03 avril 2018

"Who Do We Think We Are" - Deep Purple

Mais pour qui donc se prennent Deep Purple ? semblait être le mantra de la presse, spécialisée ou non, face aux déclarations de certains des membres du groupe dans la presse, et à leurs prestations ébouriffantes, sans oublier leur très probable suffisance et prétention (après tout, ils sont Anglais, non ?). La réponse est simple : le groupe se prenait pour ce qu'il était, un groupe de hard-rock au succès galopant. Après des débuts vraiment difficiles (j'ai eu récemment l'occasion de parler ici de deux de leurs premiers albums, de la... [Lire la suite]

27 mars 2018

"Percy" - The Kinks

Il fallait bien que ça arrive un jour : les Kinks se sont intéressés au cinéma. Plus précisément, on leur a proposé de faire la bande originale d'un film, réalisé en 1971 par Ralph Thomas et interprété par Hywel Bennett, Britt Ekland, Denholm Elliott et Elke Sommer : Percy. Une comédie adaptée d'un roman portant le même nom, un film loufoque et osé, un vrai bide au box-office, mais aussi et surtout un vrai navet, sur un homme très simple et timide qui, après un accident complètement abracadabrantesque (un homme nu, tombant d'un... [Lire la suite]
24 mars 2018

"Soap Opera" - The Kinks

Allez, courage, encore un peu de Kinks, et c'est fini. Enfin, je suis méchant, là, les Kinks, c'est vraiment pas la plaie... Mais certains de leurs albums, si. Au cours d'une période sombre, les Kinks ont livré, entre 1972 et 1975, une série d'albums vraiment déplorables. On commence avec Everybody's In Show-Biz, en 1972, un double album consistant en un disque studio médiocre (mais on y trouve cependant l'immense Celluloid Heroes) et un disque live correct mais très frustrant (une petite demi-heure). Puis, en 1973 et 1974, coup sur... [Lire la suite]
14 mars 2018

"The Masked Marauders" - The Masked Marauders

Autant le dire tout de suite : si je place cet album dans la catégorie des ratages musicaux et coups de gueules, c'est par défaut. je ne pense pas que ce disque soit réellement un ratage, compte tenu de son histoire (je vais y revenir, car d'ailleurs, c'est quasiment la seule chose à dire à son sujet : son histoire), et ce n'est pas un coup de gueule de ma part non plus. Je n'aime pas particulièrement ce disque, découvert via le bouquin de Ph. M. (je ne vais pas citer son nom tout le temps, vu que j'aborde pas mal des items présents... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
11 mars 2018

"Zipper Catches Skin" - Alice Cooper

Comment ? Vous voulez du mauvais Alice Cooper ? Sincèrement, vous n'en avez pas eu assez, dernièrement ? Non, parce qu'entre Lace And Whiskey, Flush The Fashion et Special Forces, il y avait de quoi faire. Mais rassurez-vous, le Coop' en avait encore sous le capot, à l'époque, suffisammen en tout cas pour nous ravir, encore une fois, d'une belle et gross merde musicale bien daubesque, qu'il a, en plus, cette fois-ci, produite lui-même (avec un certain Erik Scott, qui joue de la basse sur l'album). Cet album, son quatorzième,... [Lire la suite]
10 mars 2018

"Special Forces" - Alice Cooper

Décidément, les années 80 n'étaient pas terribles pour Alice Cooper. Pas que pour lui, en même temps : Bowie, Lou Reed, les Stones, Bob Dylan, Neil Young, AC/DC (à partir de 1985), George Harrison (sauf en 1987) ont sorti des albums vraiment médiocres durant les années 80. Alice n'a pas fait exception à la règle. Après un Flush The Fashion épouvantable en 1980 (disque raté de rock new-wave à tendance vaguement hard-rock), un Alice Cooper totalement sous l'emprise de la cocaïne, et ayant peut-être même replongé dans l'alcool a sorti,... [Lire la suite]

09 mars 2018

"Flush The Fashion" - Alice Cooper

Le fond du seau à merde est ici atteint, pour beaucoup de fans. En fait, Flush The Fashion ('tirez la chasse d'eau sur la mode', ou 'aux chiottes la mode' pour faire plus court) est tellement embarrassant, gênant, qu'on évite souvent d'en parler. C'est vraiment difficile de se dire que c'est bien le même Alice Cooper, le même Vincent fucking Furnier, qui a enregistré ce disque dont le seul point positif à tirer est sa courte durée : 28 minutes. Oui, même pas une demi-heure pour ce disque produit par Roy Thomas Baker (Queen, les... [Lire la suite]
08 mars 2018

"Crash Landing" - Jimi Hendrix

J'adore Jimi Hendrix, mais cet album de 1975, Crash Landing, désolé, je ne peux pas. Non seulement il est musicalement d'une médiocrité à faire peur, mais il est aussi totalement immoral, en tout cas un immense foutage de gueule qui en a fait, assez rapidement, un des albums les plus controversés de tous les temps, et c'est essentiellement pour parler de ça que j'ai eu envie de l'aborder, cet album. Hendrix est mort en 1970, on le sait. Il n'a eu le temps de faire que trois albums studio avec son Experience, plus un live (Band Of... [Lire la suite]
07 mars 2018

"Lace And Whiskey" - Alice Cooper

On ne le dira jamais assez : l'alcool est un fléau. Si vous voulez une preuve, demandez à Alice Cooper. En 1977, en proie aux affres de la dive bouteille, il sort son dixième album studio, et sur la pochette de cet album, on voit, plutôt bien en vue d'ailleurs, une bouteille de tise. Le titre de l'album est sans équivoque aussi, Lace And Whiskey. Cet album bien formaté (10 titres pour 41 minutes), produit par Bob Ezrin pour la dernière fois en six ans (autant le dire tout de suite), a été enregistré par un Alice Cooper dans un état... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 mars 2018

"Mardi Gras" - Creedence Clearwater Revival

J'ai beau chercher, je ne trouve pas beaucoup d'autres exemples aussi marquants que celui de cet album pour montrer à quel point un groupe majeur pour, du jour au lendemain, s'effondrer comme un château de cartes à Saint-Barth un jour de cyclone. Led Zeppelin avec In Through The Out Door, peut-être, ou Iron Maiden avec Virtual XI. Mais le cas de Creedence Clearwater Revival est d'école. En 1971 ( en début d'année), juste après la sortie de Pendulum en décembre 1970 en fait, Tom Fogerty (guitare rythmique et frangin de John, le... [Lire la suite]