TRS22

Ca vous dit, encore un peu de Pierres qui Roulent ? Tant mieux. Celui-ci, cet album, est encore une fois un live, de toute façon je ne vous propose que ça chez les Rolling Stones pour le moment, parce qu'il faut bien avouer qu'ils en ont sorti, des lives, depuis quelques années, déjà qu'ils faisaient partie des groupes qui en avaient sorti le plus, mais là, ils ont atteint une sorte de record. Encore  une fois, ce live est sous la forme d'un double CD accompagné d'un DVD du même show (il existe aussi une version au format DVD, avec les deux CDs dedans, hormis le format du boîtier, il n'y à aucune différence). C'est un live sorti en 2016, en septembre, mais en salles. Je veux parler de la version visuelle évidemment. Quelques mois plus tard sortira l'album accompagné du DVD. Le concert, lui, a été donné le 25 mars de la même année, une date qui, pour les Stones, résonnera à jamais comme une de leurs plus importantes : en effet, ce concert n'a pas été donné n'importe où, mais à La Havane, au Ciudad Deportiva de La Habana Sports Complex. La Havane, c'est à dire Cuba, fameuse île des Caraïbes, au large de la Floride, dont on connaît les relations avec les USA, qui ont organisé un embargo contre ce pays depuis les années 60. Quand les Stones se sont pointés à Cuba pour leur concert (à l'occasion d'une tournée sud-américaine), c'était la première fois qu'un groupe de rock occidental se produisait, surtout devant autant de monde (on parle de 500 000 personnes !), dans ce pays. C'était donc, aussi, pour eux, la première fois qu'ils se produisaient là-bas, forcément. 

TRS23

Cet album live, long de 115 minutes en CD (à noter que le DVD propose 5 morceaux en bonus, morceaux qui, sur la version CD, sont présents imbriqués dans le show, et pas en bonus-tracks ; pour une raison que j'ignore, ils n'ont apparemment pas été mis sur la version filmée à leur emplacement habituel ; je dis ça mais je n'ai pas encore eu le temps de regarder le DVD, donc je ne sais pas si c'est effectivement le cas, ou si c'est une erreur d'impression sur la pochette, mais si c'est une erreur, elle est reproduite partout), s'appelle Havana Moon, sa pochette est un peu moyenne, mais je peux vous assurer que son contenu est incroyable. A la base prévu le 20 mars, le concert a été reprogrammé pour le 25 pour des raisons de sécurité : Barack Obama venait alors de faire une visite d'Etat à Cuba, la première fois qu'un Président des USA en exercice se rendait à Cuba (pour Cuba, c'était donc une double première en à peine quelques jours). Autre chose : ce concert des Stones, qui a été sans doute un peu galère à organiser en raison de l'embargo, est totalement gratuit. Non seulement les Cailloux se produisent pour la première fois à Cuba, mais c'est gratos pour les Cubains, c'est vraiment un cadeau de leur part ! Sinon, d'une qualité audio exceptionnelle, Havana Moon est un excellent live. Il est amusant d'entendre Jagger parler en espagnol entre deux morceaux (il a très souvent fait l'effort de parler un peu dans la lanque du pays d'accueil du concert), j'imagine qu'un hispanophone rira encore plus qu'un non-hispanophone, d'ailleurs. La setlist fait la part belle aux classiques du groupe, histoire de marquer le coup.

TRS24

C'est ainsi que le show s'ouvre sur Jumpin' Jack Flash, It's Only Rock'n'Roll (But I Like It) et Tumbling Dice, se termine sur You Can't Always Get What You Want et (I Can't Get No) Satisfaction, et offre dans l'intervalle, notamment, Angie, Paint It Black, Honky Tonk Women, Miss You (longue de 8 minutes !), Gimme  Shelter (même durée, à peu près !), Brown Sugar, Start Me Up, Sympathy For The Devil...et un Midnight Rambler de 15 minutes, une des versions les plus longues que je connaisse de cette chanson. Sans doute le groupe voulait-il en donner vraiment pour son argent (si on peut dire, compte tenu que c'est un concert gratuit...), disons qu'ils voulaient vraiment marquer le coup et faire un concert généreux. Pas forcément en terme de durée (2 heures de show, c'est classique), mais en terme d'énergie. Keith nous offre son sempiternel moment à lui, You Got The Silver et Before They Make Me Run, il baragouine un petit peu en espagnol aussi, semble, pour le coup, vraiment content et ému d'être là, ce soir, à Cuba. Le groupe dira par la suite ce que concert cubain est entré dans leur histoire, carrément, qu'il fait partie des moments les  plus importants de leur longue carrière. C'est le cas. On peut le dire, les Stones ont fait ici un concert qui est entré dans l'Histoire (de même que les concerts de Billy Joel en 1987 en URSS, qui donneront lieu à un album live). S'il ne s'agit pas de leur meilleur concert de tous les temps, Havana Moon est malgré tout une vraie réussite que l'on écoutera (ou regardera, pour le DVD) avec plaisir et intérêt. Certes, la setlist n'est pas originale (le groupe voulait marquer le coup et offrir des classiques plutôt que de se risquer à interpréter des morceaux moins connus), mais on s'en fout, c'est les Stones, et c'est, comme toujours, génial dans son genre !

CD 1

Jumpin' Jack Flash

It's Only Rock'n'Roll (But I Like It)

Tumbling Dice

Out Of Control

All Down The Line

Angie

Paint It Black

Honky Tonk Women

You Got The Silver

Before They Make Me Run

Midnight Rambler

CD 2

Miss You

Gimme Shelter

Start Me Up

Sympathy For The Devil

Brown Sugar

You Can't Always Get What You Want

(I Can't Get No) Satisfaction

DVD

Jumpin' Jack Flash

It's Only Rock'n'Roll (But I Like It)

Out Of Control

Angie

Paint It Black

Honky Tonk Women

You Got The Silver

Midnight Rambler

Gimme Shelter

Sympathy For The Devil

Brown Sugar

You Can't Always Get What You Want

(I Can't Get No) Satisfaction

Bonus-tracks : 

Tumbling Dice

All Down The Line

Before They Make Me Run

Miss You

Start Me Up