La surprise d'hier.

Mick Jagger qui sort un nouveau morceau sans crier gare. Avec Dave Grohl qui ajoute un nouveau blaze à sa collec' de collaborations avec des rock stars. Et le kiff, c'est que le morceau bute. Le Living In A Ghost Town des Stones paru l'an dernier était déjà fameux, pertinent, cohérent et prometteur. Mais là, Micky est venu pour la deuxième couche. Paroles on the fucking spot (les conspiros de tous bords en prennent plein la gueule pour pas un rond), clins d'oeil marrants et vachards (celui au Please Please Me des Teuls est magnifique), la voix toujours aussi magistrale (cet homme est un pur défi au temps, à la science...), et un rythme nerveux qui ferait pâlir plus d'un mioche.

Le fan absolu des Stones que je suis est reconnaissant et admiratif. Il y a les bons, les grands. Et il y a les légendes.

Cet homme a 78 ans dans 3 mois. Hallucinant.