LF16

On arrive à la fin du cycle Little Feat, j'en suis désolé (oui, c'était court, mais comme je l'avais dit en intro de la première chronique, ce cycle se concentre sur la période Lowell George, la première). Bon, le moins que l'on puisse dire, c'est que malgré une légère, très légère (tellement légère qu'en fait, pour moi, elle ne compte pour ainsi dire pas) baisse de niveau en 1974, sans doute dûe à une petite et éphémère baisse d'inspiration, la discographie du groupe de Lowell George et Bill Payne est exempte, jusqu'à présent, du moindre ratage. Aucun album n'est mauvais, ou ne serait-ce que moyen. Aucune chanson à chier sur aucun d'entre eux (vraiment). Et je sais que ce n'est pas un critère musical, mais les pochettes, bordel de piano à queue, qu'est-ce qu'elles sont réussies... Celle du précédent opus représentait une très personnelle et particulière vue de Hollywood Boulevard. Celle de ce nouvel album, sorti en 1977, est encore une fois signée Neon Park et représente une vue lointaine d'une ville dans les collines, avec deux-trois monuments, et au premier plan, une statue équestre et un bâtiment du style église romane. Sincèrement, je ne sais pas si cette pochette, graphiquement très belle, représente un endroit précis ou inventé, ni qui est censé être représenté sur cette statue équestre de bronze. L'album s'appelle Time Loves A Hero et il est encore une fois d'une durée rikiki : 35 minutes. 

LF17

Si Lowell George avait produit avec ses petites mains et son gros cul l'ensemble des albums du groupe depuis le troisième opus, Time Loves A Hero est produit par Ted Templeman, qui n'en est pas à son coup d'essai littlefeatien, il avait en effet produit Sailin' Shoes, le deuxième album, en 1972. Lowell George, apparemment, n'était pas super heureux de la nouvelle direction, un petit peu jazzy, que le groupe avait prise depuis le précédent opus, et ici, il n'offre que peu de choses : deux chansons sont créditées à son nom, dont une seule qu'il a écrit à lui seul (Rocket In My Pocket), et il chante trois titres seulement sur les neuf de l'album. Dont Rocket In My Pocket et Hi Roller, chanson écrite par Paul Barrere qui, à la base, était censée figurer sur le précédent opus The Last Record Album, comme en témoigne la présence des paroles de la chanson au verso de pochette de l'album de 1975, mais qui fut retirée sans doute par manque de place, avec une mention 'la prochaine fois' biffée sur les paroles. Ce nouvel album de Little Feat, sorti donc en 1977, sera, hélas, le dernier album studio avec Lowell George, mort en 1979. Il ne possède pas ce petit parfum de fin, de conclusion, en partie parce que la mort de George surviendra deux ans plus tard et qu'entre temps le groupe sortira un double live, et en partie parce que Lowell George n'avait pas l'intention de quitter le groupe qu'il a crée. Little Feat serait sans doute reparti dans une autre direction, plus brute, pour l'album suivant, faute de quoi, oui, peut-être serait-il parti au final. 

LF18

Mais ce n'était pas vraiment à l'ordre du jour de Time Loves A Hero, excellent album au demeurant (le morceau-titre, Hi Roller, Missin' You qui, deux ans plus tard, obtiendra malgré lui un petit parfum prémonitoire, Rocket In My Pocket, Old Folks' Boogie, sont tous vraiment remarquables), même s'il offre une chanson qui n'est vraiment pas du niveau du reste, New Delhi Freight Train. Pas une chanson épouvantable, mais on sent une perte d'inspiration ici, c'est d'un niveau vraiment inférieur au reste. On notera la participation amicale de trois Doobie Brothers (Jeff 'Skunk' Baxter, Pat Simmons et Michael McDonald), autre groupe produit par Templeman, aux choeurs sur Red Steamliner pour les deux derniers cités, à la guitare sur New Delhi Freight Train pour Simmons, et Jeff 'Skunk' Baxter au dobro sur Missin' You. Au final, on a affaire ici à un très très bon album, de quoi parfaitement finir le petit cycle consacré à ce groupe aujourd'hui un peu trop oublié !

FACE A

Hi Roller

Time Loves A Hero

Rocket In My Pocket

Day At The Dog Races

FACE B

Old Folks Boogie

Red Streamliner

New Delhi Freight Train

Keepin' Up With The Joneses

Missin' You