51NbfBgW3dLJoe Dassin ? Mais, il en a pas déjà parlé il y a un peu plus de quatre mois, ce con-là ? Ouais, c'est le cas, j'en ai bien parlé et je recommence aujourd'hui, cool non ? Mais, pourquoi il en parle, vu qu'il a dit qu'il aimait pas ? Non, les gars. Je n'ai jamais dit que je n'aimais pas Dassin. J'ai dit que, s'il y a certains de ses tubes que je déteste gros comme ça, dans l'ensemble, j'aime bien. Il y a une nuance quand même, non ? Je dis ça, non pas pour la petite bande qui vient ici chaque jour, mais pour les blaireaux à l'unique commentaire et qui ne pipent rien à ce qu'on leur dit. Aujourd'hui, je vais causer un peu d'un skeud que l'ami Joe nous a défouraillé en 1966 et qui est aussi son premier. Il est vrai que j'aurais pu causer de celui-là avant celui de 1969, mais maintenant, à moins que je me lance dans des cycles, j'ai décidé de me foutre totalement de l'ordre chronologique. J'aborde selon mes envies. Et, au niveau de la fréquence de publications d'articles, ce sera plus espacé. Sauf si je viens à me retrouver avec une poussée d'inspiration, comme c'est le cas actuellement.

Pour relancer la machine afin de bien s'assurer qu'elle ne s'est pas rouillée après près de trois mois et demi sans rédaction de vraies chroniques (et par vraies, je veux dire une chronique qui n'est pas faite pour faire marrer), j'ai jugé bon de vous parler de ce skeud. Tout simplement parce qu'à mes yeux, il est un de ceux qui prouvent par a+b que, Dassin, et c'est ce que pense Leslie également, a été un artiste mal compris. J'allais déjà en ce sens à la fin de la première chronique que j'avais écrite sur lui en disant que, s'il n'était pas le plus grand artiste de tous les temps, il était beaucoup plus compétent que l'on peut le penser. Dassin, c'est une variété très noble (voire plus que ça parfois). Bien nourrie au sound du sud des États-Unis.

jo-dassinAllez, bordel de dieu, je voulais vous les garder pour la fin, mais je ne tiens pas le coup. Pas solide le bestiau. Aux pieds d'argile le colosse, aux pieds d'argile. Sur ce disque, on trouve au moins trois chansons pour lesquelles bon nombre de chanteurs auraient voulu mourir pour les avoir dans leur disco. Je vais vous les citer dans l'ordre, là, ça me paraît de bon ton. D'abord, je vais vous emmener loin de notre pays morose. On va aller se parfumer les narines avec des volutes cubaines. Ouais, vous avez compris. On va causer de Guantanamera. Une chanson dont, on ne connaît pas le père. Une vieille chanson cubaine dont le titre se traduit par Fille de Guantanamo. Reprise what mille fois par des artistes de divers horizons. ¨Par exemple, pour ne citer que lui, Bob Seger l'a reprise. Dassin y a donc posé les mimines dessus et en tiré une version simplement superbe. Mille fois meilleure au passage que celle de Nana Mouskouri, faite la même année . Allez, un premier chanteur décédé. Désignez celui que vous voulez. Même si c'est plus drôle avec un chanteur que l'on déteste.

Là-bas, sa maison de misère, était plus blanche que le coton, les ruelles de sable et de terre, sentaient le rhum et le melon, sous leur jupon de dentelles, Dieu que les femmes étaient belles.

Au rayon des merveilles, j'en demande deux de plus, mais là, ça va aller encore plus loin que Guantanamera, ce qui veut donc dire plus haut, ce qui veut donc dire que c'est encore plus beau. Ça va ? Pas trop mal à la tronche ? Pas besoin d'un Nurofen ? Parfait les potes. On balance une chanson qui fait partie, on peut le dire, des trésors cachés de l'oeuvre de rouflaquette Joe : Comme La Lune. Je pourrais en tartiner, mais à quoi bon ? Ce ne serait que des paroles vaines. Je ne peux que vous conseiller d'écouter ça et fissa, si vous ne connaissez pas encore. En plus, il est pas con le Joe, il l'a foutue en fin de première face. Pour la seconde, on va encore grimper d'un cran, puisque c'est maintenant que se pointe l'une des toutes meilleures chansons du bonhomme : Ça M'Avance À Quoi ?. Là, les mecs, je ne vois pas quoi vous dire d'autre, à part : respect total. Respect totalement total, même. C'est du sublime de chez sublime. Du diamant qui brille à tous feux dehors. Et puis, je vais vous dire un truc : la vie est parfois bien faite. Les deux chansons sont sorties en single... sur le même 45 tours, c'est pas beau ça ? Ça M'Avance À Quoi ? en face A et Comme La Lune en face B. Z'auraient fait un single double face A, ça aurait été pareil. Y aurait eu zéro scandale. Ceux qui possèdent ce 45 tours, je ne peux que vous conseiller de le mettre sous scellés et de tendre un périmètre de sécurité autour. Vous tenez entre vos mains un des plus beaux singles de la variété française.

joe_dassin_cstaff_afp_4Passer d'une pièce à l'autre

Ça m'avance à quoi

Dis, ça m'avance à quoi ?

Tant de places

Dans l'espace

Tout est vide sans toi...

Et, deux chanteurs morts de plus, deux. Ah oui, au fait, Ça M'Avance À Quoi ?, ça conclue le skeud. Il a vraiment bien joué le coup le Joe, y a pas à dire.

Le reste ? Ouais, je vous comprends, après avoir causé de Guantanamera, Comme La Lune et Ça M'Avance À Quoi ?, on a pas envie de se coltiner le reste. On veut rester focus sur ces trois chansons. Mais, de ce reste, il faut en parler, tout simplement parce que le jeu en vaut vraiment la chandelle. Bon, on ne va pas se le cacher, il y a malheureusement la présence d'une scie à déplorer :Vive Moi. Celle-là, franchement, j'ai beau bien aimer Rouflaquette Joe, elle ne passe pas du tout. Du tout. Mais alors, pas du tout. Et, aux rayons des scies, même si c'est plus perso sur ce coup-là, je rajoute Excuse Me Lady. Je n'ai jamais pu l'encaisser. Mais, peut-être suis-je le seul dans ce cas. À vous de me le dire. Pour les autres chansons, c'est vraiment de la belle ouvrage. Tout plein de belles chansons. Oui, même Joli Minou et son titre à la con. Pour un premier album, le Joe a vraiment assuré le coup. Il ne manquera pas de confirmer ces belles dispositions dans les années qui suivront.

Face A

Excuse Me Lady

Sometime Lovin'

Guantanamera

Je Change Un Peu De Vent

Celle Que J'Oublie

Comme La Lune

Face B

Petite Mama

Joli Minou

Dans La Brume Du Matin

Vive Moi

Katy Cruel

Ça M'Avance À Quoi ?