DE1

Il y à un an et demi (novembre 2019, ça semble d'autant plus loin dans le temps que c'était avant ce putain de Covid-19), j'avais abordé ici le seul et unique album studio de Rockpile, Seconds Of Pleasure (1980). Rockpile, c'était quoi ? Un groupe de rock'n'roll/rockabilly revival un groupe de rock, constitué de Nick Lowe (basse, chant), Billy Bremner (guitare, Dave Edmunds (chant, guitare) et Terry Williams (batterie), qui fera pas mal de concerts dans les années 70 et qui, au moment de la sortie de l'album, n'existait déjà plus, ou presque. Le groupe tire son nom d'un album solo d'Edmunds (un musicien et producteur gallois), Rockpile, sorti en 1972, son premier album par ailleurs. Au moment où Edmunds, en 1978, sort cet album-ci, son quatrième, Rockpile n'a pas encore sorti son album, donc, mais, il faut que vous le sachiez, tous les membres du groupe sont dessus. En fait, quelque part, cet album et le suivant de Dave Edmunds (Repeat When Necessary, 1979) sont virtuellement des albums de Rockpile, c'est un peu comme certains albums solo du chanteur de Van Der Graaf Generator, Peter Hammill, qui ont été faits avec les musiciens de son groupe. Edmunds, aussi producteur à ses heures perdues (il a notamment produit le premier Foghat, un groupe dont on a reparlé ici récemment), a signé sur Swan Song, label fondé par Led Zeppelin, en 1976 ou 77. En tout cas, le premier album sorti sur Swan Song est Get It en 1977.

DE2

Celui qui nous intéresse ici est son quatrième donc, sorti en 1978, sur Swan Song également (le label gèrera très mal les groupes qu'il signera, se concentrant quasi exclusivement sur Led Zeppelin, et ayant au final très mal géré ses affaires), et il s'appelle Tracks On Wax 4. C'est un disque très court, 33 minutes et presque autant de secondes. Comme je l'ai donc dit plus haut, cet album est, virtuellement, un album de Rockpile, puisque tous les membres du groupe sont là, et Nick Lowe, par ailleurs, signe ou cosigne pas moins de quatre titres, dont l'efficace (ce solo de guitare...) Television et Heart Of The City. Cette dernière fut chantée aussi par Lowe sur son Jesus Of Cool en 1978, en fait il s'agira d'une version live interprétée par Rockpile, on s'y perd avec ce groupe qui, souvent, apparaissait sur un album sans être officiellement crédité... Tracks On Wax 4 offre aussi des morceaux écrits par Billy Bremner (sous le nom de Billy Murray), autre membre du groupe, comme le génial Trouble Boys inaugural, et on y trouve aussi une très efficace reprise du It's My Own Business de Chuck Berry. Le climat général de cet album est purement old school, malgré sa pochette qui, elle, sonne furieusement fin des années 70 et aurait mieux collé à un album de power pop ou de punk. What Looks Best On You est certes signée Lowe et Edmunds, mais elle sonne totalement comme s'il s'agissait d'une chanson des Everly Brothers. A ce niveau, on peut vraiment parler d'un faux de génie. 

DE3

Après, Readers Wives est, elle, du pur rock'n'roll à l'ancienne, qui sonne comme du Chuck Berry, justement repris plus loin, ou du Carl Perkins.  Mélange savoureux entre rock'n'roll et rockabilly, parfois teinté de punk et de country selon les morceaux, Tracks On Wax 4 est une réussite qui aurait mérité plus de succès. Mais si le nom de Dave Edmunds est et était, à l'époque, déjà connu de certains, il n'avait pas la carrure commerciale (surtout que Swan Song n'a rien fait pour aider à la promotion, comme je l'ai dit, le label, crée par  Led Zeppelin, a été très mal géré, et en 1978, était en aussi mauvais point que le Dirigeable...). C'est vraiment dommage parce que cet album qui semble ne pas payer de mine est une réussite, une petite bombinette de rock à l'ancienne (Deborah, Heat Of The City), et logiquement, ça devrait vous plaire. 

FACE A

Trouble Boys

Never Been In Love

Not A Woman, Not A Child

Television

What Looks Best On You

Readers Wives

FACE B

Deborah

Thread Your Needle

A.1. On The Jukebox

It's My Own Business

Heart Of The City