S1

Ayant réabordé Mercury Falling récemment, il me fallait continuer sur la lancée et proposer un peu de Sting inédit sur le blog, car tout n'avait pas été fait dans sa discographie. Si je ne me trompe pas, en comptant cet article et album, il restait six albums studio à aborder. Je ne les ferai pas tous (je n'ai pas l'intention pour le moment de faire Symphonicities et My Songs, deux disques de reprises de ses chansons et de celles de The Police, soit à la sauce symphonique, soit à la sauce un peu moderne), mais il y en à au moins deux que je vais faire, en comptant donc celui-ci, qui se trouve être le successeur direct du très bon (mais pas non plus un chef d'oeuvre inaltérable) Mercury Falling de 1996. Cet album, sorti en 1999, est le sixième studio de Sting (en presque 15 ans de carrière), et il a été enregistré dans quatre pays différents : l'Italie, la France (Paris), l'Angleterre (Londres) et les USA (New York) entre juin 1998 et juin 1999 (sorti en septembre). Il s'appelle Brand New Day et il a fait gagner un Grammy Award pour la meilleure performance vocale sur un album pop, et un autre pour la meilleure performance vocale masculine. Ah, ces catégories des Grammy... J'imagine qu'un jour il y en aura une pour la meilleure performance vocale féminine sur un album de reggae sud-américain enregistré au Japon avec un ingénieur du son néo-zélandais, si ce n'est déjà fait. 

S2

Long de presque 49 minutes (en ces temps de disques à rallonge, c'est toujours ça à prendre), Brand New Day sera un beau succès, grâce à sa chanson-titre et aussi à Desert Rose, chanson en duo avec Cheb Mami, chanteur de raï algérien dont on n'a plus aucune nouvelle (non que ça me travaille et m'empêche de dormir, hein, mais c'est juste une constatation) depuis belle lurette. La chanson sera un gros succès, elle passera souvent à la radio (et le clip, à la TV) à l'époque, notamment en France, et est un moceau forcément à forte influence orientale. Je ne vais pas dire que j'aime ce morceau, car ça serait mentir. Je n'ai jamais aimé Desert Rose. Mais de là à ce que je dise que c'est merdique, non, quand même pas. Brand New Day, en revanche, est une bien bonne chanson, ainsi que A Thousand Years, qui ouvre le disque, et After The  Rain Has Fallen. Mais sinon, l'album offre aussi Perfect Love...Gone Wrong, un duo avec une rappeuse français (qui rappe dans sa langue), Sté Strausz, et ça, en revanche, c'est juste nullissime. Tout comme Fill Her Up, en duo avec le folkeux James Taylor, on se serait attendu à mieux d'une telle rencontre. 

S3

Le reste de l'album, j'ai le regret de le dire, n'est pas d'un grand niveau. Sting avait déjà un peu baissé en niveau avec Mercury Falling, mais ce n'était pas encore grave. Là, avec ce Brand New Day, et malgré le succès de l'album (on parle de Sting, après tout), c'est encore moins réussi, j'ai presque failli mettre le disque dans les ratages, ça a vraiment failli se faire, mais au dernier moment, un sursaut de sympathie pour le bonhomme m'en a empêché. Mais je le regrette un peu quand même, parce que, vraiment, je ne l'aime pas, ce cru 1999. Ce n'est pas le pire de Sting, je dois le dire (ça fait peut-être un peu spoiler, vu que ce sera la prochaine chronique le concernant, mais le suivant, Sacred Love, est vraiment médiocre), mais ce n'est vraiment pas un de ses meilleurs opus. Désolé pour cette chronique plus courte que de coutume, mais je n'ai rien d'autre à dire sur le sujet...On passe ?

A Thousand Years

 Desert Rose

Big Lie, Small World

After The Rain Has Fallen

Perfect Love...Gone Wrong

Tomorrow We'll See

Prelude To The End Of The Game

Fill Her Up

Ghost Story

Brand New Day