A1

Ca peut sembler ahurissant, mais si on met de côté deux articles de clips, il y à longtemps, voici le premier article sur le groupe America. Certains se diront certainement que ce groupe manquait sur le blog, je suis à peu près d'accord, mais je dois dire que je ne suis franchement pas fana de ce groupe, aussi, ne vous attendez pas à un cycle sur leurs albums (ils en ont fait plus d'une quinzaine, de plus...), je pense que, du moins pour le moment (mais ce moment risque de durer), il n'y aura que cet album d'abordé, les concernant. Mais comme cet album est assez souvent considéré comme leur sommet, on peut dire que ça tombe bien. Et en plus, c'est leur premier, ce qui tombe encore mieux. America, donc, groupe fondé à Londres, mais par des Américains, ce qui explique les deux nationalités dans les tags. C'est officiellement, si on peut dire, un groupe britannique, mais comme ils sont tous ricains... C'est un peu comme Aphrodite's Child : groupe fondé en France, mais par des Grecs. Un groupe (on reparle d'America, hein) de folk-rock à la Neil Young, et d'ailleurs, à ce sujet, la fameuse chanson qui rendra America célèbre, A Horse With No Name (1972), sera parfois, apparemment assez souvent, prise pour une chanson de Neil Young, il paraît même qu'on la lui réclamait au cours de ses concerts. Même style que celui que le Loner faisait à la même époque (Harvest), une voix à peu près similaire, moins aiguë, mais pour un néophyte, on peut éventuellement se laisser prendre au piège... Cette chanson est présente sur le premier album sans titre (America), celui-ci donc, mais uniquement sur la réédition 1972 et sur la version CD. 

A2

L'album, en effet, est sorti en 1971, avant que le groupe ne sorte (et probablement, même, n'enregistre) A Horse With No Name, et à la base, America ne contient que 11 titres, au lieu des 12 de la version CD. Si jamais vous cherchez une édition originale de cet album en vinyle, le simple fait de lire le titre de la chanson au verso est une preuve qu'il vous faudra encore chercher. Une sublime chanson, c'est clair, et avec I Need You (sortie en single promotionnel), c'est une des meilleures du lot. Bon, l'album, dans sa totalité, est un très bon exemple de folk-rock un peu soft, il faut le préciser. Rien à jeter, tout n'est pas exceptionnel mais on prend plaisir à l'écouter, notamment en bricolant, en fond sonore. C'est calme, zen, ça respire les grands espaces... Un peu comme les Eagles, en plus folk. Le groupe est constitué de Dewey Bunnell (chant, guitare), Gerry Beckley (basse, guitare, chant, claviers) et Dan Peek (guitare, chant, claviers), ce sont apparemment les seuls membres officiels du groupe. La batterie est tenue par Dave Atwood ou Kim Haworth, on a Ray Cooper aux percussions, et David Lindley à la guitare sur deux titres. La production ? Signée Ian Samwell et Jeff Dexter. L'album est sorti sous une pochette très connue, que l'on retrouve souvent dans les bacs à soldes des magasins culturels, c'est typiquement le genre d'album que l'on trouve un peu partout sans avoir trop besoin de farfouiller. Et souvent, à un prix tellement ridicule qu'on se demande pourquoi il n'est pas distribué gratuitement. 

A3

Enregistré à Londres, cet album offre quelques petites pépites comme Riverside, Here, I Need You et Clarice, et évidemment, donc, A Horse With No Name par la suite. Le groupe livrera par la suite d'autres albums calibrés comme ce premier opus éponyme d'une bonne durée (42 minutes à la base, 46 par la suite) et avec, parfois, des hits à la clé : Tin Man, Sister Golden Hair, You Could Do Magic (je n'aime pas la première citée, mais beaucoup les deux suivantes). C'est cependant pour son cheval sans nom sur lequel un homme arpente, seul, le désert, que le groupe au nom tellement en raccord avec sa musique (c'est une sorte d'americana avant l'heure) reste, encore aujourd'hui, connu, comme s'ils n'avaient, au final, fait que ça (et dire que certains leur retirent même ça en pensant à tort que c'est du Neil Young...). Ce qui est, on est d'accord, dommage, très con. Mais bon, le peu que je connait du groupe ne me donne pas spécialement envie de me fader toute leur discographie, que j'imagine certes sympa la plupart du temps, mais sans doute peuplée de quelques albums insipides (pour ne pas dire pire). Ce premier opus, cependant, est très recommandé. 

FACE A

Riverside

Sandman

Three Roses

Children

A Horse With No Name (réédition 1972 + éditions CD uniquement)

Here

FACE B

I Need You

Rainy Day

Never Found The Time

Clarice

Donkey Jaw

Pigeon Song