NY10

Après trois articles consacrés à des albums lives, le petit cycle consacré à Neil Young (si on peut parler de cycle) se termine avec un album studio. Un peu comme pour Homegrown abordé il y à quelques semaines, cet album est d'un genre assez particulier pour le Loner. Le folk-rockeur canadien n'a eu de cesse d'écrire des chansons, de préparer des albums, et parfois, les albums en questions ne purent se faire à l'époque. Soit ils ont attendu une paire d'années (Tonight's The Night, sorti en 1975, a été fait en 1973, la maison de disques renâclera pendant deux ans avant de le sortir, le trouvant trop sombre), soit, le plus souvent, pour ces albums, ne sont jamais sortis. C'est ainsi, pendant des années, que l'on parlera de Chrome Dreams, Hitchhiker, Homegrown, trois albums faits pendant les années 70 et qui ne sortiront que tardivement (pour Chrome Dreams, ce n'est même pas encore sorti, en fait). La trame de ces trois albums avortés a servi de base pour plusieurs albums tels que American Stars'n'Bars, Comes A Time, Rust Never Sleeps et Hawks & Doves. On a même, ici, sur l'album que j'aborde, un morceau qui finira sur Le Noise, en 2010 ! L'album en question, c'est Hitchhiker (et la chanson qui finira, bien remaniée, en version électrique, sur Le Noise est la chanson-titre, justement), qui sortira en 2017 en tant que Special Release de ses Archive Series. 

NY11

Court comme c'est pas permis (33 minutes !), Hitchhiker est un disque totalement acoustique, Neil y est seul avec sa guitare et un piano, et tout a été enregistré, chez lui en une nuit (le 11 août 1976), avec moult assistance alcoolisée et cocaïnée. Les fans reconnaîtront quasiment toutes les chansons. Sur les 10 titres, seuls Hawaii et Give Me Strength sont des inédits absolus, jamais proposés nulle part, peut-être joués live, mais jamais proposés sur un album officiel. Sans doute même jamais sur un bootleg non plus. Le reste est connu, mais dans d'autres versions. Campaigner avait été proposé en 1977 comme un des inédits de la triple compilation Decade (avec, la plupart du temps, un couplet en moins, et donc, une version plus courte de 30 secondes) ; Hitchhiker sera refait, en électrique, pour Le Noise en 2010. The Old Country Waltz sera refait, en 1977, avec Crazy Horse, pour American Stars'n'Bars. Human Highway sera, en 1978, refait, avec un groupe, pour Comes A Time. Captain Kennedy sera placé sur Hawks & Doves en 1980. Les trois morceaux restants, Pocahontas, Powderfinger et Ride My Llama, seront refaits pour Rust Never Sleeps en 1979, album live (sur lequel les effets live, clameurs, applaudissements...furent virés pour le transformer en faux album studio). 

NY12

A lire ça, on se dit que Hitchhiker (et Homegrown, sorti cette année, proposant des morceaux qui finiront sur American Stars'n'Bars, Hawks & Doves, Ragged Glory) ne sert à rien : à quoi bon écouter des morceaux déjà connus (mais dans d'autres versions, ceci dit) depuis belle lurette ? En fait, rétroactivement, ce sont les albums cités plus haut, Hawks & Doves, etc, qui finissent presque par devenir inutiles. On se rend mieux compte, désormais (mais le fan de longue date le savait déjà, à force de lire des biographies de son héros, entre autres) que ces albums sortis en 1977/1980 sont des albums composites assemblés à partir de morceaux issus d'albums avortés à l'époque, et réarrangés ou réenregistrés pour mieux cadrer avec des morceaux totalement inédits (Like A Hurricane, Welfare Mothers, etc). Hitchhiker a beau être constitué essentiellement de morceaux déjà connus, et il a beau ne pas être long, il n'en demeure pas moins une sublime réussite. On notera le très très imposant livret glissé dans la pochette cartonnée : c'est un poster uniface d'une très très respectable taille, qui propose les paroles des 10 titres et réutilise le graphisme lettre à moitié enfouie dans le sable de la sous-pochette de l'album On The Beach de 1974. Chiant à déplier et à manipuler (il est vraiment très grand, ce poster !), mais au moins, les paroles ne sont pas imprimées en écriture manuscrite, comme parfois avec le Loner (qui a une écriture assez dégueulasse et difficile à déchiffrer ; quiconque ayant essayé de lire les notes de pochette de Decade en sait quelque chose). 

Pocahontas

Powderfinger

Captain Kennedy

Hawaii

Give Me Strength

Ride My Llama

Hitchhiker

Campaigner

Human Highway

The Old Country Waltz