MC4

Soyez rassurés, si vous pensiez qu'un cycle complet sur ce groupe avait démarré le 14 mai dernier : ça ne sera pas le cas. Je n'ai vraiment pas l'intention, même secrète, même inavouable, de faire les autres album du Martin Circus, mais comme je le disais récemment, leur deux premiers albums sont vraiment recommandés, et même plus que ça, et eux, je me devais de les proposer. Après avoir donc parlé du très étonnant (un live !) premier opus sorti en 1969, place maintenant au deuxième album (leur premier enregistrement studio), sorti en 1971 et baptisé Acte II. Le premier opus était étonnant parce que c'est quand même peu fréquent de démarrer sa discographie par un live. Le second est étonnant aussi parce qu'il s'agit d'un double album. Et il est toujours double en CD (je n'ai que le vinyle, ceci dit, donc je pense qu'en CD, il est toujours double), chaque disque atteignant, ou du moins approchant une quarantaine de minutes. Bon, comme je l'ai dit et comme vous le voyez, ce deuxième album s'appelle Acte II, et le troisième album s'appellera Acte III, ensuite, le groupe en aura fini avec cette petite plaisanterie d'appeler leurs albums ainsi. Ce deuxième album est très important pour le groupe, pour deux raisons : d'abord, il leur offre leur premier gros, gros, très gros succès commercial (pas forcément en terme de vente d'album, encore que l'album ait bien marché, mais en terme de single, via une chanson dont je parle plus bas) et ensuite, il marque l'entrée dans le groupe du chanteur Gérard Blanc (mort en 2009), en haut à gauche, et en blanc comme son nom l'indique, ah ah ah, sur la pochette montrant le Circus fringués à la va comme je te pète au cul. 

MC5

Gérard Blanc, qui par la suite, en solo, se taillera quelques succès commerciaux et populaires avec Du Soleil Dans La Nuit et surtout Une Autre Histoire. Se dire que le chanteur de ces deux scies de balloche des sapeurs-pompiers de Guéret ou de Nogent-le-(g)Rotrou a démarré dans un groupe qui, à l'époque de son arrivée en d'dans, était clairement dans la mouvance progressive, ça fait chelou. Mais le Circus, avec lui, va rapidement changer de bord, devenir un groupe assez amusant, comique, à la Charlots (ils feront une apparition dans Les Bidasses En Folie, et feront même, en 1978, leur propre film schtarmbouze du genre, avec 'bidasses' dans le titre, si vous ne le connaissez pas, restez comme ça, ne changez rien, c'est bien), faisant même du disco à une certaine époque, et j'imagine que leurs premiers fans, du genre de ceux qui étaient dans la salle du Rock'n'Roll Circus en 1969 (premier album), ont dû grimacer, pleurer, rire de mépris, soupirer ou détourner honteusement le regard, ce genre. Ils étaient du genre Triangle (qui eux aussi apparaissent dans Les Bidasses En Folie), sont devenus une sorte de Bande A Basile teintée d'Au Bonheur Des Dames. C'est en grande partie une chanson, présente ici en ouverture du second disque, qui a causé ça : Je M'Eclate Au Sénégal. Gros tube populaire de l'époque, chanson la plus connue du groupe, elle n'est pas mauvaise du tout, elle est rigolote (ma copine...de cheval, bravo les mecs, c'est pas vraiment du niveau de Jean Dutourd, ça, mais c'est marrant quand même), mais c'est nanardeux, hein, franchouille. 

MC6

Mon Dieu.

On écoute cette chanson, on pense au précédent opus, et on grimace un peu, forcément. Mais Acte II est quand même loin d'être rempli de chansons de ce genre. Il faudra deux-trois écoutes pour bien l'assimiler, et il n'est pas aussi immense que le précédent opus, mais on y trouve de super bons moments, comme Pourquoi Tous Ces Cris, Poème (long de 8 minutes), A Dada Sur Paranoïa, J'Aimerais Bien Te Faire Flipper Un P'tit Peu... Après, comme (presque) tous les double albums studios, il y à à boire et à manger, et forcément, du bon et du moins bon, même si le niveau 'moins bon' de cet Acte II est tout de même d'un très bon niveau général, absolument pas de quoi avoir honte de morceaux tels que J'Suis Une Groupie ou Le Tromblon Magique. Gérard Blanc chante bien (il n'est pas le seul à chanter, ceci dit), il a bien trouvé sa place au sein du groupe, et le succès de cet album va lancer définitivement le groupe, qui sera sans doute un des plus importants dans le paysage musical français des années 70, quoi qu'on en pense, et même si la suite de leur carrière n'est vraiment pas aussi intéressante que leurs deux premiers opus, tous deux très recommandés, eux.  

FACE A

Boudjateelack

Pourquoi Tous Ces Cris

Chevauchée Fantastique

Poème

FACE B

Ti'Bill

Poussières

J'Ai Perdu

J'Suis Une Groupie

Ouvrez Vos Mémoires

FACE C

Je M'Eclate Au Sénégal

Le Tromblon Magique

Hyznogod

Images

A Dada Sur Paranoïa

FACE D

Façon De Parler

O' Secours Bob

J'Aimerais Bien Te Faire Flipper Un P'tit Peu

Ma Guitare