04 décembre 2019

Track-by-track : Jacques Higelin - Irradié

Pour ce 363ème track-by-track, on va parler à nouveau de Jacques Higelin. Et, pour ce faire, je vais aborder un album qui, s'il n'est pas son meilleur, figure tranquillou dans son top 10. Sorti en janvier 1976, Irradié a pour infortune d'occuper ce que l'on appelle de façon familière la place du mort. Et pour cause, dans la discographie higelinesque, il est pris en tenaille entre deux monstres sacrés : BBH 75 et Alertez Les Bébés ! Ils ne sont que 4 à officier sur ce disque : Higelin donc, au chant, au banjo et aux claviers,... [Lire la suite]

03 décembre 2019

Track-by-track : Le Stéphanois - Bernard Lavilliers

Je me suis rendu compte d'une chose : Bernard Lavilliers n'a pas encore eu les honneurs du track-by-track. Dans la petite cervelle qu'est la mienne, m'est venue la pensée qu'il fallait y remédier. Le Gringo stéphanois le mérite, vous ne croyez pas ? Donc, pour ce 362ème track-by-track, c'est son troisième opus studio qui va être décortiqué du mieux possible. Il faut savoir que sous cette pochette étant une atteinte au bon goût de premier ordre comme on en fait rarement, se cache un album remarquable. Le premier grand grand disque de... [Lire la suite]
24 octobre 2019

"Numbers" - Cat Stevens

Il fallait bien que ça arrive : Cat Stevens a pété les plombs. Non, je ne parle pas de sa conversion, car ce n'est pas péter les plombs que de se convertir, mais un droit, et puis, au moment où il sort ce disque, il ne s'est pas encore converti et n'y a peut-être même pas encore songé. Non, je parle tout simplement de l'album que Steven Demetre Georgiou, son vrai nom, a sorti en 1975, son neuvième album studio (et dixième tout court, car rappelons l'existence discrète mais bien réelle du live Saturnight, qui était son précédent... [Lire la suite]
22 octobre 2019

Made In U.S.A - Eddy Mitchell

Allez, pour aujourd'hui, on va se taper à nouveau du Eddy Mitchell. Et, on va se taper un bon album. On resitue le contexte : l'année d'avant, Schmoll a sorti Rocking In Nashville qui a cartonné de ouf (fallait voir l'enculade de classiques qu'il y avait dessus aussi) et qui a relancé sa carrière, laquelle était sur une pente très glissante depuis le début des années 70, voire même depuis la fin des années 60. Requinqué en profondeur par le succès de son album, Eddy remet le couvert direct en 1975. Mais, encore une fois, il ne... [Lire la suite]
16 août 2018

"Katy Lied" - Steely Dan

 En 1974, Steely Dan publie son troisième album, le grandiose Pretzel Logic, et décide, après ça, de changer radicalement d'optique musicale (marrant de parler d'optique pour du son, n'est-ce pas ?). C'était un groupe pur et dur, constitué de musiciens solides, le personnel n'avait pas changé depuis le premier album (enfin, sauf David Palmer, qui chantait sur une partie des chansons du premier opus et partira dans la foulée), même si, sur Pretzel Logic, on notait tout de même l'arrivée d'autres musiciens (Jim Gordon, Jeff... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
24 juillet 2018

"Indiscreet" - Sparks

Pour cette troisième (et, je pense, dernière pour le moment) chronique sur les Sparks, place à un disque absolument titanesque. Par ailleurs, c'est leur cinquième opus, et comme les deux précédents disques que j'ai abordés d'eux sont leurs troisième et quatrième, ça tombe plutôt bien, c'est dans la continuité. Sorti en 1975, se tapant la bagatelle de 13 titres (pour 41 minutes, soit nettement plus long que les deux précédents qui faisaient dans les 34 minutes), cet album s'appelle Indiscreet. Encore une fois, sa pochette est géniale... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

11 juillet 2018

"Venus And Mars" - Wings

On ne pourra pas ranger cette pochette parmi les plus belles du rock, mais j'avoue malgré tout que je l'adore, qu'elle exerce une certaine fascination chez moi. Pour moi, ces deux boules de billard, une jaune et une rouge, photographiées (par Linda McCartney) sur fond bleu nuit/noir, et ce lettrage qui utilise pas mal ces motifs de boules, forment un des artworks les plus représentatifs et cultes des années 70. Oui, la pochette de Venus And Mars, sorti en 1975, quatrième album des Wings et sixième album de Paul McCartney depuis la... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 12:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
20 juin 2018

"Down By The Jetty" - Dr Feelgood

Sorti en 1975 (en janvier), ce disque donne le ton dès sa pochette : en ces temps de rock progressif, de hard-rock couillu, de glam-rock et de jazz-rock, en ces temps de pochettes chamarrées, Dr Feelgood, petit groupe de Canvey Island (petite île de l'estuaire de la Tamise, dans le comté de l'Essex), nous offre un radical retour en arrière : pochette sobrissime en noir & blanc, lettrage des plus lambda, aucune recherche artistique, pas de pochette ouvrante, pas de sous-pochette (enfin, si, mais en papier classique et vierge),... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
29 mai 2018

"Lucky Leif & The Longships" - Robert Calvert

Il y à un bon mois, voire même un peu plus que ça, j'ai abordé ici un album étonnant, difficile à classifier, sorti en 1974 : Captain Lockheed & The Starfighters, premier album solo de Robert Calvert, un chanteur, musicien et poète sud-africain qui est (était, car il est décédé en 1988) surtout connu pour ses collaboration avec Hawkwind (via le live Space Ritual, notamment, mais aussi toute une période du groupe, période au cours de laquelle le groupe fut renommé Hawklords). L'album étai un vrai délire à moitié chanté et à... [Lire la suite]
29 mai 2018

"Sabotage" - Black Sabbath

  Alors autant j'avais acheté le précédent opus du groupe, Sabbath Bloody Sabbath, pour sa pochette (et Vol. 4 aussi, d'ailleurs), autant celui-ci, ce n'est pas son artwork qui m'a donné envie de le prendre, mais une simple raison, le complétisme. Sabotage, sixième album de Black Sabbath, sorti en milieu d'année 1975 (et enregistré au Morgan Studio de Londres entre février et mars 1975, produit par le groupe et Mike Butcher), soit un an et demi après le précécent opus, est en effet sorti sous une des plus atroces, ridicules... [Lire la suite]