MK10

Bon, la dernière fois qu'on a parlé de Mark Knopfler, il y à deux jours, c'était un peu en demi-teinte, l'album dont on discutait, pas vrai ? Kill To Get Crimson, en 2007, son cinquième opus, offre certes de très bonnes choses, mais le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il était quand même un peu inégal, il démarrait assez moyennement, en fait (et c'est vraiment con). Bon, l'album, ensuite, se rattrapait, et se payait même le luxe de se finir sur un In The Sky aussi long (7 minutes et des couillettes) que fantastique, mais dans l'ensemble, de tous les albums solo de Knopfler à ce jour, je dois dire que c'est le moins percutant, celui qui me plaît le moins. C'est dommage, d'autant plus qu'avec une telle pochette (oui, la pochette de Kill To Get Crimson, je l'aime beaucoup) et un titre aussi claquant, ça partait bien. Après ce disque, Knopfler organise une tournée promotionnelle. Puis il va préparer dans son coin son sixième album studio, qui sortira en septembre 2009. L'album a été enregistré dans son studio personnel, British Grove Studio, entre fin 2008 et mars 2009, et il est sorti sous une pochette qui n'est pas sans rappeler celle de Shangri-La. On y voyait une machine à sous, un bandit manchot comme on appelle ça. Ambiance Las Vegas, casino, etc. Celle de ce sixième opus, Get Lucky, représente une marquise de façade de casino ou de salle de spectacles, peut-être à Las Vegas, peut-être ailleurs. Une édition collector de l'album, en plus de l'album en CD et en vinyle, comrpenait quelques artefacts : cartes et jetons de poker...

MK11

Le titre de l'album est lui-même une allusion au jeu : 'être en veine'. C'est amusant que cet album soit si fortement imprégné de musique celtique, parce qu'on dit souvent que les Irlandais sont chanceux ("the luck of the Irish", et après tout, l'emblème de l'Irlande n'est-il pas le trèfle à quatre feuilles ?). Non, Knopfler n'est absolument pas d'origine irlandaise (il est écossais, ses parents sont originaires de Hongrie), je le précise. Mais Get Lucky aurait pu être fait par un Irlandais, ça aurait pu être un disque de Van Morrison. C'est le disque studio le plus court de  Mark Knopfler : 52 minutes. Hé oui, si peu. Non mais il se fout de notre tronche, ou quoi, le Mark, seulement 52 minutes ? Soit dit en passant, ses albums, à Mark, ils sont très souvent super bons, mais quand même un peu trop longs, attendez le suivant, Privateering, dans deux jours, et vous verrez... Get Lucky, lui, est pile poil dans la bonne durée, c'est assurément un des plus appréciables de Knopfler en solo, et il fut très bien accueilli dans la presse, et a plutôt bien marché dans les charts, classé 9ème en Angleterre. C'est donc un disque imprégné de celtique, c'est la première fois que Knopfler fonce à fond dans ce registre, et de Border Reiver au fantastique final Piper To The End, qui parle de la vie et de la mort, pendant la Seconde Guerre Mondiale, de son oncle Freddie, qui était joueur de cornemuse dans le 1er Bataillon du Royal Highland Regiment d'Ecosse, et fut tué près d'Arras, en France. Knopfler n'a jamais connu son oncle (il est né en 1949...), mais son histoire l'a touché. 

MK12

Les 11 chansons de ce sixième album sont toutes de pures petites merveilles de roots rock imprégné de celtique : Monteleone, Get Lucky, The Car Was The One (inspiré par l'autobiographie du pilote de Formule 1 américain Mark Donohue, mort dans un accident en 1975) ou bien encore Remembrance Day. Encore une fois enregistré avec ses musiciens habituels (Richard Bennett, Glenn Worf, Guy Fletcher, Danny Cummings), mais aussi avec John McCusker (violon), Matt Rollings (claviers), Phil Cunningham (accordéon) et Michael McGodrick (flûte), Get Lucky, produit par Knopfler assisté de Fletcher et de Chuck Ainlay (là aussi, un habitué), est sans doute un de ses meilleurs albums, bien que ne faisant pas partie des plus connus. Sa 'courte' durée le rend d'autant plus appréciable, j'aurais plus tendance à le réécouter lui que Golden Heart et ses 70 minutes...ou que le suivant, que j'aborde dans deux jours, pour la suite du cycle !

Border Reiver

Hard Shoulder

You Can't Beat The House

Before Gas And TV

Monteleone

Cleaning My Gun

The Car Was The One

Remembrance Day

Get Lucky

So Far From Clyde

Piper To The End