10 septembre 2011

Track-by-track : "On The Corner" - Miles Davis

Pour ce 294ème Track-by-track, un sommet absolu, encore un, et non des moindres : sorti en 1972 sous une très rigolote pochette dessinée, c'est un des sommets de la carrière de Miles Davis, j'ai nommé On The Corner. D'une durée de 54 minutes pour seulement 4 titres (compte tenu que le premier et le dernier titre sont constitués de plusieurs parties, 4 pour le premier, 2 pour l'autre, il a existé une édition CD proposant 8 titres, avec les sous-parties distinguées sur des plages audio à part ; ce qui est un peu idiot, même si ça... [Lire la suite]

05 septembre 2011

Track-by-track : "Greetings From L.A." - Tim Buckley

284ème Track-by-track, et pour ce faire, un disque aujourd'hui assez méconnu, hélas, mais franchement immense, comptant parmi les meilleurs de Tim Buckley : Greetings From L.A., sorti en 1972. Ce disque marque un profond tournant dans la carrière de Tim père de Jeff Buckley. Après deux albums très avant-gardistes n'ayant eu que peu de succès commercial (Lorca et Starsailor, tous deux de 1970, tous deux, et surtout Starsailor, immenses), Tim change radicalement d'optique : il passe à une folk teintée de rock et même de funk, une... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 12:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
25 août 2011

Track-by-track : "Trilogy" - Emerson, Lake & Palmer

Pour ce nouveau et 261ème Track-by-track, un des meilleurs albums du trio de rock progressif anglais Emerson, Lake & Palmer, sorti en 1972, leur quatrième album : Trilogy. Il ne s'agit pas d'un triple album, ni d'un album ne contenant que trois titres, ni du premier ou dernier volet d'une trilogie (Trilogy est aussi le nom d'un morceau de l'album), contrairement à ce que son titre étonnant peut laisser penser. En fait, c'est Trilogy, car on distingue trois grands mouvements : le premier est symbolisé par les trois premiers... [Lire la suite]
14 août 2011

Track-by-track : "Relics" - Pink Floyd

  Pour ce nouveau et 238ème Track-by-track, un disque assez particulier, car il s'agit d'une compilation. Mais pas n'importe laquelle : Relics, de Pink Floyd. Sortie en 1972, c'est une compilation mythique qui existe en CD et propose aussi bien des morceaux issus des albums de la période 1967/1969 que des morceaux de la même époque, mais inédits en album (sortis en singles seulement, et même un inédit total). Assez long (49 minutes), cet album à la pochette conçue par Nick Mason (batteur du groupe) est une bien belle réussite,... [Lire la suite]
11 août 2011

Track-by-track : "Pictures At An Exhibition" - Emerson, Lake & Palmer

Pour ce 232ème Track-by-track, le retour, dans cette catégorie, d'un groupe de rock progressif assez détesté des fans de rock en général (les amateurs de rock progressif, eux, aiment généralement ce groupe) : Emerson, Lake & Palmer, trio composé du claviériste Keith Emerson, du bassiste, chanteur et guitariste Greg Lake, et du batteur Carl Palmer. Cet album, le troisième du groupe, date de 1972 (enregistré en mars 1971) et est un live. Il s'appelle Pictures At An Exhibition. C'est un album assez particulier qui adapte à la sauce... [Lire la suite]
01 août 2011

Track-by-track : "Foxtrot" - Genesis

Journée progressive sur le blog ! En effet, ce 213ème Track-by-track est, tout comme le précédent (Meddle du Floyd), un disque de rock progressif anglais. Sorti en 1972, c'est le quatrième album de Genesis, et il s'appelle Foxtrot. Le groupe est désormais bien installé (Peter Gabriel au chant et flûte, percussions aussi ; Steve Hackett à la guitare ; Mike Rutherford à la basse et guitare ; Tony Banks aux claviers ; Phil Collins à la batterie), et livre ici un disque long (52 minutes, 6 titres, dont un de 23 minutes) et franchement... [Lire la suite]

30 juillet 2011

Track-by-track : "Close To The Edge" - Yes

Pour ce nouveau Track-by-track, un sommet de rock progressif anglais : Close To The Edge, sorti en 1972, le cinquième album studio de Yes. Le groupe est alors constitué du chanteur Jon Anderson, du guitariste Steve Howe, du claviériste Rick Wakeman, du bassiste Chris Squire et du batteur Bill Bruford. Close To The Edge est un disque mythique qui, en 37 minutes, ne propose que 3 titres (et par conséquent, un de ces trois occupe à lui tout seul une face entière !). C'est un album essentiel pour tout amateur de rock progressif, mais... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 juillet 2011

Track-by-track : "Obscured By Clouds" - Pink Floyd

199ème Track-by-track, déjà ! Bientôt (demain) le 200ème ! Avant de vous proposer, en 200ème volet, un disque immense, voici un disque que j'adore, qui n'est pas immense à proprement parler, mais qui est franchement excellent : Obscured By Clouds, sorti en 1972, disque de Pink Floyd. C'est le deuxième album de musique de film signé du Floyd après More en 1969. Comme More, le film en question (La Vallée) est un film de Barbet Schroeder. Ce n'est pas la deuxième musique de film que signe le groupe (ils feront des morceaux, en 1970,... [Lire la suite]
19 juillet 2011

Track-by-track : "Made In Japan" - Deep Purple

Pour ce 186ème Track-by-track, un disque mythique : Made In Japan, double album live (toujours double en live, mais le double album initial tient sur un seul CD, le deuxième CD étant constitué de trois bonus-tracks que je vais aborder aussi ici) sorti en 1972, premier live de Deep Purple et leur plus connu (et réussi). Le groupe était alors auréolé du succès de Machine Head (abordé ici dernièrement), et avait envie d'offrir à son public un album live (qu'il vendra au prix d'un simple), afin, aussi, de faire du mal au marché... [Lire la suite]
18 juillet 2011

Track-by-track : "Exile On Main St." - The Rolling Stones

Pour ce 185ème Track-by-track, un disque immense, double à sa sortie (tout tient sur un seul CD de 67 minutes, cet album reste encore aujourd'hui le plus long album studio du groupe par ailleurs) en 1972 : Exile On Main St., des Rolling Stones. Exilés fiscaux, les Stones ont enregistré ce disque, dans un nuage de défonce absolue, à Villefranche-Sur-Mer, sur la Côte d'Azur, en été 1971, dans la cave de Nellcôte, villa qu'avait loué Keith Richards. L'album fut enregistré avec, notamment, Gram Parsons (qui passait le plus clair de son... [Lire la suite]