24 mai 2017

"Paris 1975" - Deep Purple

Avant-dernier (à ce jour), et ce par ordre chronologique des concerts mais pas des parutions, des Overseas Live Series de Deep Purple, ce double album live est sorti en 2012, ce qui en fait un des premiers de la série, par ordre de parution. En fait, je crois même que ce fut le premier des Overseas Live Series à être mis sur le marché ! C'est en même temps un concert des plus mythiques : le dernier d'une certaine époque, pour le groupe. En effet, ce concert anthologique, qui bénéficie ici d'une qualité audio juste exceptionnelle,... [Lire la suite]

16 mai 2017

"Graz 1975" - Deep Purple

Seulement 8 titres sur ce live de Deep Purple sorti en 2014 au sein de la fameuse Overseas Live Series (une série de lives anthologiques du groupe, de leurs diverses formations mais pour le moment uniquement des années 70, avec son remastérisé et aux pochettes similaires, les tranches des albums formant un motif en plusieurs parties). Seulement 8 titres, et un seul disque aussi, surtout, ce qui peut sembler peu généreux. Mais attention, cet opus de la Overseas Live Series est quand même généreux en qualité, le disque étant... [Lire la suite]
18 octobre 2015

"For Earth Below" - Robin Trower

Revoilà le bon vieux Robin Trower sur le blog ! Rappelez-vous, le guitariste de Procol Harum, qui a lancé sa carrière solo en 1973, constituant un groupe de folie avec le batteur Reg Isidore (qui sera remplacé par Bill Lordan dès le troisième opus, soit dit en passant, celui que j'aborde aujourd'hui) et le bassiste et chanteur James Dewar. Ce premier album s'appelait Twice Removed From Yesterday, et Trower (au style éminemment hendrixien) y brille de tous ses feux On y trouve des chansons aussi fulgurantes que I Can't Stand It Much... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 octobre 2015

"America's Choice" - Hot Tuna

Matez-moi donc cette bonne...grosse...pochette de merde. Pour changer, concernant Hot Tuna (non, là, c'était ironique). Voici le cinquième album de Hot Tuna, ce groupe de rock à tendance bluesy/hard fondé en 1970 par deux anciens (qui, au moment de la création du groupe, n'avaient pas encore quitté leur ancien groupe) membres de Jefferson Airplane, le bassiste Jack Casady et le guitariste et chanteur (mais Casady chante un peu aussi) Jorma Kaukonen. Le Thon Chaud (oui, je sais...) a commencé sa carrière discographique par deux... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 17:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
01 octobre 2015

"Tale Spinnin'" - Weather Report

Il fallait bien que ça arrive un jour : un album de Weather Report qui ne soit pas un chef d'oeuvre. Ca, il y en à eu, des grands albums du Bulletin Météo, ces I Sing The Body Electric, Black Market, Sweetnighter, Mysterious Traveller, Heavy Weather, autant de grands albums de fusion jazz, des disques intemporels et remarquables. Mais le groupe n'a pas sorti que des grands disques. Mr. Gone, par exemple, ou Night Passage, sont assez moyens. Moins bons que ce disque-ci, sorti en 1975, coincé entre deux chefs d'oeuvres (Mysterious... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
30 septembre 2015

"Masque" - Kansas

Pour leur troisième album en deux ans (ils ont sorti leur premier en 1974, celui-ci, de 1975, est le deuxième de cette année), Kansas, groupe de rock progressif américain (un des rares groupes de ce genre musical si européen aux USA) originaire du Kansas, ce qui est bien pratique vu leur nom, Kansas donc a décidé de jouer la carte de la culture ; vous en connaissez beaucoup, vous, des pochettes d'albums de rock proposant une oeuvre de Giuseppe Arcimboldo (1526/1593, bien qu'il paraît qu'il puisse en fait être né en 1527, pour ce que... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 septembre 2015

"Beautiful Loser" - Bob Seger

  C'est après cet album sorti en 1975 que Bob Seger deviendra Bob Seger & The Silver Bullet Band, du nom du groupe qui l'accompagne sporadiquement, sur ses albums, depuis 1974 et Seven. Ces derniers (Drew Abbott à la guitare, Robin Robbins à l'orgue, Chris Campbell à la basse, Charlie Martin à la batterie) ne jouent pas sur tout cet album du nom de Beautiful Loser, loin s'en faut. En fait, sur les 9 titres (pour un total remarquablement trop court de 32 minutes) de cet album enregistré en 1974/75, le Silver Bullet Band au... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 septembre 2015

"Song For America" - Kansas

Après un premier album éponyme (1974) vraiment bon, fourré de superbes chansons comme cette reprise remarquable du Bringing It Back de J.J. Cale, Kansas publie, en 1975, son deuxième album. Faisant partie des relativement rares groupes américains de rock progressif (un rock progressif ici parfois teinté de country/folk, grâce à un violon joué par le chanteur Robby Steinhardt, mais aussi, dans l'ensemble, assez musclé parfois), Kansas, groupe par ailleurs réellement originaire du Kansas, va frapper fort avec ce deuxième album à la... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 septembre 2015

"(Libertés ?)" - Catherine Ribeiro + Alpes

Attention, GROS choc. Fout les jetons, cet album. Vraiment. Je ne sais trop quoi en dire, il va bien falloir que j'en parle, cependant, surtout que j'en ai très envie. Catherine Ribeiro, vous connaissez ? Si vous avez moins de 40 ans, probablement pas, à moins d'être vraiment très calé en rock français. D'origine portugaise, cette chanteuse au look de Nico a démarré sa carrière en tant qu'actrice, on l'a vue notamment dans Les Carabiniers de Jean-Luc Godard. Parallèlement, elle a commencé sa carrière de chanteuse dans les années 60,... [Lire la suite]
27 août 2015

"Face The Music" - Electric Light Orchestra

Une chaise électrique en plein centre d'une gigantesque salle de métal, surplombée par trois immenses lettres E, L et O, un décor un peu à la Giger mais pas trop. De l'autre côté de la pochette, une vitre avec, le visage collé dessus, pressés les uns sur les autres pour regarder la probable exécution, sept personnages, les sept membres d'Electric Light Orchestra (ou ELO), tous avec un regard rougi (et une vilaine teinte jaunâtre/verdâtre, glauquissime). Voilà pour la pochette, assez tape-à-l'oeil, du sixième album (et cinquième... [Lire la suite]