UH7

On poursuit gentiment le petit cycle Uriah Heep ? On a quitté les Britanniques il y à deux jours avec un deuxième album, Salisbury (sorti en janvier 1971) plutôt curieux, à l'image de sa pochette représentant un char d'assaut britannique (allusion au fait que la plaine de Salisbury est en partie un terrain d'entraînement militaire). Un album en partie raté à cause de son morceau-titre, 16 minutes essentiellement orchestrales qui font un peu coup d'épée dans l'eau. Le groupe a essayé d'innover, d'étoffer leur son, ça n'a pas vraiment réussi (ça n'a pas totalement foiré non plus ; je ne vais pas dire de l'album et du morceau qu'ils sont inécoutables, ce n'est pas du tout le cas ; mais je mentirais si j'affirme ressortir souvent le vinyle...). On y trouve quand même trois chansons géniales (et l'album en contient six, donc en terme de nombre de morceaux, le ratio est correct), toutes sur la face A, pas de quoi forcer les gens à acheter le disque, mais, au moins, une bonne raison de l'écouter, au moins. En juillet 1971, le groupe, encore une fois sous la houlette du producteur Gerry Bron, et dans les mêmes studios londoniens de Lansdowne, enregistrent leur troisième album, lequel sort en novembre de la même année, sous une pochette assez originale (je n'ai pas dit 'belle', j'ai dit 'originale') : fond gris, avec une paire d'yeux en haut, à chaque coin supérieur. Au centre, une petite plaque de carton réfléchissant, un petit miroir qui reflète, un peu déformé, le possesseur de l'album. Le titre est tout trouvé : Look At Yourself : 'regardez-vous'. 

UH8

Offrant 7 titres, ce troisième album dure 41 minutes et encore une fois, le groupe a, au verso de pochette (celle-ci, contrairement aux deux précédents albums, et aux trois suivants au moins, n'est pas ouvrante ; on a cependant un poster avec les paroles des chansons imprimées dessus), placé des notes explicites sur l'album et ses chansons. Look At Yourself fait suite à un album étrange et un peu moyen, sera-t-il, lui, supérieur en terme de qualité ? Autant le dire, oui, clairement. On considère d'ailleurs souvent cet album comme étant (avec le suivant) le sommet absolu de la carrière du groupe, groupe qui, je le rappelle, sous une formation différente de celle de l'époque, existe encore (dernier album en date, en 2018), enfin, à peu près, vu que le décès de Hensley en novembre dernier a sans aucun doute marqué la fin du groupe, au final. Premier album du groupe avec le batteur Iain Clark, c'est aussi le dernier avec le bassiste Paul Newton. Quatre des sept morceaux sont signés de Ken Hensley seul, qui prend de plus en plus de pouvoir au sein du groupe et chante sur le morceau-titre, fulgurant et efficace, qui ouvre le bal. L'album est plus heavy que le précédent, et quatre de ses sept morceaux figureront sur le double album live de 1973, qui fonctionne assez bien comme best-of du groupe. 

UH9

Parmi eux, Tears In My Eyes et les 10 minutes hallucinantes, sublimes, de July Morning, morceau qui apparemment inspirera une tradition et un festival en Bulgarie (le morceau, le groupe, y seront très populaires dans les années 80), le 1er juillet de chaque année : les gens se rencontrent au bord de la mer Noire, le premier jour de juillet, au lever du soleil au-dessus de la mer. L'album offre aussi Love Machine et I Wanna Be Free, deux excellents morceaux. Dans l'ensemble, Look At Yourself est, au moment de sa sortie, le meilleur album du groupe, et bien qu'il ne s'agisse cependant pas d'un sommet du rock (rien qu'en 1971, il y à au moins 10 albums plus réussis que celui-là, notamment le Led Zeppelin, le Who, le Rolling Stones et le Doors), c'est un très très honnête album de hard-rock, de heavy metal un peu progressif, mais pas trop. Si vous n'aimez pas le rock progressif, vous pouvez quand même aimer Uriah Heep (il faut ne pas détester le hard-rock, quand même), ce n'est pas si chargé que ça, malgré les claviers. Un excellent album, mais attendez donc de voir le suivant !

FACE A

Look At Yourself

I Wanna Be Free

July Morning

FACE B

Tears In My Eyes

Shadows Of Grief

What Should Be Done

Love Machine