11 juin 2018

"13" - Black Sabbath

2013 aura été l'année de deux retours inespérés : David Bowie et Black Sabbath. Deux retours qui, définitivement, sont les derniers de ces deux piliers, Bowie étant mort en 2016 juste avant de nous offrir son testament musical Blackstar, et Black Sabbath a arrêté sa carrière récemment, après une ultime tournée et un double live du nom évident de The End. Live au sein duquel on ne trouve strictement aucune chanson de leur dernier album, 13, qu'ils ont sorti en 2013. Ce qui est une incompréhensible hérésie, tant cet ultime album, à la... [Lire la suite]

10 juin 2018

"Reunion" - Black Sabbath

En 1995, Black Sabbath touche le fond, nadir total, avec Forbidden, un disque nullissime produit par Ernie C de Body Count. Deux ans après cette incroyable contre-performance (dans le genre, c'est pire encore que du Dylan façon Self Portrait ou du U2 façon Pop, dans la catégorie cotnre-performance !), le groupe se reforme pour une tournée. Et quand je dis 'le groupe', pardon, mais je parle du groupe originel, avec Ozzy Osbourne, Tony Iommi (qui n'est de toute façon jamais parti), Geezer Butler (qui revient pour l'occasion) et Bill... [Lire la suite]
09 juin 2018

"Cross Purposes" - Black Sabbath

En 1992, Dehumanizer a vu le retour aussi bien du bassiste Geezer Butler et du batteur Vinnie Appice que du chanteur Ronnie James Dio, bref, du Black Sabbath de Mob Rules (1981). C'était surtout historique pour Butler, bassiste fondateur du groupe qui était parti en 1983. Mais après la tournée de l'album, Appice et Dio se barrent, encore. Tony Iommi (guitare) et Butler, toujours accompagnés du claviériste Geoff Nicholls, engagent le batteur Bobby Rondinelli (Rainbow dernière période), et surtout, demandent à Tony Martin, le chanteur... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
08 juin 2018

"Dehumanizer" - Black Sabbath

Avec un The Eternal Idol correct mais daté, un Headless Cross excellent et un Tyr qui l'était nettement moins, Black Sabbath semble se perfectionner dans le jeu de la chaise bancale. Tony Martin, leur chanteur, décide de s'en aller tenter sa chance ailleurs, tandis que le groupe réengage, ce qui fera probablement un beau buzz à l'époque dans la presse spécialisée (n'ayant que 10 ans au moment de la sortie de cet album, vous m'excuserez de ne pas m'y être intéressé à l'époque), Ronnie James Dio, qui fit les beaux jours du groupe... [Lire la suite]
06 juin 2018

"Headless Cross" - Black Sabbath

Après un The Eternal Idol enregistré difficilement (départ du chanteur initialement engagé et de quelques musiciens durant les sessions, qui seront remplacés) et ayant connu les affres d'une promotion moyenne ayant entraîné un insuccès absolu, Black Sabbath engage le batteur Cozy Powell (Rainbow) et s'attelle à la préparation d'un nouvel opus, leur 14ème album studio. Dans une indifférence probablement générale, il faut bien le dire : Seventh Star a moyennement marché, The Eternal Idol a été un bide retentissant... Je ne dirai pas... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
05 juin 2018

"The Eternal Idol" - Black Sabbath

En 1985, Tony Iommi enregistre, avec le chanteur Glenn Hughes (à la base bassiste, il a fait partie de Deep Purple sous l'ère Coverdale) et quelques musiciens n'ayant jamais bossé avec Black Sabbath, un disque solo. Enfin, il n'a de solo que son intention, car le management imposera à Iommi de sortir ce disque, Seventh Star, sous le nom du groupe, qui n'est plus un groupe à l'époque, tous les membres ayant quitté le navire (sauf Iommi). Le disque sort en 1986 (la pochette représente Iommi, son nom est indiqué sous celui du groupe,... [Lire la suite]
Posté par ClashDoherty à 08:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

03 juin 2018

"Born Again" - Black Sabbath

Black Sabbath s'est séparé de son deuxième chanteur Ronnie James Dio en 1982, juste après la sortie du double Live Evil (premier live officiellement reconnu par le groupe, mais leur deuxième live en tout). Vinnie Appice, le batteur ayant remplacé Bill Ward en 1981, s'en est allé, lui aussi, en 1982. Il ne reste donc plus, du groupe, que le guitariste, Tony Iommi, et le bassiste, Geezer Butler. Tout semble à recommencer. Le groupe demande conseil à son manager, Don Arden, papa de la future femme d'Ozzy, Sharon. Arden, à la réputation... [Lire la suite]
02 juin 2018

"Live Evil" - Black Sabbath

J'adore la pochette de ce double album live : on y trouve illustrées plusieurs des chansons présentes tout le long des deux disques : le chevalier en armure brandissant une épée illuminée, c'est bien évidemment Neon Knights, le cochon qui débarque, fusil en pogne et en tenue de soldat, c'est War Pigs, le mec en camisole qui hurle représente Paranoid, le diable et l'ange, Heaven And Hell ; on a un sorcier tribal pour Voodoo, un homme armé d'une sorte de garrot et en cagoule pour The Mob Rules, un colosse de métal pour Iron Man, une... [Lire la suite]
02 juin 2018

"Mob Rules" - Black Sabbath

Ce disque est un de mes grands chouchous du groupe, depuis longtemps. J'adore à peu près tout, ici : les morceaux (cinq d'entre eux, et il y en à neuf en tout, pour 40 minutes, font partie de mes préférés du groupe, voire du hard-rock), la production signée, encore une fois (après Heaven And Hell) de Martin Birch, la performance vocale de Ronnie James Dio (clairement un de mes chanteurs de hard préférés), et la pochette, étrange et glauque, signée Greg Hildebrandt, un artiste pictural américain spécialisé dans la SF et la fantasy... [Lire la suite]
01 juin 2018

"Live At Last" - Black Sabbath

Double ration de Black Sabbath aujourd'hui, après Heaven And Hell ce morninge. Mais ce deuxième article sur le groupe pour aujourd'hui sera, lui, plus court que de coutume. Après tout, cet album est une note de bas de page dans la discographie du groupe, rien de plus, alors inutile d'en faire des kilomètres à son sujet. En 1980, le groupe, on l'a vu, a ressuscité avec un nouveau chanteur, Ronnie James Dio, dont la voix haut-perchée et surpuissante n'a d'égale que sa petite taille (il n'était pas grand, le bonhomme, mais tout rikiki,... [Lire la suite]