TRS16

Dans la série des lives des Rolling Stones, celui-ci ne fait vraiment pas partie des plus recommandés et réputés. Bon, un fan le dira peut-être (ça y est ! Je l'entends, d'ailleurs ! Ca n'a vraiment pas loupé !), il y à pire encore dans les lives stoniens : Got Live If You Want It, leur premier, sur lequel on entend le public brailler (essentiellement des filles, apparemment, pour voir le beau Miiiiiiiick) et, accessoirement, en arrière-plan, le groupe jouer. Pas très bien, d'ailleurs. Ou bien Still Life (American Concert 1981), dont j'ai rapidement parlé ici récemment quand j'ai parlé du Live At Leeds 1982. Mais Live Licks, sorti en 2004, je m'en souviens encore, à sa sortie, ce fut du genre quoi, encore un live des Stones ? Y font chier, même pas un an après la sortie de leur quadruple DVD "Four Flicks", c'est vraiment la cou-course au pognon, hein.  Ce n'est pas faux. On peut dire qu'en effet, ce Live Licks ne sert à rien. Mais est-il mauvais ? Ayant récemment presque encensé No Security, live de 1998 (leur précédent album live officiel, d'ailleurs, à l'époque de Live Licks), en tout cas ne l'ayant absolument pas démonté, vous pouvez imaginer sans peine que je ne vais pas démonter ce live. Lequel est double, et offre 23 titres, pour un total de presque 110 minutes, autrement dit, il est long, mais aurait pu être encore plus long. Sorti en 2004 sous une pochette amusante représentant un néon de concert (pendant Honky Tonk Women, je crois), une pin-up seins-nus - la version britannique la montre avec un soutien-gorge rajouté - sur la langue des Stones, Live Licks a été enregistré pendant la tournée Licks Tour de 2002/2003, tournée promotionnelle de leur best-of commémoratif Forty Licks (40 ans de carrière). 

TRS17

Ce live est en fait une compilation live captée en plusieurs shows répartis sur l'ensemble de la tournée 2002/2003. En fait, sur 4 shows : 4 novembre 2002, 18 janvier, 11 juillet et 24 août 2003. Rien n'est indiqué nulle part sur les localisations de ces concerts, ni dans le livret (qui, cependant, précise, continent par continent visité, le nombre de concerts donnés et de spectateurs), ni sur kikipédia. Après vérification sur la page WIkipédia de la tournée Licks Tour, voici les concerts, dans l'ordre des dates données plus haut : Los Angeles (Wiltern Theatre) ; New York (Madison Square Garden) ; Paris (Olympia) ; et Londres (stade de Twickenham). Les trois derniers shows sont ceux utilisés dans le DVD Four Flicks, on peut les voir en intégralité, filmés, sur ce coffret 4 DVD remarquable de 2003, et ici, sur Live Licks, on en a des extraits dispatchés sur deux disques. L'intérêt de ce double live est, donc, on le voit, proche du niveau zéro. Qualité audio exceptionnelle, et setlist assez intéressante, cependant, il faut le signaler (tout comme il faut signaler la présence de Solomon Burke sur Everybody Needs Somebody To Love, issu du concert de 2002, et de Sheryl Crow sur Honky Tonk Women, issu du concert de janvier au MSG, car on la voit sur scène dans le DVD de ce concert, sur le coffret). Comme quoi ? Comme Happy, Can't You Hear Me Knocking, Rocks Off (il n'a pas été joué à l'Olympia ni au MSG, donc je pense que c'est bien issu du live londonien, même si ça peut être aussi celui de Los Angeles), Worried About You (Paris, je pense), Beast Of Burden (pareil), Angie...

TRS18

Je ne peux tout simplement pas être méchant avec ce live, rien que parce qu'il offre plusieurs de mes chansons préférées des Cailloux : Worried About You, Rocks Off, Can't You Hear Me Knocking, Beast Of Burden, Angie, Gimme Shelter, Monkey Man. Après, on est d'accord, à moins d'être un fan complétiste, Live Licks ne s'impose vraiment pas, la setlist est intéressante, mais curieusement assemblée (mettre (I Can't Get No) Satisfaction en final du premier disque ?). Il n'est généralement pas vendu très cher, je l'ai eu pour 10 balles, neuf, emballé, à ce prix-là, vu que c'est un double, ça se tient sans problème. Un live accessoire, secondaire, tertiaire même, mais je ne peux pas le détester rapport à sa setlist souvent intéressante, des morceaux peu fréquents sur les albums live du groupe (comme No Security, d'ailleurs). Mais si on compare avec les From The Vault, ou avec Get Yer Ya-Ya's Out ! ou Flashpoint, non, c'est pas pareil, vraiment pas. 

CD 1

Brown Sugar

Street Fighting Man

Paint It, Black

You Can't Always Get What You Want

Start Me Up

It's Only Rock'n'Roll (But I Like It)

Angie

Honky Tonk Women

Happy

Gimme Shelter

(I Can't Get No) Satisfaction

CD 2

Neighbours

Monkey Man

Rocks Off

Can't You Hear Me Knocking

That's How Strong My Love Is

The Nearness Of You

Beast Of Burden

When The Whip Comes Down

Rock Me Baby

You Don't Have To Mean It

Worried About You

Everybody Needs Somebody To Love