EC1

Je n'ai plus beaucoup de Clapton à vous proposer, mais pour les deux dernières chroniques (pour le moment, car tout n'a pas été abordé chez lui, sur le blog), c'est du costaud. D'ailleurs, concernant l'album que j'aborde aujourd'hui, il faut partie des disques que j'aborde avec un certain retard, pour ne pas dire un retard certain, et que je pensais, depuis le temps, avoir chroniqué ici. J'étais persuadé l'avoir fait, ce disque ! Bon, ce n'était pas le cas, donc je rattrape ce retard, cet oubli, cette putain d'erreur, même, alors que je possède l'objet du délit depuis au moins 10 ans. Ce n'est pas un album, en fait : c'est un coffret, longbox, de quatre CDs, sorti en 1988, qui était à la base sorti dans un coffret format vinyle (depuis, c'est sous un format plus pratique, type VHS), et qui est aussi sorti en vinyle, d'ailleurs (il y avait, je crois, car je n'ai jamais eu le coffret vinyle dans les mains, 6 vinyles dans le coffiot). Ce coffret, qui dure plus de quatre heures (chaque CD étant rempli jusqu'à la gueule), est sorti donc en 1988 sous un bel artwork argenté, et accompagné d'un livret passionnant, rempli de photos en noir & blanc et d'un essai sur Clapton. Il s'appelle Crossroads, et il fait partie des coffrets musicaux les plus vendus et célèbres de tous les temps. 

EC2

J'ai eu du bol, autrefois, quand je l'ai acheté : je l'ai en effet eu, dans une GOBD (je ne veux pas citer le nom de cette chaîne de magasins culturels bien connue, je ne veux plus trop leur faire de pub tellement ils m'ont déçu ces derniers temps, remplacez donc chaque lettre par la précédente dans l'alphabet...), il y à une dizaine d'années, pour même pas 30 euros. On le trouve parfois à ce prix-là sur le Net, mais plus souvent aux alentours de 40 euros. C'est un coffret longbox 4 CD après tout. Et en terme de qualité, je dois dire que c'est du top niveau, de A à Z. Présentant le meilleur de la carrière de Clapton de ses débuts jusqu'au moment de la sortie du coffret, 1988 donc, Crossroads, on le comprends rapport à sa date de sortie, n'est pas complet. Deux des meilleurs albums de Clapton seront faits après sa sortie (le live Unplugged et From The Cradle). Mais Crossroads n'en demeure pas moins monumental, et offre donc, de manière chronologique, un aperçu du meilleur du guitariste. On commence avec les Yardbirds, début des années 60, jusqu'à 1965 (au passage, le son est exceptionnel du début à la fin des 4 disques), 9 morceaux dont For Your Love, la reprise du Boom Boom de John Lee Hooker, ou I Wish You Would, sur lesquels la guitare de Clappy (il ne chantait pas encore) fait des étincelles. Après les Yardbirds, qu'il quitte pour être remplacé par Jeff Beck, Clapton a été, le temps d'un album fabuleux, au sein des Blues Breakers de John Mayall. On l'entend chanter sur Ramblin' On My Mind, mais essentiellement, c'était Mayall qui chantait (All Your Love). Une version live à tomber de Have You Ever Loved A Woman, morceau qui accompagnera Clappy en live durant les années 70. Après, Clapton forme, avec Jack Bruce et Ginger Baker, le groupe Cream, dont j'ai parlé récemment via le coffret Those Were The Days, qui propose l'intégrale du groupe. Sur Crossroads, la période Cream est représentée via 12 titres répartis sur a fin du premier disque et le début du second. On y entend une version live de Lawdy Mama et de Steppin' Out, les singles Wrapping Paper, I Feel Free (présent sur la version britannique du premier album, pas sur la version ricaine) et Anyone For Tennis. On y entend aussi des morceaux présents sur les albums (dont, évidemment, ce Crossroads live de 1968). Spoonful, ici, est en version studio. On y entend surtout les morceaux interprétés par Clapton, forcément, c'est un coffret sur sa musique, mais pas seulement (White Room, Tales Of Brave Ulysses sont interprétés par Bruce, Spoonful aussi, notamment). 

