JS1

Je ne m'attends pas à ce que vous gueuliez ah mais oui, je connais ça ! (mais si ça se trouve, si) et en ce qui me concerne, avant de recevoir ce disque, en vinyle, en cadeau d'une commande de deux vinyles, je ne connaissais absolument pas. Jules Shear ? Djoules Chire (prononcé comme il faut) ? Désolé, mais me concernant, c'était, avant de tenir ce disque entre mes mains de presque quadragénaire, franchement inconnu au bataillon. Pourtant, ce chanteur américain, né en 1952, a apparemment connu un certain succès, pour ne pas dire un succès certain, avec cet album, sorti en 1983, son premier en solo (car avant ça, le bonhomme a fait partie des Funky Kings, et de Jules And The Polar Bears, dois-je dire que là aussi, ces deux groupes me sont totalement inconnus ? Non, hein, n'est-ce pas ?), lequel premier album, intitulé Watch Dog, est produit par, excusez du peu, Todd Rundgren. Oui, Toddy-O, le cinglé glam-rock, le spécialiste des expérimentations musicales en tous genres, et producteur de génie, parce qu'entre New York Dolls, Meat Loaf, Grand Funk Railroad et Patti Smith, pour ne citer qu'eux, il a tapé dans à peu près tout ce qui existe. Et c'est pas tout : sur ce premier opus solo de Shear (qui, en plus de chanter, joue un peu de guitare), on trouve des pointures telles que le bassiste Tony Levin, le batteur Rick Marotta, le guitariste Elliott Easton (des Cars), ou bien Roger Powell (claviériste de Utopia, le groupe de rock progressif de Todd Rundgren)...

JS2

Long de 46 minutes, Watch Dog est sorti sous une pochette qui ne donne pas spécialement envie de s'attarder sur le disque : Shear qui semble mal réveillé, en peignoir et chaussettes dans un intérieur dépouillé, et au dos, une photo d'un extérieur nuit, avec un grand placard publicitaire orné d'une peinture d'un molosse hargneux. Le recto et le verso se chevauchent un peu. Le tout fait très années 80, ça tombe bien, vu l'année de sortie de l'album. Ca fait moderne, un peu branchouille de l'époque, et ça vieillit très mal et très vite, ce genre d'artwork. Le contenu musical, sans doute est-ce la production rundgrenienne qui y est pour quelque chose, est d'un bien meilleur niveau. Je suis bien content d'avoir reçu ce disque en cadeau, donc gratuit, parce que je n'aurais jamais, jamais au grand jamais pensé l'acheter un jour, vu que je ne sais pas comment j'aurais pu faire pour en découvrir l'existence. Un peu comme l'album de Rosie Vela, Zazu, que j'ai abordé ici il y à quelques mois, découvert via des suggestions sur le blog. Bon, cet album de Shear n'est pas vraiment du même genre. C'est de la pop-rock à tendance new-wave (sans grands renforts de synthés qui puent, ceci dit ; non, c'est plus comme les Cars, au final), un peu pub-rock à la Graham Parker parfois, et aussi, parfois (The Longest Drink, notamment), assez proche des...Beach Boys. Enfin, sans doute est-ce moi, mais sur certains morceaux, Shear chante d'une voix de fausset qui fait penser à celle de Brian Wilson, j'ai pas mal pensé à certains morceaux de Pet Sounds, comme Don't Talk (Put Your Head On My Shoulder) ou Caroline No

JS3

Oui, je sais, la comparaison est impudente, mais j'y peux rien. Mais pas mal de morceaux sont quand même assez rock (Whispering Your Name, I Need It, Marriage Made In Heaven). All Through The Night est une petite tuerie, Love Will Come Again est excellente... A noter que concernant All Through The Night, Cyndi Lauper l'a chantée, sur son premier opus solo, de 1983 aussi, sur lequel Shear pose des voix de choeurs et co-écrit un autre titre. Le même Shear a écrit un titre pour les Bangles (If She Knew What She Wants), Alison Moyet, en 1994, a repris son Whispering Your Name...Ce mec ne semble donc pas un perdreau de l'année, du moins, à une certaine époque. Pourtant, je l'affirme, avant d'avoir ce 33-tours entre les mains, j'ignorais tout de lui. Et sincèrement, je suis bien content de cette découverte (même si je n'ai pas spécialement l'intention de fouiller ses albums suivants pour le moment) parce que Watch Dog, sans être un immortel monument, est vraiment un très bon album de pop -new-wave, assez entraînant et varié. Bref, pourquoi ne pas vous laisser tenter ? 

FACE A

Whispering Your Name

Standing Still

All Through The Night

I Need It

The Longest Drink

FACE B

Never Fall

I Know I Know

She's In Love Again

Love Will Come Again

Marriage Made In Heaven