CV1

Encore une fois, un disque abordé ici via une recommandation, un album cité, rapidement, au fil d'un article, dans un commentaire, il y à quelques mois (en août ou septembre dernier). En l'eau courante (euh, je voulais dire en l'occurrence...pardon, mais c'est que j'avais un peu soif, là), c'est Leslie Barsonsec, grand amateur de musique brésilienne (sauf erreur de ma part, c'est le premier album de musique brésilienne ici, d'ailleurs ; oui, je sais, un album de Sepultura avait été abordé ici il y à longtemps, mais dois-je dire que ce n'est pas exactement le même genre de musique qui va nous intéresser ici ? Non, hein ?) qui en avait parlé. Je ne sais plus où exactement, une discussion qui, à travers des commentaires, avait dérivé. Je crois que c'était sur mon article "100", ma discothèque idéale. Intrigué je fus par cet album que Leslie cita rapidement, et que, le trouvant (l'album, pas Leslie) pour relativement peu, très peu cher sur le Net, j'ai acheté dans la foulée. Il s'appelle A Foreign Sound, date de 2004, est un album de reprises (entièrement de reprises) signé de Caetano Veloso, un guitariste et chanteur brésilien né en 1942, à la discographie effarante (presque une soixantaine d'albums entre 1967 et 2012, apparemment son dernier à ce jour ; il a sorti quatre albums en 1968, trois en 1972, trois en 1999, souvent deux albums par an, au moins un par an). 

CV2

Caetano Veloso, j'ai découvert son existence quand Leslie a parlé de ce disque, tout simplement. Je ne déteste pas la musique brésilienne, la bossa nova, mais si on met de côté un ou deux albums de Stan Getz et Joao Gilberto (j'en avais abordé un ici il y à longtemps, donc, en fin de compte, non, A Foreign Sound n'est pas le premier album de ce genre ici), je ne possèdais rien de brésilien, de bossa nova, chez moi, avant de me procurer ce disque très généreux (75 minutes ; pour 23 titres !!) et qui, vraiment, est sublime. Donc franchement, muito obrigado Leslie. Bon, c'est quoi, ce disque ? Enregistré à Rio de Janeiro, cet album au livret très généreux (notes de pochette, paroles de toutes les chansons, placées dans le plus total désordre au passage par rapport au tracklisting) est donc, comme je l'ai dit plus haut, un album de reprises. On a un peu de tout ici, aussi bien de vieux standards (I Only Have Eyes For You, Stardust de Hoagy Carmichael, Smoke Gets In Your Eyes autrefois popularisé par les Platters, Something Good de Rodgers & Hammerstein, The Man I Love de Gershwin issu de Porgy & Bess, So In Love de Cole Porter, Blue Skies d'Irving Berlin...) que des morceaux plus récents, avec des choix assez étonnants : non, vous ne rêvez pas, il y à bien Come As You Are de Nirvana ici !

CV3

 

Ainsi que du Paul Anka (Diana), du Bob Dylan (It's Alright, Ma (I'm Only Bleeding), sublime), du Stevie Wonder (If It's Magic), et Feelings de Morris Albert (qui, chez nous, sera chanté par Mike Brant sous le nom de Dis-Lui). Quant à Carioca (The Carioca), ce morceau est très connu, un des plus fameux morceaux de musique brésilienne, et il a été notoirement repris, en français, en version humoristique, par Chabat et Darmon dans La Cité De La Peur. Croyez bien que ça me fait un peu chier de parler de ce film ici (film que j'adore, hein, mais on n'est pas là pour ça), mais le fait est là : désormais, depuis 1994, le fait d'écouter ce morceau, quelle que soit la version, quel que soit l'interprète, renvoie directement à cette scène immense située vers la fin du film. Un peu comme, quand on revoit Le Professionnel de Lautner, on pense à Royal Canin (et Royal Rabbin) en entendant Chi Mai. Bref. A Foreign Sound est un petit régal envoûtant, un disque idéal à écouter le matin, en fond sonore, en prenant son café ou son jus d'orange. Ce n'est pas un disque conseillé aux amateurs de brutalités musicales, l'album étant doux comme une pluie estivale, calme, soyeux, il prend son temps, les arrangements (parfois lyriques) sont excellents, l'interprétation vocale est parfaite, Veloso possède une superbe voix, comme souvent avec les chanteurs de bossa nova (Gilberto Gil, Joao Gilberto) et de musique brésilienne en général. Au final, A Foreign Sound, le premier album entièrement anglophone de Caetano Veloso, est un superbe album qui distille une atmosphère inoubliable !

Carioca (The Carioca)

So In Love

I Only Have Eyes For You

It's Alright, Ma (I'm Only Bleeding)

Body And Soul

Nature Boy

The Man I Love

There Will Never Be Another You

Smoke Gets In Your Eyes

Diana

Sophisticated Lady

Come As You Are

Feelings

Summertime

Detached

Jamaica Farewell

Love For Sale

Cry Me A River

If It's Magic

Something Good

Stardust

Blue Skies

Bonus-track : 

Manhattan