CRA19

Mine de rien, on approche dangereusement de la fin du cycle consacrée à Catherine Ribeiro + Alpes. Ca risque peut-être de secouer un peu vers la fin du voyage, quelques petites turbulences sont à craindre (comprendre : pour le moment, les albums sont remarquables, ou au pire franchement super bons, mais il se peut que certains albums parmi ceux restants à aborder ne soient pas aussi réussis). Pour tout dire, arrivé à ce stade, j'ai commencé non pas à saturer (j'aime vraiment cette artiste bien à part dans le paysage musical français, j'écoute ses albums avec passion et les réécouterai avec le même sentiment, même si certains passeront moins souvent que d'autres dans ma chaîne hi-fi) mais à me demander si Catherine Ribeiro a été, elle aussi, touchée par le fameux syndrôme de la baisse de niveau après un album exceptionnel. Car il faut dire que (Libertés ?), son album de 1975, le précédent abordé dans le cycle, diatribe féroce et sauvage contre le gouvernement de l'époque et le Président (Giscard), est non seulement, probablement, son meilleur album (avec Paix de 1972, ceci dit), mais il est aussi, et ça c'est pas probablement, considéré comme un des meilleurs albums de rock français. 

CRA20

Pochette alternative après passage de la censure ?

Faire mieux que ça me semble, en effet, duraille. Aussi, quand est venu pour moi le temps d'écouter son successeur, sorti en 1977, j'ai commencé à me dire aïe, je sens que je vais être déçu par cet album. Je ne sais pas pourquoi, une intuition. D'ailleurs, il y à quelques années, en brocante, je tombe sur un vinyle, en excellent état général (disque, pochette ; la pochette du haut d'article, Ribeiro en Joconde se fumant un pétard, pas celle qui, apparemment, a servi pour une ressortie après passage de la censure, du moins, j'imagine, et qui représente Catoche derrière une rangée de cierges, en contrition, j'imagine, pour avoir osé sortir une pochette aussi provoc'), de l'album, qui s'appelle Le Temps De L'Autre. En plus, le mec vendait ses vinyles pour pas cher, 5 euros le simple, 10 le double, et ce disque est simple. 5 euros pour un Ribeiro original en excellent état, ça ne se refuse pas. Mais j'ai pourtant passé mon chemin. Je craignais d'être déçu. Con que je suis ! Car cet album, qui n'offre que 5 titres (pour 42 minutes), est une tuerie, tout simplement. Dédié, il me semble, à sa fille Ioana, cet album est absolument incroyable. Il s'achève sur un instrumental de presque 10 minutes, Kel Epik Epok Opak ! (la parenthèse sous le titre précise inutilement : "Quelle Epique Epoque Opaque" au cas où on n'aurait pas pigé le titre écrit en français barbarisé) qui vient certes un peu faire retomber la pression, mais les quatre autres titres, tous chantés, sont monumentaux. 

CRA21

Le chant de Catherine Ribeiro a toujours été très déclamatoire, elle a une voix grave, profonde (disons qu'elle l'accentue), au service de textes engagés, forts, violents, provocateurs, pas vraiment radio-friendly (comme en plus, ici, le morceau le plus court approche des 6 minutes, Aimer Quoi Qu'il Arrive, on comprend facilement que peu de titres de l'album furent radiodiffusés). La voix, profonde, solennelle, et l'accompagnement, assez lugubre, proche des albums de Nico (d'ailleurs, on peut vraiment la comparer à la Teutonne, Catoche, par moments, et pas que physiquement, même si, là aussi...), rendent le tout franchement hypnotique, et rend limite mal à l'aise parfois (Le Silence De La Mort, Cette Voix, sont inoubliables). Le Temps De L'Autre est le dernier album un peu radical de Ribeiro (les suivants, musicalement plus "accessibles", tout en restant assez progressifs, auront aussi un peu plus de morceaux, plus courts, même si chacun d'entre eux, il en reste deux, aura quand même un morceau de plus de 10 minutes), un disque qui ne cherche pas à faire mieux que le précédent mais offre au contraire quelque chose d'autre, plus intérieur, avec des paroles très fortes, parfois crues (J'ai chanté pour que vive l'amour/Un clitoris dans la gorge, j'ai joui de tous les plaisirs). Immense, tout simplement ! Un de ses meilleurs albums. 

FACE A

Le Temps De L'Autre

Cette Voix

Aimer Quoi Qu'il Arrive

FACE B

Le Silence De La Mort

Kel Epik Epok Opak ! (Quelle Epique Epoque Opaque)