20 octobre 2019

"Catch Bull At Four" - Cat Stevens

Et on arrive donc à mon album préféré de Cat Stevens pour cette quatrième chronique du cycle...qui aborde, le cycle ayant démarré avec le troisième album, son sixième album studio (et sixième tout court, d'ailleurs). Un disque plus long que les précédents, sans être toutefois d'une longueur monumentale : il dure, en effet, un petit peu moins de 40 minutes. Mais Catch Bull At Four a beau durer plus longtemps que la demi-heure bien tassée de Teaser And The Firecat (il dure 7 minutes de plus), son écoute passe tout aussi rapidement que... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 octobre 2019

"Be Good To Yourself At Least Once A Day" - Man

Il y à environ un an et demi (ou deux ans, je ne sais plus trop), je reçois une commande d'un vinyle d'occasion (je ne sais plus lequel, là aussi), et en accompagnement, un vinyle bonus : Slow Motion, sorti en 1974, un album de Man, un groupe de rock progressif gallois, dont j'avais entendu parler (le groupe, pas l'album), mais juste comme ça. Il faut dire qu'avec un nom aussi commun, banal, que Man, c'est pas forcément évident... L'album a été une très agréable surprise pour moi, malgré le timbre de voix parfois un peu usant de... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 octobre 2019

"Flash Cadillac & The Continental Kids" - Flash Cadillac & The Continental Kids

L'énigme du jour ne sera pas facile à résoudre : pourquoi cet album n'a-t-il jamais, jamais (mais vraiment jamais) été édité en CD, nulle part, ni en Europe, ni aux USA, ni au Japon (qui, pourtant, a toujours édité en CD à tours de bras), ni en Corée du Nord, ni sur la face cachée de la Lune ? C'est un fait, cet album de 1972 n'existe qu'en glorieux vinyle, et sa dernière édition sous ce format date, selon Discogs (et pourquoi je ne croirais pas cet Argus musical ?) de 1987. Moi, j'ai un pressage britannique d'époque. Bien content,... [Lire la suite]
13 août 2018

"Can't Buy A Thrill" - Steely Dan

C'est repartie pour un nouveau cycle, à peu près aussi long que celui, récemment, sur les Doors (la faute à une discographie studio peu fournie ; et encore, pour le groupe qui nous intéresse ici, Steely Dan, je n'aborderai pas les deux derniers opus, sortis bien des années après celui qui, en 1980, s'avèrera être leur dernier ; vous suivez ? Non ? Tant mieux). Cette fois-ci, c'est de Steely Dan, donc, que je vais (re)parler. Un groupe californien (les deux leaders sont cependant new-yorkais d'origine et de coeur, et détestent la... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:02 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 août 2018

"L'Enfant Assassin Des Mouches" - Jean-Claude Vannier

Putain, je le classe où, ce disque, les gars ? Où ? Dans le rock ? Non, ç'en est pas. Dans le jazz ? C'en est pas non plus. Et c'est pas de la chanson, car c'est entièrement instrumental. C'est pas du progressif, sûrement pas du hard, carrément pas de la soul ou du blues, c'est pas non plus de la musque électronique, ni du reggae, ni du rap, ni du punk, ni...en fait, si je le classe dans la 'musique contemporaine', c'est histoire de le foutre quelque part. Mais cet album sorti en 1972 est en réalité un disque de musique lyrique et... [Lire la suite]
09 août 2018

"Full Circle" - The Doors

Après la mort de Jim Morrison en juillet 1971, on aurait pu croire les Portes complètement et définitivement (sauf pour, de temps en temps, laisser sortir des disques tels que best-ofs ou albums live, à des fins purement commerciales) fermées, clés jetées à la flotte et scellés de la police au niveau de la serrure. Mais les Doors restants, and then there were three, ne l'entendront pas ainsi. Commencées avant le drame, alors que Jimbo avait déjà quitté les USA, et achevées deux mois après sa mort, des sessions d'enregistrement, qui... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 juillet 2018

"Eat A Peach" - The Allman Brothers Band

La tragédie a souvent frappé le rock, on ne compte plus les groupes qui ont perdu un, ou plusieurs membres, soit dans des accidents, maladies, overdoses, ou bien évidemment morts naturelles. Les Rolling Stones, les Beatles, les Bee Gees, AC/DC, Metallica, Can dont je vais reparler bientôt, les Beach Boys, Fleetwood Mac, Pantera, Led Zeppelin, Pink Floyd, Lynyrd Skynyrd, Big Star, les Ramones (ces trois derniers ont fait fort : sont tous morts ! Enfin, sauf un, peut-être, notamment pour Big Star), je ne vais pas tous les citer sinon... [Lire la suite]
06 juillet 2018

"1972 : Obfusc/ation" - Pink Floyd

Je ne pensais pas recevoir le sixième coffret unitaire de Pink Floyd (celui qui me manquait) aussi tôt dans le mois, je pensais que ça serait plus vers le milieu ou la fin de juillet, et comme je l'avais indiqué il y à quelques jours lorsque j'ai abordé le cinquième coffret : la chronique du sixième et dernier coffret, consacré à l'année 1972 arrivera, elle sera faite, mais patience, c'est pour plus tard dans le mois, pas pour dans quelques jours. Hé bien, j'ai reçu le coffret hier, dites donc, et j'ai donc pu l'écouter et le... [Lire la suite]
04 juillet 2018

"666" - Aphrodite's Child

  Les mecs (et les filles), aujourd'hui, c'est à un disque vraiment particulier que je m'attaque. Pas pour la première fois, d'ailleurs, mais j'avais vraiment envie de reparler de cet album, que j'ai réécouté récemment (ça faiait un petit moment que je ne l'avais pas réécouté, mais je l'ai tellement écouté, ce disque, que je le connaît par coeur, donc les écoutes ne s'imposent plus vraiment, mis à part le pur plaisir auditif évidemment). C'est le seul album que je possède, et posséderai jamais, de ce groupe, un groupe... [Lire la suite]
27 mai 2018

"Vol.4" - Black Sabbath

Nous tenons à remercier la grande COKE Company de Los Angeles. Les crédits de cet album feront jaser. Black Sabbath, qui a effectivement enregistré ce disque au Record Plant de Los Angeles (en mai 1972, le disque sortira en septembre), ne remerciait pas, ici, le fabricant de sodas, on s'en doute. Le groupe a définitivement plongé dans les délices infernaux (les séquelles seront inévitables) de la cocaïne, et ce quatrième album, sobrement intitulé Vol. 4, compte parmi les albums les plus poudreux de l'histoire du rock avec le There's... [Lire la suite]