EC3

Après Cream, Clapton et Baker forment Blind Faith, avec Stevie Winwood. Un seul album légendaire, dont on entend ici deux extraits, plus un single, Sleeping In The Ground. Puis Clappy participe à une tournée britannique (un seul titre est proposé ici, Comin' Home) de Delaney And Bonnie & Friends, formation folk-rock dont la quasi-totalité des musiciens formeront son propre Derek & The Dominoes. La période Derek & The Dominoes est représentée via 11 morceaux répartis entre la fin du second disque et le début du troisième. Dont des inédits (Snake Lake Blues, Evil), des titres lives (Crossroads, encore), et Layla, évidemment. Juste avant, des extraits de son premier opus solo, de 1970, dont la reprise du After Midnight de J.J. Cale et Blues Power. La suite du troisième CD, et tout le quatrième, sont consacrés à la carrière solo pure et dure, de 1974 (461 Ocean Boulevard) à 1986 (August), en fait jusqu'à 1988 (un titre de 1987, un titre live de 1988, After Midnight, de J.J. Cale). On y entend des morceaux issus des albums (Let It Grow, The Sky Is Crying, Sign Language de 1976, fait avec Bob Dylan, Cocaine, Wonderful Tonight, Miss You, etc), des prises live aussi, certaines inédites (I Shot The Sheriff), d'autres non (Double Trouble), de ses morceaux. Heaven Is One Step Away, de la bande-son de Retour Vers Le Futur (excellente petite chanson), Miss You, Wanna Make Love To You sont autant de chansons peu réputées, probablement considérées comme secondaires, mineures, mais que je ne peux m'empêcher d'adorer, vraiment. Après, il est clair que vers la fin du dernier CD, certaines chansons peuvent sembler moins réussies (des albums comme Money And Cigarettes, Behind The Sun, August, ne sont pas particulièrement réussis), mais les inédits de ces sessions sont de qualité. Au final, un fan de Clapton ne peut pas passer à côté de ce longbox, c'est une acquisition indispensable ! 8 ans plus tard, Clappy en sortira un second volet, très différent, j'en parle prochainement...

 CD 1

The Yardbirds : 

Boom Boom/Honey In Your Hips/Baby What's Wrong/I Wish You Would/A Certain Girl/Good Morning Little Schoolgirl/I Ain't Got You/For Your Love/Got To Hurry

John Mayall's Blues Breakers : 

Lonely Years/Bernard Jenkins/Hideaway/All Your Love/Ramblin' On My Mind/Have You Ever Loved A Woman (live)

Cream : 

Wrapping Paper/I Feel Free/Spoonful/Lawdy Mama (live)/Strange Brew/Sunshine Of Your Love/Tales Of Brave Ulysses/Steppin' Out (live)

CD 2

Cream :

Anyone For Tennis/White Room/Crossroads (live)/Badge

Blind Faith : 

Presence Of The Lord/Can't Find My Way Home/Sleeping In The Ground

Delaney And Bonnie & Friends : 

Comin' Home (live)

Eric Clapton : 

Blues Power/After Midnight/Let It Rain

Derek & The Dominoes : 

Tell The Truth/Roll It Over/Layla/Mean Old World/Key To The Highway (live)/Crossroads (live)

CD 3

Derek & The Dominoes : 

Got To Get Better In A Little While/Evil/One More Chance/Mean Old Frisco/Snake Lake Blues

Eric Clapton (jusqu'à la fin du coffret) : 

Let It Grow/Ain't That Loving You/Motherless Children/I Shot The Sheriff (live)/Better Make It Through Today/The Sky Is Crying/I Found A Love/(When Things Go Wrong) It Hurts Me Too/Watcha Gonna Do/Knockin' On Heaven's Door/Someone Like You

CD 4

Hello Old Friend/Sign Language/Further On Up The Road (live)/Lay Down Sally/Wonderful Tonight/Cocaine/Promises/If I Don't Be There By Morning/Double Trouble (live)/I Cant Stand It/The SHape You're In/Heaven Is One Step Away/She's Waiting/Too Bad/Miss You/Wanna Make Love To You/After Midnight (live)