleurs, le film est mieux, mais je m'égare) que j'ai entendu parler de ce chanteur : on apprend qu'un des personnages secondaires, Moochie Welch (un des salopards s'en prenant au personnage principal, Arnie), s'est rendu, récemment, à un concert de Jackson Browne avec des amis, et qu'il a aimé. J'avais environ 13/14 ans, je n'avais pas Internet (en même temps, personne... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 13:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
13 janvier 2015

"Nothin' But The Blues" - Johnny Winter

En 1976, Johnny Winter propose à un géant du blues, alors en perte de vitesse depuis quelques années, de lui produire un album. Le géant du blues en question s'appelle Muddy Waters, et il accepte la proposition de Winter. L'album est enregistré, il sortira en 1977 sous le titre de Hard Again et une sublime et sobre pochette signée (pour la photo) Richard Avedon. La carrière de Muddy est, en cette année punk, relancée, l'album est en effet une tuerie dans le genre, un des meilleurs albums de blues, et tant pis si les puristes... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
15 décembre 2014

"A Farewell To Kings" - Rush

Je viens de me rendre compte que je n'avais jusqu'à présent, et ce, depuis la création du blog en 2009, toujours pas abordé le cas Rush. Vous me direz, de plus, et vous aurez raison, que sans être le groupe du siècle ou des années 70 (leur premier opus date de 1974), Rush est quand même un groupe connu et important. De nationalité canadienne, ce qui fait une raison de plus de se souvenir d'eux, ils ont officié dans un hard-rock pur et dur à la Aerosmith. Mais le groupe, mené par le chanteur et bassiste Geddy Lee (à la voix tellement... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 13:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 décembre 2014

"Nevermind The Bollocks, Here's The Sex Pistols" - The Sex Pistols

Bruits de bottes militaires, certains diront même nazies, allez savoir. Coups de batterie en synchro, un bon gros riff bien minimaliste et clarillonnant qui déboule à quatre reprises avant de céder la place à un pur bordel sonore bien trippant et violent. Une voix cynique, nasillarde, narquoise, vulgaire, cockney, qui crache ces mots, A cheap holiday in other people's misery ("des vacances pour pas cher chez la misère des autres")... Holidays In The Sun frappe fort en entrée de jeu. Ce n'est que la première des douze chansons d'un... [Lire la suite]

10 décembre 2014

"Pink Flag" - Wire

A la base, le punk-rock a été crée parce qu'il y en avait marre des groupes offrant des longs morceaux de 20 minutes ou plus (rock progressif, jazz-rock), des solos interminables, des concerts de 3 heures 30 (Led Zeppelin)...Le punk, c'était l'énergie renouvelée, la décharge électrique totale, la sobriété dans la durée, aussi : souvent, les disques de punk durent à peine plus de 35 minutes, ils offrent entre 10 et 14 titres bien souvent très courts, de vraies branlées musicales en 2,30 minutes, on se croirait revenu au bon vieux... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
09 décembre 2014

"Suicide" - Suicide

Ooooh, quelle bande de malades... Mais si vous vous y connaissez un peu en rock, je pense que vous le savez déjà. Rien que le nom du groupe en dit long sur leur côté totalement extrémiste : Suicide (à la base, le groupe devait même s'appeler Satan Suicide, mais la première partie du nom fut, heureusement, retirée, ça aurait vraiment fait trop). Quel joli nom, annonciateur de bien des plaisirs auditifs, un nom de groupe joyeux comme une promenade dans un ossuaire, joyeux comme une crémation... Suicide. Faut vraiment être des malades... [Lire la suite]
19 novembre 2014

"Rattus Norvegicus (IV)" - The Stranglers

 On peut parler d'un groupe bizarre. Mal-aimés et adulés en même temps (mais pas par les mêmes personnes, évidemment), les Stranglers sont un des groupes les plus atypiques qui soient. Où les classer ? 'Rock classique' me semble beaucoup trop facile et réducteur. 'Punk' semble plus logique (ils ont commencé leur carrière au milieu des années 70, leur premier album, cet album-ci d'ailleurs, date de 1977, année punk par excellence, et ils ont, par bien des aspects, du punk en eux), mais quand même pas totalement vrai. 'New-wave'... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 novembre 2014

"Over" - Peter Hammill

Après Nadir's Big Chance en 1975, Peter Hammill se consacre pleinement à Van Der Graaf Generator, son groupe, qui vient d'être relancé via l'album Godbluff. Deux albums du groupe suivront en 1976, le grandiose Still Life et le plutôt médiocre World Record, puis Hammill relancera sa carrière solo en enregistrant, la même année, un disque qui sortira en 1977 : Over. Nadir's Big Chance était un disque sans compromis, protopunk, un album conceptuel sur une jeune star du nom de Rikki Nadir (que Hammill 'ressuscitera' bien des années... [Lire la suite]