Grande, très grande chanson de Gilbert Bécaud.

Les choeurs omniprésents imposent de l'écouter à intervalles réguliers, mais espacés, sous peine d'être usants en cas d'écoutes trop rapprochées.

Mais, à chaque écoute, c'est inattaquable.