GLB1

Grant Lee Buffalo, vous connaissez ? Un groupe de rock alternatif américain, à tendance un peu country (disons, country alternative, comme les Connells et leur fameux '74, '75, et surtout comme les Counting Crows et leur Mr. Jones), qui s'est fondé en 1991 en Californie et s'est séparé en 1999, pour se reformer rapidement en 2011. Le groupe était un trio constitué de Grant Lee Phillips (chant, guitare, mandoline, banjo, dobro, harmonica), Paul Kimble (basse, piano et autres claviers, choeurs, production aussi) et Joey Peters (batterie, percussions). Leur premier album, Fuzzy, est sorti en 1993 et sera un immense succès, notamment grâce à la chanson-titre et à Jupiter And Teardrop. Considéré comme un disque important (Michael Stipe, chanteur de R.E.M., dira à qui veut l'entendre que c'est le meilleur album de l'année), Fuzzy est un petit chef d'oeuvre que l'on écoute encore en 2020 sans aucune lassitude (je parle pour moi, mais je pense ne pas être le seul dans ce cas), un album parfait ou presque (j'avoue que Dixie Drugstore, avec ces vocalises, m'énerve un petit peu, mais je ne la zappe jamais malgré tout), et effectivement, sans doute le sommet de 1993, ainsi, ça c'est clair, un des meilleurs albums de la décennie. 

GLB2

Le groupe n'a sorti que quatre albums, le dernier datant de 1998. Je ne sais pas (encore) ce que valent les deux derniers, Copperopolis (1996) et Jubilee (1998, donc), mais voici que déboule sur le blog le deuxième album, sorti en 1994 : Mighty Joe Moon. Le groupe est inchangé, et le restera jusqu'à la fin (c'est le départ de Kimble qui entraînera la fin du groupe, Grant Lee Phillips poursuivra en solo). C'est encore une fois Kimble qui produit, et autant le dire : si vous connaissez Fuzzy et aimez cet album, vous retrouverez ici exactement le même style de sonorités, de chansons. Une sorte de coutnry-rock un peu gothique/alternative, difficile à décrire, facile à aimer. Mighty Joe Moon, aussi long que le précédent (48 minutes) mais avec plus de chansons, est vraiment du même ordre, d'un strict point de vue musical. Le groupe n'a pas cherché à faire autre chose, peut-être est-ce le cas des deux suivants (mais j'en doute). Le précédent opus a été un tel succès qu'ils n'ont pas dû attendre longtemps avant d'entrer en studio pour y faire ce toujours difficile à enregistrer deuxième album. La pression devait être forte de la part de la maison de disques (Slash Records, sur lequel se trouvait aussi Faith No More, que l'on ne s'amusera pas à comparer à Grant Lee Buffalo).

GLB3

Dès l'ouverture, j'imagine que les premiers fans, en 1994 (au passage, ce disque ne s'est franchement pas aussi bien vendu que Fuzzy, ce qui était prévisible, mais a quand même été classé 16ème aux USA), ont été rassurés : Lone Star Song est en effet une chanson mémorable qui aurait totalement eu sa place sur le précédent opus et n'en aurait clairement pas été la moins bonne chanson. Une chanson efficace, facilement retenable tout en étant exigeante et dotée d'un climat grantleebuffaloien typique. La suite de l'album n'est, globalement, pas en reste : le morceau-titre, Mockingbirds, Lady Godiva And Me, le sublimissime Happiness, Demon Called Deception ou le long (presque 7 minutes) Side By Side convainquent totalement. Clairement, cet album, s'il n'est pas aussi grandiosissime que Fuzzy, est une réussite. Le groupe aurait pu s'effondrer après un premier album aussi réussi, cartonneur (et ayant autant crée la surprise). Ca aurait pu être un one-hit wonder (mais dans un sens, ç'en fut un, car Fuzzy est le seul de leurs albums à avoir été un tel succès, le reste de leur discographie est pour le moins méconnu), mais avec ce deuxième album, le groupe a réussi à faire ausi bien que leur coup d'essai, et rien que ça, c'est pas donné à tout le monde. Vraiment, j'adore cet album !

Lone Star Song

Mockingbirds

It's The Life

Sing Along

Mighty Joe Moon

Demon Called Deception

Lady Godiva And Me

Drag

Last Days Of Tecumseh

Happiness

Honey Don't Think

Side By Side

Rock Of Ages