JM16

Voilà : pour le moment, c'est, je pense, terminé pour le Cougar. En attendant que ça reprenne un jour, qui sait, car il reste des albums à aborder de lui, tout un pan de sa carrière (tout ce qu'il a fait avant 1985). Mais comme je ne sais pas quand exactement j'aborderai ses premiers albums, on va dire que, pour le moment, c'est la fin d'un beau et assez épars cycle, j'espère que ça vous aura donné envie, si vous ne connaissez pas (et encore une fois merci Csamsa pour la suggestion initiale d'écouter ses albums  Scarecrow et The Lonesome Jubilee, tout est parti de là, il y à quelques mois !), de découvrir John Mellencamp. Bon, on a parlé, l'autre jour, de Freedom's Road, excellent album assez roots, mais tout de même rock, que Mellencamp a sorti en 2007, un album qui m'a vraiment emballé à mort, un disque solide, réjouissant, pas trop long (bon, ce n'est jamais le cas de ses albums, en même temps, certains sont même parfois un peu trop courts : avoir seulement 40 minutes de musique pour un album sorti dans les années 2000, comme Cuttin' Heads dont j'ai parlé il y à peu aussi, c'est frustrant, même si la qualité y est), rempli de super chansons. Pour l'ex-Cougar, ce disque marquait le début d'une troisième ère : après les années Riva (de ses débuts jusqu'à 1996, tout de même 20 ans) petit label crée par le management de Rod Stewart et hébergé par Mercury, et la période Columbia (de 1998 à 2003), Mellencamp signa enfin sur le label Republic. 

JM17

Ce qui ne va pas l'empêcher de sortir des albums sur d'autres labels, jusqu'à 2014 et Plain Spoken, sacré lui. En l'occurrence, le successeur de Freedom's Road, sorti en 2008, est sorti sur le label Hear Music. Il s'appelle Life, Death, Love And Freedom et est sorti en double album : un CD de 14 titres (pour 49 minutes) et un DVD audio proposant l'album entier, en haute définition, en utilisant le procédé ΧΟΔΕ (CODE). Ce procdé a été mis au point par T-Bone Burnett, fameux musicien et producteur de country/folk/americana, par ailleurs producteur de l'album. Lequel album est le premier au monde à sortir sous ce procédé, pour l'anecdote. L'album, classé n°5, l'année de sa sortie, parmi les 50 meilleurs albums de l'année par l'édition américaine de Rolling Stone, et classé 18ème par le site AllMusic parmi les meilleurs albums des années 2000, est un disque sur lequel Mellencamp lui-même ne tarira pas d'éloges : en 2010, il dira que de tous ses albums, c'est celui qu'il met en haut de la liste. Il dira la même chose, bien avant, de Big Daddy, notamment, ou de Whenever We Wanted, mais il est vrai que ce cru 2008, sous pochette springsteenienne, est un régal de roots rock. L'album est plus rural, plus typique, que le précédent. Moins rock, tout en étant du rock, mais vraiment, plus rustique. Une sorte de The Lonesome Jubilee, chapitre 2, quoi, 31 ans plus tard. La production de T-Bone Burnett (qui joue de la guitare sur une grande partie des morceaux et produira le suivant, No Better Than This) est exceptionnelle.

JM18

Je passe sur le DVD en procédé ΧΟΔΕ, j'adore le bon son, mais je ne suis pas un audiophile acharné et je pense qu'écouter de la musique via un lecteur DVD soit de salon, soit d'ordinateur est une hérésie, le son va repisser soit des enceintes de l'ordinateur, soit de celles de la TV, deux appareils qui, à la base, ne sont pas faits pour écouter de la musique. Je n'ai même jamais passé le DVD dans un lecteur, depuis le peu de temps que je possède Life, Death, Love And Freedom (qui sera suivi d'un très court live, sans aucun doute frustrant, baptisé, évidemment, Life, Death, Live And Freedom), mais j'ai en revanche écouté l'album à plusieurs reprises parce qu'il est tellement réussi qu'il le mérite totalement. Encore une fois des chansons remarquables (Longest Days et My Sweet Love, la paire d'ouverture, est extraordinaire), aux ambiances très je suis en rade sur la route poussiéreuse de la vie, et je ne cesse de trébucher sur les pierres et les épreuves, Troubled Land, Jena, A Ride Back Home (en duo avec une chanteuse du nom de Karen Fairchild, d'un groupe du nom de Little Big Town, qui fait de la country), Without A Shot, If I Die Sudden... La voix désormais un peu rauque de Mellencamp fait des étincelles tout du long de ces morceau assez courts  (pour moins de 50 minutes, vous en avez quand même 14 !), aucun n'est à retirer, tout ce 20ème album (20ème, déjà !) studio de John Mellencamp est un petit régal, et  quoi de mieux, donc, pour achever (temporairement, j'espère) ce cycle sur le blog ?

Longest Days

My Sweet Love

If I Die Sudden

Troubled Land

Young Without Lovers

John Cockers

Don't Need This Body

A Ride Back Home

Without A Shot

Jena

Mean

County Fair

For The Children

A Brand New Song