TSAHB1

Place maintenant, sans doute le temps d'un seul album (en tout cas pour le moment), à un groupe aujourd'hui totalement oublié, mais qui, apparemment, à l'époque, avait vendu pas mal de disques : le Sensational Alex Harvey Band, dont le leader n'était autre que, devinez son nom, oui, c'est bien ça, Alex Harvey. Sans doute ce nom ne vous dit-il rien désormais, mais apparemment, ce chanteur, écossais, était une sacrée star au début des années 70, et il est adulé par des artistes musicaux aussi divers et variés que Robert Smith (The Cure) qui en parlera comme du premier Iggy Pop (Harvey a démarré sa carrière vers 1954 dans des petits groupes de skiffle, il est né en 1935), ou comme Nick Cave qui, dans sa jeunesse, l'avouera-t-il un jour, faisait partie d'un groupe de rock d'amateurs qui reprenait exclusivement du Alex Harvey et se fringuait comme Harvey (voir la pochette de cet album) et ses musiciens. Attention, n'allez pas essayer de chercher des références musicales menant à The Cure ou à Nick Cave en écoutant cet album, ça n'y ressemble tout simplement pas. Mais Harvey était un héros de leur jeunesse, à ces deux chanteurs/musiciens (et à d'autres, certainement), c'est tout. S'il fallait comparer le Sensational Alex Harvey Band, ou SAHB, avec autre chose, et qui plus est de la même époque, disons Slade, ou Sweet. Bref, du rock un peu glam, un peu heavy, un peu boogie, très prolo, sans trop de recherche, le genre de truc qui vous éclate en 35 minutes chrono, sans grandes envolées progressives ou concepts fumeux. 

TSAHB2

Deuxième album du SAHB, Next... est sorti en 1973 sous une pochette montrant la bête, photo prise indéniablement sur scène. Harvey est habillé de sa tenue classique, pull à rayures noires et blanches et jean, il semble en sueur, exténué, après une prestation du feu de Dieu. En arrière-plan, les mêmes rayures que celle de son pull. Au verso, cinq photos individuelles des musiciens, Harvey au centre, méconnaissable, il semble être un clone de William Burroughs ou d'un membre des futurs Devo (sans leur attirail) plutôt que celui que l'on pourrait considérer comme étant un des premiers punks, quelques années avant que les punks ne déboulent. Punk est un terme que j'ai bien envie d'associer à cet album, qui est une bombe de rock, un truc totalement démentiel, qui vous donne envie de danser le pogo comme un crétin pendant tout le temps qu'il dure, soit 35 minutes (pour 7 titres). Que dire ? Produit par le groupe et par Phil Wainman, en partie enregistré aux Apple Studios de Londres (oui, ceux des Beatles ! L'album n'est pas sorti sur leur label, mais sur Vertigo), Next... doit son nom à une de ses chansons, une reprise de...Jacques Brel. Next, adaptée par Mort Shuman d'après Au Suivant, reprise autrefois popularisée par le grand et regretté Scott Walker. Tout aussi regretté (il est mort, en Belgique, en 1982), Alex Harvey et son Groupe Sensationnel en livre une version glam-rock un peu déglinguée et totalement jouissive ; reprendre du Brel en mode hard-glam, et faire en sorte que ça putain de fonctionne, fallait le faire, ils l'ont fair, et rien que pour ça, faut se souvenir que cet album existe. Que ce groupe a existé.

TSAHB3

L'album aligne les cartouches comme sur une ceinture de munitions : Gang Bang, féroce et truculent, jouissif à balle ; The Faith Healer et The Last Of The Teenage Idols, deux fins de face de 7 minutes et des boulettes, monumentales chansons ; Swampsnake, qui ouvre le disque avec une puissance et une dinguerie totalement renversantes (la voix de Harvey est tuante, à la fois à la limite d'être irritante et totalement jouissive, elle annonce un peu les punks)... Production très efficace, sans chichis (le son est parfait), chansons géniales, interprétation au diapason, Next... est une totale réussite, un album peu connu (de nos jours, car à l'époque, il se vendra très bien, et comme je l'ai dit, le SAHB était, comme Slade, des bêtes de scène très populaires à l'époque), ce qui ne l'empêche pas d'être, parfois, rangé dans des ouvrages tels que "Les 1001 albums à écouter dans sa vie". On ne compte plus les artistes, les groupes, qui se revendiquent de ce chanteur. Je ne sais pas trop ce que valent ses autres albums, mais je sais que celui-ci est une vraie tuerie, que je ne me lasse pas de réécouter. Avis aux amateurs, donc. 

FACE A

Swampsnake

Gang Bang

The Faith Healer

FACE B

Giddy Up A Ding Dong

Next

Vambo Marble Eye

The Last Of The Teenage Idols