30 mars 2013

"Delta Machine" - Depeche Mode

Et voilà, ça y est : le nouvel album des Anglais de Depeche Mode est enfin sorti dans les bacs. Lundi dernier, le 25 mars, pour être plus précis. Dès le lendemain à 12h17, il était entre mes mains, et à 12h21, une transaction financière entre moi et le magasin venait de s'effectuer, ayant pour objet unique et véritable la transmission de possession de ce disque. 'fin bref, je l'ai acheté, quoi. Ce disque, sous sa pochette designée par le grand fidèle depechemodien Anton Corbijn (ce qui ne l'empêche pas d'être moyenne ; elle n'est... [Lire la suite]

24 mars 2013

"Music For The Masses" - Depeche Mode

Pendant longtemps, je n'ai pas trop aimé Depeche Mode, je supportais certains albums, en détestait d'autres, et ceux que je ne connaissais pas, je n'avais pas envie de les connaître. Et je tenais pour sommet absolu du groupe Violator, de 1990, album mégavendu avec les tubes Enjoy The Silence et Personal Jesus. Quant à Music For The Masses, leur précédent album studio, de 1987, je le tenais pour le deuxième meilleur album. Maintenant, ça a changé. Je tiens Violator comme leur second meilleur album, et Music For The Masses comme leur... [Lire la suite]
10 mars 2013

"101" - Depeche Mode

  Voici un album anthologique. Appelons-le, entre nous, le meilleur absolu de la première période de Depeche Mode en live. Ou, plus simplement, de son titre : 101. Sous ce titre me faisant penser au roman 1984 d'Orwell (dans lequel la salle 101 est une salle terrifiante renfermant vos pires craintes, utilisées comme tortures physiques ou psychologiques par les membres du Parti du Big Brother pour 'casser' les récalcitrants), 101, qui s'appelle ainsi parce que le concert capté sur ce double live était le 101ème et ultime de la... [Lire la suite]
02 mars 2013

"Black Celebration" - Depeche Mode

  Après un Some Great Reward très réussi en 1984, Depeche Mode entre en studio, en 1985, pour accoucher, et ça sera dans la douleur et sans péridurale, du successeur. Dans la douleur, car le groupe de Gahan et Gore, à l'époque, vient d'enquiller 4 albums en autant d'années, et qu'ils commencent doucement mais sûrement à moins apprécier d'entrer en studio pour enregistrer (comme il est dit dans les notes de pochette de la récente réédition CD, ils commençaient à se rendre compte qu'enregistrer un disque était, avant tout, un... [Lire la suite]
27 février 2013

"Some Great Reward" - Depeche Mode

 Revoilà Depeche Mode sur le blog, et croyez-moi, je compte bien rattraper un peu du retard et aborder pas mal de leurs albums. J'ai en effet redécouvert ce groupe assez récemment, en me penchant un peu sur les disques que je ne connaissais pas d'eux (les ayant trouvé à moindre coût grâce aux soldes, j'en ai profité), et je dois dire que ce groupe, que j'ai toujours bien aimé mais comme ça, sans plus (des chansons que j'adore, mais dans l'ensemble, je ne suis pas dingue du groupe), m'est de plus en plus appréciable avec le... [Lire la suite]
22 septembre 2012

"Les 10 meilleurs chansons de: Joy Division"

Nouvel article proposant les dix meilleurs chansons de Joy Division. Decades (1980): Le final de closer, album posthume et mortuaire au possible. Une chanson absolument parfaite, qui donne des frissons à chaque écoute. Curtis semble résigné à son triste sort et sa voix, ses paroles, associées à ces nappes de claviers célestes nous enmmènent dans un voyage à la fois sublime et glaçant. Inoubliable.   Atmosphere (1979): Une chanson sorti uniquement sous le format 45 tours (avec Dead Souls en face B), puis ressorti ensuite... [Lire la suite]

20 juin 2012

"Closer" - Joy Division

 Mon Dieu que c'est sombre. Mais vraiment sombre ! Enfin, ça, vous le savez, et si vous ne le saviez pas, un simple regard à la pochette vous le prouve direct : une stèle, un monument funéraire situé en Italie, pris en photo par Bernard-Pierre Wolff. Mettre un monument funéraire aussi austère (un gisant bien pompeux), avec un lettrage, pour le titre, aussi austère aussi, d'entrée de jeu, ça refroidit les ardeurs. Closer, sorti en 1980, est le deuxième album de Joy Division, et leur dernier. Non pas que le groupe se soit séparé... [Lire la suite]
22 mai 2012

"Empires And Dance" - Simple Minds

  Attention, préparez-vous au choc. Non, je n'exagère pas, ce disque est un choc. A vous qui pensez que les Simple Minds, ce groupe écossais fondé en 1977, n'a fait que de la pop tendance new-wave/FM (ils furent, dans la période 1982/1989, les rivaux de U2, qui finirent par gagner la course au succès), je vous propose séance tenante de jeter une oreille, voire même les deux, sur ce disque sorti en 1980, leur troisième album : Empires And Dance. Ce disque est d'une noirceur absolue, et souvent flippant, tout du long de ses... [Lire la suite]
18 mai 2012

"Ian Curtis, l'âme de Joy Division"

32 ans. Cela fait 32 ans que Ian Curtis a été retrouvé pendu dans sa cuisine par sa femme, alors qu'il était sur le point de partir en tournée aux États-Unis. À seulement 23 ans, il laisse avec son groupe Joy Divsion, Deux albums, Unknown Pleasures et Closer, et une poignée de singles. Ian Curtis en transe sur scène Joy Division s'est formé en 1976, les quatres membres se sont rencontrés à un concert des Sex Pistols, et en voyant le spectacle qui s'offrent à eux, décident de fonder un groupe de punk-rock. À l'époque, Ian Curtis a... [Lire la suite]
10 mai 2012

"Pornography" - The Cure

Il y à des albums qui foutent mal à l'aise : Starless And Bible Black, Red (tous deux de King Crimson), le premier album éponyme de Suicide, Rue De Siam (de Marquis De Sade) ou bien encore Junkyard de The Birthday Party. Pornography, quatrième album de The Cure et dernier volet de leur 'trilogie glacée' (Seventeen Seconds en 1980 et Faith en 1981 en sont les deux précédents opus), ne me met pas mal à l'aise, non. En revanche, il me terrifie. Littéralement. Ce disque est, à chaque écoute en ce qui me concerne, une baffe... [Lire la suite]