EC1

Quoi ? Moi qui ai proposé ici pas mal d'albums d'Eric Clapton, j'avais donc oublié de parler de celui-ci ? C'est le moment ou jamais de réparer cette erreur, et en plus, ça va me permettre de faire une sorte de petit prologue avant de proposer, d'ici quelques semaines je pense, un coffret 4 CD de lui, que je peux nommer d'ores et déjà pour en faire saliver quelques uns : Crossroads Vol. 2 : Live In The Seventies. Un coffret proposant des captations live de Clapton durant les années 70, mais rien de cet album, donc pas de doublons en perspective (c'est bien foutu, hein ?). Cet album-ci en revanche est sorti en 1973 sous une pochette comment dire, heu...généreuse en informations, voilà (et la réédition CD est similaire, on change juste la teinte, qui de noire devient dorée, et la photo centrale), mais pas vraiment belle. C'est le premier album live solo de Clapton, à l'époque dans un état relativement moyen (accro à l'héroïne et à la bibine, surtout à la came - il décrochera l'année suivante -, il est à deux doigts de piquer à son pote George Harrison sa femme Patti, qu'il finira par épouser, ce qui entraînera un petite brouille de quelques années entre les deux amis), et il a été enregistré le 13 janvier 1973 (et sortira en septembre) au Rainbow Theatre de Londres. Il s'appelle donc, très logiquement, et très connement, Eric Clapton's Rainbow Concert. Ce concert (en fait, le même soir, il y en à eu deux, le live est un assemblage) a été organisé par Pete Townshend, guitariste des Who et ami de Clapton, afin de relancer la carrière du bonhomme, qui n'avait rien fait depuis deux ans, suite à la fin de Derek & The Dominoes (la même année est sorti In Concert, un live de Derek & The Dominoes enregistré en 1970 et qui sera réédité par la suite en version expanded). 

EC2

Sorti à la base sous forme d'un court live de 6 titres (pour 34 minutes), cet album sera réédité en 1995, en CD, avec moult bonus-tracks et un ordre différent, une pochette différente (celle ci-dessus) mais le même titre, pour un durée de 73 minutes (et 14 titres, donc 8 bonus-tracks). Inutile de dire quelle est la version à écouter, pas vrai ? Même si le vinyle d'époque est déjà très bien, le CD l'enterre bien profondément et le recouvre de béton et d'une statue en bronze. Ce live a été enregistré avec pas mal de potes de Clappy (mais Harrison manque à l'appel), comme Townshend donc, Stevie Winwood (claviers, chant principal sur Presence Of The Lord, qui fonda Blind Faith avec lui en 1969), Ric Grech (basse, qui fit partie de Blind Faith), Ron Wood, Jim Capaldi (batterie), Rebop Kwaku Baah (percussions), Jimmy Karstein (batterie). Le producteur est Bob Pridden. Du moins pour la version originale de 1973, parce que la réédition 1995 est produite par Jon Astley et Andy McPherson. La setlist tape dans Blind Faith (Presence Of The Lord) qui, ce soir-là, Ginger Baker excepté, est reconstitué ; dans Derek & The Dominoes (5 titres ici sont présents sur le double album Layla And Other Assorted Love Songs de 1970, unique album studio du groupe ; parmi eux, Layla et les reprises de Key To The Highway, et du Little Wing de Jimi Hendrix) ; et dans Cream, aussi (Badge). Sans oublier les morceaux que Clapton interprétait live avec ses différents groupes (Crossroads) et notamment avec Derek & The Dominoes (Let It Rain, Roll It Over, Bottle Of Red Wine). J.J. Cale n'est pas oublié via la reprise de After Midnight, que Clapton a interprété durant toute sa carrière encore active. 

EC3

Doté d'une excellentissime qualité audio, Eric Clapton's Rainbow Concert est un live vraiment génial. On regrettera le fait que ce live, clairement, n'offre pas tout le concert. Certes, ici, c'est long de 74 minutes en CD, soit 40 minutes de plus que le vinyle (n'ayant jamais eu l'occasion d'écouter le vinyle, je ne sais pas si la qualité audio y est aussi exceptionnelle, mais je pense que ça doit être le cas), mais un concert de rock, en 1973, et surtout un concert tel que celui-ci, avec ses invités, durait souvent deux bonnes heures. Qui sait, peut-être que tout a été enregistré et qu'un jour (mais on peut rêver), tout sorte dans une édition collector ! Toujours est-il que, tel qu'il est, ce live est inroyable, rock et bluesy, Clapton est en forme, les morceaux sont géniaux et se suivent avec bonheur, démarrant avec un Layla d'enfer et se finissant idéalement avec le Crossroads de Robert Johnson. Pour un fan de Clapton, pour un amateur d'albums live, pour un amateur de blues-rock, c'est totalement recommandé. 

FACE A

Badge

Roll It Over

Presence Of The Lord

FACE B

Pearly Queen

After Midnight

Little Wing

Réédition CD 1995 : 

Layla

Badge

Blues Power

Roll It Over

Little Wing

Bottle Of Red Wine

After Midnight

Bell Bottom Blues

Presence Of The Lord

Tell The Truth

Pearly Queen

Key To The Highway

Let It Rain

Crossroads